Dimanche Collection #4 - Buste Iron Man - Kotobukiya

Posted by with 2 comments
Buste Iron Man - Kotobukiya
Aujourd'hui, on part chez Marvel avec ce buste en résine qui représente l'armure d'Iron Man Mark III du premier film. Une belle statuette qui pousse le détail jusqu'à proposer un répulseur éclairé dans la main droite ^^





Sense8 - Saison 1

Posted by with 8 comments
Sense8 - Saison 1
Andy & Lana Wachowsky et JM Straczynski
2015 // 12 épisodes



A travers le monde, 8 personnes se voit soudain doté d'une capacité étrange, celle de partager entre elles leurs émotions, leurs souvenirs, leurs sensations et même parfois d'agir sur l'environnement de l'autre.
Incontrôlés et aléatoires au début, ils vont bientôt apprendre à utiliser leurs dons, se découvrir et s'entraider.
Pendant ce temps, une organisation mystérieuse semble rechercher les individus possédants leurs capacités particulières.

Sense8 est une série atypique. a lire le pitch on pourrait se croire face à une histoire de conspiration et de mutant aux super-pouvoirs, et si il peut y avoir un peu de ça, ce n'est franchement pas ce qui compte le plus dans la série ni ce qui la caractérise.
Non, ce qui fait la qualité de Sense8, ce sont ses personnages et les histoires individuels que vivent chacun d'entre eux. Et là, c'est une super réussite. Ces personnages sont riches, variés, passionnant et touchants tous à leur manière.
C'est une série qui parle avant tout du monde, de ce qu'il a de riche et de varié et en cela les personnages et le casting en sont l'illustration parfaite.

Will est flic à chicago, Nomi ancienne hackeuse vit à san fransisco et, femme transgenre c'est aussi une activiste LGBT. Riley est islandaise mais vit à Londres où elle exerce comme DJ, pendant qu'à Nairobi au Kenya, Capheus, un fan de Van Damme conduit des bus à travers la ville. Kala est pharmacienne à Mumbai et elle se débat face à ses sentiments face à un projet de mariage dans lequel elle semble coincée. Lito lui est un acteur à succès à Mexico et il est partagé entre sa vie sous les projecteur ou il donne une image de playboy et son homosexualité qu'il n'ose dévoiler. A Séoul, Sun est aussi prisonnière d'une vie qui ne lui correspond pas entre l'image de femme sage et soumise qu'elle doit donner et sa nature qui n'a rien à voir pendant que Wolfgang à Berlin tente de trouver son chemin au milieu d'une famille de truand.

Sense8 prend son temps pour raconter ses histoires individuels, et c'est une très bonne chose. Ce n'est pas une série qui court après l'action mais qui propose des histoires prenantes même si calme, qui offre de la tension et surtout beaucoup d'émotions. C'est une série qui transporte, qui monte en puissance du début à la fin. C'est une série différentes qui offre de très beaux moments.
Sense8 est bien joué, bien filmé, c'est une série qui prend aux tripes à de nombreux moments et qui sait joué à la perfection avec l'art du cliffhanger.
Sense8 est pour moi un gros coup de cœur, une série rare et qui demande de l'investissement mais qui sait le récompenser.

[SW] Lando #1 & #2 - Charles Soule & Alex Maleev

Posted by with No comments
Lando #1 & #2 
Scenario : Charles Soule 
Dessins : Alex Maleev

En parallèle des séries régulières Star Wars, Darth Vader et Kanan, Marvel publie aussi des mini-séries en 5 épisodes.
Après celle très décevante consacré à la Princess Leia, c'est au tours d'un des vauriens les plus charmeurs de la galaxie, Lando Calrisian.
Aux commandes, on retrouve Charles Soule, scénariste montant depuis quelques temps notamment grâce à ses bonne performances sur Superman/Wonder Woman chez DC ainsi que la plus discuté Inhumans chez Marvel. Pour l'accompagner, c'est le très bon, voir excellent Alex Maleev qui prend les crayons.

Comme souvent, Lando est encore une fois dans les ennuis jusqu'au cou, il doit de l'argent et n'a rien trouvé de mieux pour rembourser ses dettes que tenter de séduire la cruelle et sanguinaire Ssaria, gouverneur impérial sans pitié. De magouilles en coup tordus, Lando va se retrouver embarqué dans une histoire bien plus délicate et dangereuse qu'il ne l'aurait imaginé.

Fidèle à lui-même, on retrouve ici un Lando roublard et charmeur tel qu'il apparait dans l'empire contre-attaque. Accompagné de son fidèle compagnon Lobot, il tente de tirer son épingle du jeu dans une galaxie un peu chaotique. Le début de cette série s'annonce très fun, avec de nouveaux personnages secondaire plutôt sympathique et un côté film de braquage très plaisant. L'écriture de Charles Soule est dynamique, posant les personnages et enjeux avec clarté, développant l'univers du roublard de manière intéressante et offrant un peu de lumière à un second couteau plutôt dans l'ombre habituellement.

Pour ce qui est de la partie graphique, Maleev assure à fond. Tout en gardant son style particulier, il offres des visage reconnaissables concernant les têtes connues. Il participe complètement à poser une ambiance vraiment propre au titre.

Un très bon début donc pour une série qui s'annonce pour l'instant comme l'une des plus réussie de l'ère Marvel. C'est fun, c'est plaisant et c'est beau !

Participation N°29

Participation N°7

Dimanche Collection #3 - Le Seigneur des Anneaux, Broche de la Lorien

Posted by with 4 comments
Plongée en Terre du Milieu aujourd'hui avec la reproduction d'une des broches offertes par Galadriel à la fin de la Communauté de l'anneau. Celle-ci est en argent émaillé. L'argent à un peu terni avec le temps, il faudrait que je brique un peu tout ça ^^







La Route de la Conquête - Lionel Davoust

Posted by with 8 comments
La Route de la Conquête
Critic // 2014 // 348pages

La route de la conquête est un recueil de nouvelles se passant dans l'univers d'Evanegyre, un monde de fantasy développé depuis de nombreuses années par son auteur, et concernant l'empire d'Asreth. Pour la plus part déjà publié dans différentes anthologies ou revues, elles sont ici regroupées avec une mise en contexte historique, devenant plus que des textes isolés et s'intégrant véritablement dans un tout plus grand. Que ce soit par le biais des texte d'introduction des nouvelles, extraits d'un livre sur l'histoire de l'empire d'Asreth, ou par les références chronologiques, on sent derrière un grand dessein qui avant même d'avoir lu une ligne des textes donne un bon vertige épique et temporel.

La Route de la Conquête
La généralissime Korvosa répand la Pax Asrethia depuis bientôt 30ans, elle à la réputation d'être impitoyable et d'obtenir toujours ce qu'elle veut. Mais que se passe-t-il lorsque la puissance de l'empire se heurte à une manière de vivre tellement différente qu'il est impossible de comprendre les concepts de frontière ou d'autorité centrale.
Premier texte du recueil et inédit, La Route de la conquête est une Novella de 150 pages qui va s'attarder sur les négociations menées par une militaire en fin de carrière, fatiguée de tous ses combats et un peuple nomade qui ne comprend pas bien ce que veux l'empire, et qui s’attend de toute façon à ce que celui-ci, avec toute sa technologie et ses puissantes armes prenne ce qu'il veut.
La supériorité technique d'Asreth, basée sur l'utilisation de l'énergie magique se manifeste par des artefacts très divers, dont l'un plus cools est l'armure de combat des fantassins lourds (voir illustration de la couverture). Au fil des pages, on découvre quelques indices sur des évènements passés de l'histoire de l'empire dont certains vont trouver écho dans d'autres texte et ces références n'en rende que plus tangible cette univers.
C'est un texte très réussi, le dilemme de Korvosa est poignant, tiraillée entre ses obligations et sa croyance honnête envers le devoir de l'empire d'unir le monde d'une part et son envie de laisser vivre ce peuple nomade qui ne comprend pas ce qu'on attends de lui d'autre part. Passionnant jusqu'au bout et la résolution surprenante et originale du conflit, ce texte offre un excellent premier contact avec l'empire du Dragon.

Au-delà des murs
Ce récit nous parle d'un soldat brisé dont l'esprit à perdu la mémoire de sa dernière bataille. Interné dans une sorte d’hôpital psychiatrique, celui-ci est soigné avec difficulté. Une histoire intéressante qui parle des traumatismes de la guerre, pleine d’ambigüité et qui fait douter à plus d'un moment.

La fin de l'histoire
Encore un récit fort ici ou l'on suit les pas d'un conservateur (ceux-ci sont chargés de garder vivantes les coutumes et traditions des peuples assimilés par Asreth) en expédition à travers une jungle. Le peuple qu'il cherche à rencontrer va avoir recourt à de terribles extrémités pour éviter l'assimilation.
C'est un texte dur et triste qui fait se poser beaucoup de questions.

Bataille pour un souvenir
Retour à la bataille évoqué dans Au-delà des murs mais cette fois vu du côté du peuple envahi par Asreth. Et l'on se retrouve ici dans la peau d'un guerrier mémoire, caste de combattant d'élite capable de rivaliser avec les terrifiantes armures de combats d'Asreth, qui tirent leur force des souvenirs qu'ils sacrifient.
Un récit encore une fois poignant et puissant, plein de tristesse et d'amertume.

Le Guerrier au bord de la glace
Situé quelques centaines d'années après les récits précédents, alors que l'empire d'Asreth se trouve entrainé dans la guerre civile, cette nouvelle nous fait suivre un soldat d'élite au cœur d'une bataille puis au prise avec sa conscience.
La première partie de ce récit est d'une coolitude extrême, Lionel Davoust présente un monde qui a évolué, et la technologie à base de magie permet maintenant à Asreth d'avoir de superbe armures de combats qui ne sont pas sans rappeler les mécha de Vision d' Escaflowne, et c'est franchement classe ! Bourrée d'action, mettant en scène méchas et dragons, mais présentant aussi l'équivalent fantasy de l'IA ce texte donne envie d'en connaitre plus sur cette période troublé qui annonce la fin de l'âge d'or.
Je suis plus perplexe sur la fin du texte, je ne suis pas sur d'en avoir compris le sens ou la finalité, c'est très déroutant.

Quelques grammes d'oubli sur la neige
Cette fois-ci, le temps est inconnu mais il apparait que l'empire d'Asreth n'est plus qu'un lointain souvenirs, un âge d'or presque légendaire. On se retrouve du coup dans un contexte mediéval plus classique en apparence, avec un seigneur qui fait appel à une sorcière pour aider son peuple.
La corruption du pouvoir parait comme étant central dans cette nouvelle qui offre une fois de plus une fin triste et amère.

Lionel Davoust offre ici un très bon recueil qui aborde beaucoup de sujets très variés tournant autours de la guerre et de ces différentes facettes. Il propose une fantasy atypique qui mets la technologie en avant et fait évoluer et changer son monde sur un temps long, chose que l'on voit peut souvent en fantasy (cette dernière facette fait penser à Brandon Sanderson dont le monde de Fils des Brumes a évolué, loin des mondes habituellement figés dans un temps médiéval que l'on trouve souvent en fantasy). Il développe un univers fouillé et original qui donne envie d'en connaitre plus sur de nombreux aspects, et l'on se prend à espérer un jour une encyclopédie qui nous parlerait de toute l'histoire de cet intriguant et passionnant empire d'Asreth !
En attendant, il me reste La Volonté du Dragon à découvrir ainsi que le tout juste sorti Port d'Âmes.

Participation N°28

Participation N°5

Participation N°1

Dimanche Collection #2 - Diorama The Essence of Buffy

Posted by with 4 comments
Deuxième numéro de Dimanche Collection, avec une de mes pièces favorites. Il s'agit d'un diorama proposé par Diamond Select Toys et intitulé The Essence of Buffy. Il met en scène la tueuse dans une pose très dynamique où elle fait ce qu'elle sait faire de mieux, butter des vampires ! Petit détails qu'on ne voit pas sur les photos mais les zones de flammes (torche, torse du vampires...) peuvent s'illuminer :D





Star Wars #7 - Jason Aaron & Simone Bianchi

Posted by with No comments
Star Wars #7 - Jason Aaron & Simone Bianchi
Marvel // 2015 // 22 pages

Petit intermède après le premier arc en 6 épisodes, qui s'est clôt par un affrontement entre Boba Fett et Luke sur Tatooine d'un côté, la découverte de la femme de Han Solo de l'autre, et surtout par la révélation pour Darth Vader du nom du responsable de la destruction de l'étoile noire. Une révélation qui ne semble pas laisser indifférent le sombre seigneur sith. Pendant ce temps, Luke quittait Tatooine avec entre ses mains, le journal d'Obiwan Kenobi.
C'est donc à travers celui-ci que nous emmène ce septième épisode.

Quelques années ont passés depuis la fin de la guerre des clones et la chute de la république. L'ancien maitre Jedi Obiwan Kenobi vit en ermite sur la planète hostile Tatooine, où il tâche de garder un œil sur le jeune Luke tout en faisant profil bas. Mais alors qu'un gang aux membres de toutes espèces et complexions sévit dans les fermes environnantes, profitant de la sécheresse exceptionnelle pour piller les réserve d'eau des autochtones, Obiwan va se retrouver face à un dilemme.

L'intrigue de ce numéro est assez classique. Elle met l'ancien maitre Jedi en difficulté, coincé entre ses convictions et son nouveau mode de vie, se débattant entre le désir de suivre encore la doxa jedi ou bien de rester discret, de penser à sa survie. Mais Obiwan est ce qu'il est, et l'apparition singulière mais décisive du jeune Luke lui rappelle qu'il ne peut échapper à son idiosyncrasie.
Cependant, point d'interrogations socratiques ici, l'action prédomine et le tout reste plutôt simple et gentillet il faut l'admettre. Mais c'est tout de même agréable de voir cette période restée jusqu'à présent assez vierge dans l'univers étendu légende.
Côté dessin, c'est Simone Bianchi qui s'y colle et moi qui d'habitude n'apprécie pas du tout son style, je trouve qu'il s'en sort plutôt bien grâce à un encrage et une coloration différente de celle habituelle, moins brouillonne et plus claire.

Un numéro de transition donc qui s'avère peu original mais plaisant à lire, et qui reste pour l'instant bien au dessus de la série consacrée à Darth Vader. Le prochain numéro vois le lancement d'un nouvel arc et l'arrivée attendu de l'excellent Stuart Immonen au dessin, il est attendue au tournant. En tout cas, on peut espérer que Jason Aaron revienne régulièrement au journal d'Obiwan pour explorer cette période.

Participation N°27

Participation N°7

Lectures en vrac #2

Posted by with No comments
Puisque des fois il est difficile de parler en détails de toutes ses lectures, voici un petit récap de quelques unes de mes dernières lectures de comics/mangas et bd.
 

Thor: God of Thunder #19-25 / Thor "Goddess of Thunder" #1-8
Le dernier arc de Thor renoue avec le super épique, entre présent et futur avant de changer de direction avec la nouvelle série toujours scénarisé par Aaron. Celle-ci voit l'arrivée d'une femme, dont l'identité reste à découvrir au début, qui reprend le marteau et l'identité de Thor.
C'est très bon, une des meilleurs série Marvel à mon sens.



Uncanny Avengers #23-25 & Annual #1 / Axis #1-9
Après le dernier arc Avenge the earth qui était tout bonnement grandiose, on retrouve un adversaire laissé en arrière plan depuis la fin du premier arc de la série, Red Skull. Celui-ci, à l'aide des pouvoirs usurpés au défunt Charles Xavier, s'offre une transformation radicale pour devenir Red Onslaught. Si les épisodes d'Uncanny Avengers sont toujours sympathique, Axis, qui en est la suite direct s'avère être extrêmement décevant. Probablement plombé par des contraintes éditoriales qui ont transformées ce qui aurait du être un story arc de la série en un gros évenement Marvel, Axis est raté. C'est trop long et délayé et malgré de bonnes idées et un bon début, on s'ennuie rapidement. On passera sur ola révélation bidon concernant les jumeaux Maximof, Quicksilver et Scarlet Witch, qui apparait n'être là que pour coller au fait que les droits des X-men n'appartiennent pas à Marvel Studio mais à la Fox.



Blue Spring Ride, tome 6 à 10
Suite et presque fin (il ne reste que 3 tomes) de cet adorable shojo. Les personnages sont toujours attachant, pas si niais que ça et les questionnement amoureux ainsi que les affres de l'adolescence sont rendu avec une belle crédibilité. J'aime beaucoup cette série, c'est un petit coup de cœur depuis le premier tome et c'est plaisant de voir que la qualité reste constante.



Freaks' Squeel, tome 4 à 6
Ombre, Chance et Petit Panda étaient restés en assez mauvaise posture à l'issu du précédent tome. Entre une armée d'assassin des triades et un duel au résultat plus qu'incertain entre les champions des deux écoles de héros, la FEAH de nos personnages et l’antipathique Saint Ange. Cette intrigue là est conclut assez rapidement avant que nos héros en devenir ne passent en deuxième années et se retrouvent face à d'autres problèmes tournant toujours autours de la rivalité avec Saint Ange et concernant le prétendu statut d'université pour super vilain de la FEAH.
Même si la série reste très plaisante à suivre, on est quand même un cran en dessous des 3 premiers tomes qui étaient vraiment très bon. C'est dommage mais ça ne m’empêchera pas d'aller tout de même jeter un oeil au 7ème et dernier tome qui devrait apparemment sortir au mois d'octobre.

Sur l'écran - Juillet 2015

Posted by with 6 comments

NCIS - S12 // E01-24
Je ne suis pas super fan des séries policières ou assimilées, et c'est d'ailleurs la seule que je suis. Et soyons honnête, il y a des tas de choses dans NCIS qui pourraient me faire détester cette série, notamment le côté pro-militariste et patriotique qui en temps normal me débecte. Oui mais, il y a Gibbs, et McGee, et DiNozzo, et Abby, et Ducky, et... bref, une belle galerie de personnages super attachants, et puis j'ai pas besoin d'avoir forcément des raisons rationnelles pour aimer cette série ^^
En tout cas, cette douzième (douzième quoi !!!) saison s'est avéré être un bon cru ! Cela faisait longtemps que l'équipe n'avait pas été autant touchée et blessée et je crois bien que l'on avait jamais vu Gibbs autant meurtri. C'est à se demander s'ils ne préparent pas l'air de rien la fin de la série!!

Star Trek - Next Generation (Edition Remasterisé) - S01 // E13-E17
Toujours sympathique, cette première saison qui mets en place les personnages. On retiendra le très bon épisode Datalore qui s'attarde sur les origines de Data, l'androïde membre de l'équipage.

Malcolm in the middle - S02 & S03E01-E15
Toujours aussi drôle, parfois même subversif, cette série était vraiment géniale.

My Little Pony - S02 // E10-E15
J'avance doucement mais surement.


Duo d'escrocs
Une comédie romantique britannique avec les adorables Emma Thompson et Pierce Brosnan.
Sympathique mais sans plus, j'en espérais un peu plus.
 
Batman vs. Robin 
L'adaptation en film d'animation de l'arc Court of the Howl. c'est très joli, bourré d'action et plutôt sympathique à voir. Il y a énormément de changement par rapport au comics et pour le coup c'est bien en dessous de son modèle mais ça se laisse regarder.
 
Jupiter Ascending 
Un film assez décevant. C'est très riche visuellement et l'univers présenté est vraiment fouillé et plein de potentiel, mais le tout est à mon sens gâché par une intrigue un peu convenue, une Jupiter inutile qui se fait trimballer d'un bout à l'autre du film sans réagir et un jeu d'acteur parfois limite. Dommage, il y avait un gros potentiel pour une belle fresque de space opéra.

Taken 3
Soyons honnête, le scénario, malgré une ou deux surprises, est assez bidon, mais c'est Liam Neeson qui savate des méchants et ça c'est plutôt cool.

Dimanche Collection #1 : Pre Vizsla - Gentle Giant

Posted by with 2 comments
Nouvelle petite rubrique Geek sur le blog que j'ai envie de faire pour partager les pièces de mes diverses collections de figurines et autres geekeries.
Je vais tâcher d'être régulier et de poster chaque dimanche une ou des photos d'un objet qui trône sur une de mes étagères, ou bien que j'ai ressorti d'un carton pour l'occasion.

Pour commencer, voici une toute nouvelle pièce qui date d'aujourd'hui, il s'agit d'un personnage de la série d'animation Star Wars : The Clone Wars, leader de la Death Watch, une faction séparatiste sur Mandalore : Pre Vizsla.

Challenge Recueils And Anthologies Addict (CRAAA !)

Posted by with No comments
CRAAA !!! CRAAA !! Entendez vous ce cri perçant qui résonne dans la nuit ? Cette langoureuse et sinistre plainte qui transperce les ténèbres ?  C'est le CRAAA !!

Le CRAAA, c'est le Challenge Recueils And Anthologies Addict, un challenge organisé par Cornwall de La Prophétie des ânes et dont le but est de lire *roulements de tambours* des recueils et des anthologies :D
Chaque lecture rapporte des points, certaines lectures sélectionnées par Cornwall dans notre PàL rapportent des points Bonus et si l'on atteint son but, à savoir le palier que l'on à choisit, on a encore des points bonus. Celui qui a le plus de point est déclaré vainqueur et reçoit la gloire éternelle.
Le tout est bien sur expliqué en détail sur le blog de Cornwall, et le challenge court jusqu'au 15 juillet 2016.

J'ai pour ma part choisit le niveau Âne Lettré, ce qui veut dire qu'il va me falloir lire et chroniquer 8 bouquins.

Et les lectures bonus choisis par la main innocente et hasardeuse de Cornwall sont :
Conan, L'Heure du dragon. Deuxième volume - Robert E Howard
Odyssées - L'intégrale des nouvelles Arthur C.Clarcke
Utopiales 2014
La Route de la Conquête - Lionel Davoust 

Moi qui à une époque disais que je n'étais pas trop challenge, me voici donc sur mon cinquième ^^

Du nouveau dans la PàL ! #4

Posted by with 6 comments
Ce mois ci, le bilan va être très rapide car pour une fois j'ai raison gardé. Car, après la débauche du mois dernier, il fallait bien tout ce temps pour me remettre de mes émotions :D
résultat, 5 entrées, dont 2 gains, grâce au Summer Star Wars et au CRAAA.


ROMANS
- La Danse des étoiles - Jeanne et Spider Robinson
- L'anthologie On à marché sur...

BDs
- Blue Spring Ride, Tome 8/9/10
Mon manga chouchou du moment, une histoire d'amour et de lycéen vraiment bien écrite je trouve et pas trop nunuche :-3 

Voilà c'est tout, c'est raisonnable, et je vais essayé de rester dans cette voie encore un peu ^^