Les enfants de Hurin - J. R. R. Tolkien

Posted by with 9 comments
Les enfants de Húrin - J. R. R. Tolkien
Christian Bourgois // 2008 // 297pages

Ayant lu, dans ma folle et lointaine jeunesse, Le Silmarillon ainsi que Les Contes et légendes inachevés, j'étais assez familier de l'histoire de Turin, l'ainé des enfants de Hurin,même s'il faut bien avouer que les détails se sont dilué dans les abîmes du temps.
Pouvoir lire cette histoire mise en forme comme un roman autonome était donc une bonne occasion de me replonger dans la Terre du Milieu et dans son lointain et légendaire passé.
Hélas, le voyage fût loin d'être à la hauteur de mes espérances.

Nous voici donc plusieurs milliers d'année avant le Seigneur des Anneaux, alors que Morgoth, le terrible ennemi, parcours sans entrave ou presque la Terre du Milieu.
Les guerres se sont succédé entre ses sinistres cohortes maléfiques et les vaillant Elfes épaulés par les Hommes qui n'ont pas succombé à l'attrait du mal, et lors d'une des bataille les plus terrible, Nirnaeth Arnoediad, Hurin est fait captif et emmené jusqu’à la forteresse d'Angband, siège du seigneur des ténèbres. Ce dernier va tout faire pour tenter de briser la volonté de l'humain, mais Hurin tient bon, et il n'aura de cesse de défier Morgoth. Pour se venger, l'Ennemi va jeter une malédiction sur la famille de Hurin, les condamnant à l'errance et à apporter le malheur sur leurs proche.

La majeur partie du récit va s'attarder sur Turin donc, le fils aîné de Hurin, qui va très jeune être exilé pour sa sécurité et grandira chez les Elfes loin de sa mère et de sa jeune sœur nouvellement née.
C'est ainsi que se met en route la malédiction, qui va éloigner Turin des siens et assombrir son cœur. Il va en résulter que celui-ci va grandir plein de rancœur, de colère et d'obscurité. Et s'il reste relativement bon, il souffre tout de même d'une arrogance et d'un tempérament qui peine à le rendre agréable au lecteur. 
Bien sûr, c'est là l'effet de la malédiction, mais dans l'ensemble on prend rapidement le personnage en grippe tellement il enchaîne les mauvaises décisions.
Ceci couplé au fait que l'histoire m'était déjà connu et me revenait au fil de ma lecture, mon intérêt c'est malheureusement émoussé à mesure que j’avançais.

Le roman est tout de même bon, le style de Tolkien est toujours aussi riche et agréable, très littéraires, et c'est un délice de le lire. De plus, pour qui n'a jamais eu le courage de se plonger dans le Silmarillon ou bien Les Contes et Légendes Inachevées, c'est un régal de découvrir cette histoire mythique comme un tout. L'ambiance du récit, très sombre, presque oppressante par moment devant l'inéluctable destin de Turin  a un côté fascinant, et le récit offre des instant épique digne des grandes épopées.
Il y a vraiment un parfum mythologique et légendaire qui se dégage du texte et c'est là que l'histoire fonctionne le plus, là et dans sa dimension tragique. Et pour peu que l'on passe outre le côté exaspérant de son personnage principal (un trait malheureusement inévitable étant donné la nature de son destin), Les Enfants de Hurin offre un très bon moment, en un lieu et un temps purement magique.

Les Enfants de Hurin n'est clairement pas destiné aux fans les plus pointus de Tolkien, dans le sens où, il propose une histoire déjà narré à de nombreuse reprise dans différentes œuvres. Mais ce roman permets de rendre accessible sous un format plus standard une épopée des jours anciens, et de replonger avec délectation dans la Terre du Milieu.

La Terre Bleue de nos Souvenirs - Alastair Reynolds

Posted by with 9 comments

La Terre bleue de nos souvenirs - Alastair Reynolds
Bragelonne // 2015 (1ère Ed. vo 2012) // 576pages

Bonjour à tous,
aujourd'hui c'est space opéra, avec un de mes auteurs favoris depuis ma découverte de la saga des inhibiteurs, Alastair Reynolds.
Chronique dans la vidéo ci-dessous :

Sélection de lecture spéciale Saint-Valentin

Posted by with 15 comments
Edit : article mis à jour le 14/02/2017

Bonjour à tous,
en ce jour de Saint valentin j'ai décidé moi aussi de célébrer l'amour, mais l'amour de la lecture !!
Je vous propose donc une petite sélection de lectures plus ou moins romantiques.
Certes, si on y regarde de plus près l'amour n'est pas forcément au centre de ces œuvres, mais bon, ça joue quand même pas mal sur l'histoire, de manière plus ou moins visible ^^
Voilà donc de quoi faire battre votre cœur... ou pas. Mais ce sont en tout cas de très bonne lectures ! ;)

 Replay - Ken Grimwood
Qui n'a jamais rêvé de revivre sa vie, rectifier ses erreurs, faire des choix différents. Mais au bout d'un moment, être le seul à tout savoir, tout refaire sans cesse peut être lassant, sauf si l'amour s'en mêle et qu'on est pas le seul à boucler à travers le temps.


La Guerre éternelle - Joe Haldeman
Une guerre galactique qui traverse des milliers d'années à cause des dilatations temporelles dues aux long voyages spatiaux. Et au cœur de la tourmente, un amour qui traverse temps !


Le Dernier Loup Garou - Glen Duncan
Une histoire qui sent bon le sang le sexe et le whisky mais qui n'oublie pas de nous parler d'amour. De l'amour moite et cru mais de l'amour quand-même et des plus passionné.



La trilogie Leviathan - Scott Westerfeld
En pleine première guerre mondiale un peu uchronique et pas mal steampunk, on découvre les amours inattendues entre un fils de duc autrichien et une jeune fille qui se fait passer pour un garçon afin d'embarquer dans la marine royale britannique.


Fangirl - Rainbow Rowell
Un livre pour tout les gens qui ont un jour été fan d'un univers imaginaire. Une ode à l'amour qu'on peu éprouver pour des personnages fictionnels. Et aussi une véritable histoire d'amour mais c'est secondaire ^^


Fascination - Stéphenie Meyer
Oui bon je sais. Mais je l'ai lu à sa sortie et j'avais aimé à l'époque (mon côté fleur bleue un peu niais ^^). Je suis sûr qu'avec mon regard actuel j'y trouverais pleins de problèmes mais c'est pas grave :p 
Edit 14/02/2017 : Bon ok, il y a vraiment mieux comme lecture. Certes j'avais apprécié à l'époque, mais bon, je vais arrêter de le conseiller.


Saga - Brian K. Vaughan & Fiona Staples
Un peu de bulles avec cette série de comics qui nous narre une histoire d'amour poignante dans un univers en guerre ou l'amour va transcender l'espace, l'espèce et les conflits.
Une série géniale !

The Boys - Garth Ennis & Darick robertson
Bon, c'est peut être un peu capillotracté, mais tout commence par l'amour. Si la petite amie de Hughie n'avait pas été sauvagement tué lors d'un combats entre deux super héros/villains, il ne serait jamais entré chez les p'tit gars pour combattre l'arrogance des super slips ! Attention, pour lecteurs (très) avertis !

Carry On - Rainbow Rowell
Fortement lié à Fangirl sans qui il n'aurait jamais pu exister, ce roman nous raconte la dernière année à l'école de magie de Simon et Baz, coloc forcé depuis le début de leur scolarité, et étant chacun la nemesis de l'autre, les deux frères ennemis vont finalement se découvrir des affinités insoupçonnées.
C'est super prenant, pas niais pour un sous et c'est un magnifique romance gay en plus d'être un bon roman de fantasy.

Blue Spring Ride - Io Sakisaka
On s'éloigne de l'imaginaire, mais j'aime beaucoup ce manga qui raconte une romance lycéenne en évitant pas mal de clichés et avec des personnages franchement attachants. Je n'ai pas encore fini la série, mais je vais bientôt la relire avant d'attaquer les deux derniers tomes.

Sunstone - Stjepan Seijic
Ce magnifique comics raconte l'histoire d'amour de deux femmes qui se sont rencontrer par le biais de leur passion pour le BDSM. C'est très beau, c'est plein d'humour, très touchant, bien écrit et loin des clichés !

Voilà, j'espère que si vous êtes en quête de romantisme vous trouverez votre bonheur ici, joyeuse Saint Valentin à tous ! ^^

Bifrost #84 - Robert E. Howard

Posted by with 6 comments
Bifrost #84 - Robert E. Howard
Le Bélial' // 2016 // 192pages

Une fois n'est pas coutume, je vais vous parler de la revue Bifrost et de son numéro 84 consacré au père de Conan, Robert E. Howard.
Je lis rarement celle qui vient de recevoir le prix de la meilleure revue européenne de science-fiction, mais de temps à autre, un numéro m'attire plus que les autres et je le prends.

J'aime beaucoup le personnage de Conan, que j'ai découvert avec le dessin-animé des années 80 avant de lire les comics, de voir le superbe film de Millius puis enfin de le lire, malheureusement uniquement dans les éditions défigurées par Sprague de Camp. Les 3 intégrales collector de Bragelonne qui reprennent enfin les textes originaux trônent sur ma bibliothèque mais je ne m'y suis pas encore attelé.

Bref, tout ça pour dire que je pouvais difficilement passer à côté de ce numéro. Un numéro dont le gros morceau est un dossier très complet et érudit sur l'auteur. Sa biographie, son parcours éditorial compliqué chez nous comme aux USA, ses thèmes de prédilection, sa relation avec Lovecraft, sa comparaison à Tolkien, tout y passe et c'est tout bonnement passionnant.
Si l'on aimait l'auteur avant, on ne peut pas passer à côté, si l'on ne le connaissait pas, on en ressort avec l'envie de dévorer son œuvre.

En plus de ce dossier conséquent, la revue nous offre une interview très intéressante de Mélanie Fazi qui nous éclaire sur son métier de traductrice.
La rubrique scientifiction elle, nous parle de la vie, de l'évolution, et de sa possible origine extraterrestre.

Bifrost c'est aussi à chaque numéro des nouvelles :

De si tendres adieux - Romain Lucazeau
L'auteur du récent diptyque Latium revient ici avec un texte servant de prélude à son roman où il nous parle d'IA, de révolution et de philosophie. C'est érudit, bien écrit et plaisant à lire même sans connaître toutes les références. Il y a tout de même un petit goût d'inachevé à la fin qui doit je pense disparaître à la lecture du roman.
En tout cas, moi qui hésitais beaucoup vis à vis de Latium, un peu effrayé par tout le côté référencé à la philosophie classique, une culture que je ne possède pas, ce texte m'a donné très envie de m'y plonger !

Les hôtes - Christian Léourier
Sur une planète mystérieuse et relativement hostile à l'être humain, on découvre que ces derniers vivent en tribus dans les corps de gigantesques créatures. Ils creusent des galeries dans leurs chairs, s'en nourrissent, et les débarrassent des parasites qui pourraient les blesser, vivant en parfaite symbiose avec leurs hôtes.
Un récit dépaysant, inventif et très distrayant qui donnerait envie de découvrir plus avant cet univers.
En tout cas il m'a donné envie de connaître un peu plus l'auteur dont je n'avais rien lu jusqu'à présent.

Les Eaux en furie - Robert E. Howard
Dans le dernier texte de ce numéro, point de science-fiction mais du Western sombre et violent avec l'histoire d'un homme un peu hors de son temps, dernier vestige des aventuriers de l'ouest sauvage qui se confronte à la violence feutré de la civilisation et du capitalisme.
On retrouve l'un des thème de prédilection d'Howard, l'opposition entre sauvagerie et civilisation, et la conclusion ne manquera pas de surprendre.

Un très bon numéro donc, comme un peu tous ceux que j'ai lu jusqu'à présent d'ailleurs.

Update Comics | Janvier 2017

Posted by with 2 comments

2017 est déjà bien entamé, notamment en lecture de comics !
Il est donc temps de vous parler de quelques unes de mes lectures du mois passé !


Au sommaire :
- Civil War II #8
- IvX 1 & 2
- Nova 1&2
- Monsters Unleashed 1
- Thor 15
- Justice League/Power Rangers #1
- Flash 13 et 14
- Nightwing 7 et 8
- Detective Comics #947 


 

Du nouveau dans la PàL | Janvier 2017

Posted by with 14 comments


Hé bien, on peut dire que l'année commence en fanfare avec une avalanche d'arrivées dans la PàL, mais vous allez voir, ce n'est pas de ma faute ^^
Côté lecture, c'est un peu calme, la faute à un début de mois assez chargé et à un roman de Tolkien qui ne m'a pas tellement passionné et m'a pris beaucoup de temps à lire !

Les Entrées :


Fear Agent, intégrale tome 2 - Rick Remender, Tony Moore et Jerome Opeña
Après avoir beaucoup aimé le premier volume de cette intégrale, il va être temps d'attaquer la suite des aventures 100% pulp de Heath Huston.

Leviathan, tome 3 : Le Pouvoir - Lionel Davoust
J'avais adoré le premier tome de cette trilogie de Lionel Davoust, mais vu que j'attendais la suite en poche et qu'elle n'est jamais venu, je me dirige vers le grand format. C'est ici le troisième tome parce que je l'ai trouvé en occasion, dès que je mets la main sur le 2ème, je me fait les trois d'affilé ! :)

Le Roi Magicien - Lev Grossman
Suite de la trilogie des Magiciens dont le premier tome, mélange désenchanté d'Harry Potter et de Narnia m'avait énormément plu.

Le Puits des mémoires, tome 1 : La Traque - Gabriel Katz
A force de lire de bons avis sur les livres de fantasy de Gabriel Katz, j'avais bien envie d'éssayé son univers. ça tombe bien, j'ai trouvé le premier tome de cette trilogie en occaz ! \o/

Demain une Oasis - Ayerdhal
Chronique d'un rêve enclavé a été le premier et pour l'instant le seul roman d'Ayerdhal que j'ai lu et ce fut une claque monumentale ! Bref, il est temps de continuer à découvrir ce qu'il a écrit.

Anti-Glace - Stephen Baxter
J'ai beaucoup aimé Gravité du même auteur, je suis curieux de ce roman qui à l'air de présenté une uchronie steampunk sur fond d'exploration lunaire !

La Maison des derviches - Ian McDonald
Cette auteur me fait un peu peur je l'avoue. Il a l'air d'offrir une SF vraiment passionnante, intelligente et complexe, mais j'ai toujours eu peur d'être un peu perdu dans ses romans. Ce sera l'occasion d'essayer.

Au bonheur des ogres - Daniel Pennac
La sortie prochaine d'un nouveau roman de l'auteur situé dans la continuité de cette saga m'a donné envie de m'y intéresser, surtout après l'avalanche d'enthousiasme de Sita ^^

 Les Désatreuses aventures des Orphelins Baudelaire, tomes 3 à 6 - Lemony Snicket
J'ai beaucoup aimé le premier tome, et le suivant était tout aussi plaisant à lire, je continue donc la série :)

Carry On - Rainbow Rowell
Ho comme je l'attendais celui-là ! Aussi pris, aussitôt lu !



Yama Loka Terminus - Jacques Mucchielli et Léo Henry

Bara Yogoï - Léo Henry, Jacques Mucchielli et Stéphane Perger

Tadjélé : Récits d'exil - Jacques Mucchielli, Léo Henry, Laurent Kloetzer et Stéphane Perger

Adar - Collectif

Bon, ces 4 là font gonfler la pile des entrées, mais ce n'est pas de ma faute, puisqu'il s'agit d'un financement participatif que j'ai récupérer maintenant. Bref, je ne suis pas responsable ! ;)


Darryl Ouvremonde - Olivier Peru, Rémi Guérin, Nicolas Mitric et Patrick McSpare
C'est le mois des financement participatif puisque là aussi, en voilà un.
Du coup ça fait gonfler la pàl plus que de raison !







Les Sorties :


Carry On - Rainbow Rowell
En quelque sorte un spinoff de Fangirl du même auteur, j'ai adoré ce livre qui nous présente la dernière aventure d'un élu au sein d'une école de magie. Oui oui, ça n'est pas sans un certain sorcier, mais c'est normal, et c'est tellement plus et tellement bien !

Seul sur Mars - Andy Weir
Enfin lu, et j'ai beaucoup aimé ce thriller de Hard Science, qu'on pourrait résumer par :



J'en reparle très vite :)

Les enfants de Hurin - J. R. R. Tolkien
Ayant lu le Silmarillon ainsi que les contes et légendes inachevés, je connaissais déjà cette histoire même si les détails c'étaient estompés, et je dois dire que j'ai été un peu déçu. C'était parfois lourd, et Turin m'a passablement saoulé :-/

Legion : à fleur de peau

Posted by with 2 comments

Après un très chouette premier tome (chronique ici), je vous parle aujourd'hui de la suite des aventures de l'halluciné de service alias Légion.
Chronique dans la vidéo ci-dessous.

Monstress, volume 1 : Awakening

Posted by with 2 comments
Monstress, volume 1 : Awakening
Scenario : Marjorie Liu
Dessins : Sana Takeda
Image Comics // 2016 // 202pages
Contient les épisodes Monstress #1 à #6
 

VF chez Delcourt en Janvier 2017

Maika est une arcanique et l'on fait sa connaissance lorsqu'elle est vendu aux enchères comme esclave à des humains de la maison Cumaea. rapidement, on découvre qu'elle s'est volontairement laissé capturer dans le but de retrouver la responsable d'une trahison ayant entrainé probablement la mort de sa mère. Et malheureusement pour les cumaean, Maika possède en elle un étrange pouvoir, une créature affamé qui lutte en elle pour sortir.

Si cela démarre comme une histoire de vengeance relativement classique, très rapidement on découvre que c'est plus compliqué que ça. On est dans un monde à l'esthétique assez steampunk ou arcanepunk, d'inspiration asiatique qui se remet doucement d'une guerre terriblement sanglante entre humains et arcaniques.
Sous cette appellation, on retrouve toutes les créatures non humaines. Certaines peuvent avoir une apparence suffisamment humanoïde comme Maika pour pouvoir se fondre dans la masse, d'autre beaucoup moins. On retrouve ainsi des être humanoïde à oreilles et queue de renard qui sont totalement "kawai", ainsi que des chat parlant ou combattant au sabre et d'autres être plus étrange encore.

Les relations entre les deux espèces sont au point mort, dans un état de guerre froide, et la quête de vengeance de Maika va déclencher des choses, raviver des souvenirs et provoquer beaucoup de chaos. On découvre au fil des pages des intrigues tortueuses, et un univers bien moins manichéen qu'on aurait pu le croire au premier abord. Il y a des monstres et des gens bien des deux côtés et notre héroïne n'est pas forcément la plus angélique du lot.

L'histoire et le monde de Monstress sont assez sombre. On découvre des sociétés racistes et discriminantes, paranoïaque même, et le contexte de guerre y est pour beaucoup. Proposant régulièrement des flashback pour nous éclairer sur certains événements, la série aborde ainsi les horreurs commises pendant le conflit et après.

Le tout est superbement mis en image par la japonaise Sana Takeda. Comme pour l'univers, son style est très typé asiatique, se rapprochant souvent des codes du shojo. Et par moment cela créer un décalage très interessant, comme lorsqu'elle présente des personnages très mignons, kawai, dans des situations horrible.
Ses arrière plans sont magnifiques, très fouillés et détaillés, et ses couleurs vraiment réussis aident à poser l'ambiance sombre de la série.

Très bonne surprise donc que cette nouvelle série d'image comics. L'univers présenté est fouillé et original, l'intrigue tortueuse et surprenante et les personnages intéressants. Et pour ne rien gâcher, le tout est magnifiquement illustré !