Du nouveau dans la PàL | Octobre 2017

Posted by with 6 comments

Le temps passe, on est presque en décembre et je n'ai toujours pas publié le bilan d'Octobre. Il faut dire qu'en ce moment, le temps est une denrée assez rare et la fatigue plutôt présente, d'où un blog et une chaîne qui tournent au ralenti depuis quelque temps. Mais je suis toujours là ^^
Bon, puisque le comics de Conan ne compte pas vraiment dans la pàl (parce que !) et bien on fait un +4 / -7 ce qui fait baisser la pàl, Youhou !!!

Les Entrées :





- Wytches - Scott Snyder, Jock et Matt Hollingsworth
BD du mois pour le club de lecture Comics Whale


- Elric, tome 3
Du sang et des âmes pour Arioch !!

- Tokyo Ghoul, tome 9 - Sui Ichida
Je n'ai toujours pas continué à lire au-delà du tome 5 mais je poursuis la collection et je m'y remettrais dès que j'aurais tout. C'est trop frustrant d'attendre la suite, et n'ayant pas une mémoire de folie, si j'attends trop je dois tout relire ou presque -_-

- Savage Sword of Conan, tome 1
Du vieux et beau comics, je ne poursuivrais pas la collection très loin parce que 75 tomes hahaha...
Mais là c'était vraiment donné comme prix alors bon ^^

Libres - Ovidie et Diglee
Un bouquin illustré et agrémenté de petits sketch BD qui permet de faire réfléchir sur les normes et diktat dans la sexualité actuelle.

Qui a peur de la mort - Nnedi Okorafor
Gagné sur Justaword.fr, la réedition chez Actu SF de ce parait-il excellent livre d'une autrice très peu présente en France mais qui commence à bien compter dans le monde de la SFFF



Les Sorties :


 - Le Sultan des Nuages - Geoffrey A. Landis

Dernier volume de la collection Une Heure Lumière, un très beau voyage sur Vénus, dépaysement total garanti. Si le récit se termine de manière un peu abrupte et que le personnage principal est parfois trop éffacé, la novella est vraiment très agréable. Notamment pour sa découverte de l'environnement de Vénus et de la société humaine très hiérarchisée qui a investit l'endroit.
 
- Testament, tome 1 : L'héritière - Jeanne-A Debats

Premier tome d'une trilogie française d'Urban fantasy, et franchement des plus réussie. L'univers est très riche, le cadre parisien vraiment plaisant pour un roman de ce type, les personnages variés et consistant, l'intrigue prenante, et sous air léger et son ton parfois très humoristique, se cache une histoire et des thèmes parfois très sérieux. Une grosse réussite qui se lit tout seule !
- Utopiales 2016
un peu au dernier moment, un peu comme tous les ans d'ailleurs, j'ai enfin lu l'antho des Utos de l'année passé et c'était vraiment un bon cru. Toutes les nouvelles choisies ne se valent pas mais j'ai vraiment bien apprécié ce voyage :)


- On est jamais bizarre sur Internet (ou presque) - Felicia Day
La biographie de la très cool actrice/gameuse/geek Felicia Day ! C'est très bien, et j'en parle ici : Lien de la chronique

- Les Carnets de Cerise, tome 1
Une super BD qui nous fait suivre la jeune Cerise dans ses aventures enfantines. C'est doux et chaud comme un bon plaid ou un feu de cheminé un soir d'hiver. C'est vraiment très chouette, je vais continuer la série avec grand plaisir.

- Wytches, tome 1 - Scott Snyder, Jock et Matt Hollingsworth
Scott Snyder revisite le mythe des sorcière avec une histoire sombre et glauque qui puise dans le quotidien pour nous faire frissonner, c'est vraiment réussi !

- Through the Woods - Emily Carol 
Encore de l'horreur ici avec une BD qui regroupe différente histoire courtes à l'ambiance presque gothique qui m'ont évoqués par moment les nouvelles fantastiques de Poe




Quelques instants de lecture... | Octobre 2017

Posted by with 7 comments

Quelques instants de lecture est un rendez-vous mensuel, proposé par le blog Les lectures de Mariejuliet, qui se tient le 1er jour de chaque mois et revenant sur le mois précédent. Son objectif est de partager nos photos de livres, de moments de lecture, du mois passé, mis en scène.

Bon allez, puisqu'il n'est jamais trop tard, voici quelques photos livresque d'octobre ^^




On est jamais bizarre sur Internet (ou presque) - Felicia Day

Posted by with 13 comments
Pour moi Felicia Day, c'est d'abord Vi, l'une des tueuses potentielles de la saison 7 de Buffy. Son look cool et sa chevelure rousse avait il faut dire tapé dans l'oeil de l'adolescent que j'étais alors. Et puis, j'ai découvert Dr Horrible Sing Along Blog, l'excellente comédie musicale du père de Buffy et dans laquelle elle tient l'un des rôles principaux ainsi que la web série The Guild que Felicia Day à crée, écrit et réalisé et qui un petit bijou d'humour embarrassant référencé gamer. 
Du coup quand j'ai vu qu'une autobiographie sortait sur cette icône de la culture geek, je me suis dis, connaissant le ton et l'humour de Felicia (oui on se connait très bien [i wish]) que cela vaudrait surement le détour. Spoiler alert : oui.


Fan de jeux vidéos, actrice, productrice, réalisatrice, gameuse, Felicia Day a un profil pour le moins varié, et avec cette courte autobiographie, elle nous propose de faire le tour de toutes ses facettes et de découvrir un peu comment elle en est arrivé où elle en est arrivé. TL;DR : Un mélange entre de la chance, une famille bizarre, un bon quota de tares sociales et une motivation candide à toute épreuve.

Depuis son enfance autarcique et déscolarisé jusqu'aux scènes de la San-diego comic con en passant par les galère hollywoodienne pour décrocher un rôle minable dans une pub elle nous emmène tout le long de son parcours atypique avec beaucoup d'humour et d'auto-dérision.

C'est plaisant à lire, on sourit beaucoup et on y trouve même par endroit quelques perles de sagesse. Si la partie sur son enfance et adolescence est intéressante à plus d'un titre, notamment pour son côté assez hors norme, c'est vraiment lorsqu'elle aborde sa carrière artistique qu'elle passionne le plus.
Ses début son chaotiques, difficiles, et bien sûr très loin de ses rêves, et de petits rôle en petit rôle coincé dans une routine de plus en plus difficile à vivre, c'est sa rencontre avec le jeu en ligne World of Warcraft qui va lui apporter à la fois déchéance et salut.
Déchéance car elle va devoir lutter contre une addiction très dur. Salut car c'est finalement cette expérience qui va lui permettre de réaliser le petit bijou qu'est The Guild et de connaitre enfin le succès. Un succès qui ne sera malheureusement pas la fin de ses problèmes puisque la dépression va finalement la rattraper.
Pour terminer, elle aborde le Gamergate et le harcèlement qu'elle a subit à cause de sa prise de position contre les harceleurs (ironie...), une prise de position qu'elle longuement retenue par peur justement de se faire harceler...
 

Si le côté biographique est intéressant à plus d'un titre, notamment quand connait et apprécie Felicia Day, c'est par sa réflexion sur l'art, la création et les particularité de chacun que ce livre touche, car par son parcours, ses luttes, sa "bizarrerie", Felicia est vraiment inspirante !