Star Wars #7 - Jason Aaron & Simone Bianchi

Posted by with No comments
Star Wars #7 - Jason Aaron & Simone Bianchi
Marvel // 2015 // 22 pages

Petit intermède après le premier arc en 6 épisodes, qui s'est clôt par un affrontement entre Boba Fett et Luke sur Tatooine d'un côté, la découverte de la femme de Han Solo de l'autre, et surtout par la révélation pour Darth Vader du nom du responsable de la destruction de l'étoile noire. Une révélation qui ne semble pas laisser indifférent le sombre seigneur sith. Pendant ce temps, Luke quittait Tatooine avec entre ses mains, le journal d'Obiwan Kenobi.
C'est donc à travers celui-ci que nous emmène ce septième épisode.

Quelques années ont passés depuis la fin de la guerre des clones et la chute de la république. L'ancien maitre Jedi Obiwan Kenobi vit en ermite sur la planète hostile Tatooine, où il tâche de garder un œil sur le jeune Luke tout en faisant profil bas. Mais alors qu'un gang aux membres de toutes espèces et complexions sévit dans les fermes environnantes, profitant de la sécheresse exceptionnelle pour piller les réserve d'eau des autochtones, Obiwan va se retrouver face à un dilemme.

L'intrigue de ce numéro est assez classique. Elle met l'ancien maitre Jedi en difficulté, coincé entre ses convictions et son nouveau mode de vie, se débattant entre le désir de suivre encore la doxa jedi ou bien de rester discret, de penser à sa survie. Mais Obiwan est ce qu'il est, et l'apparition singulière mais décisive du jeune Luke lui rappelle qu'il ne peut échapper à son idiosyncrasie.
Cependant, point d'interrogations socratiques ici, l'action prédomine et le tout reste plutôt simple et gentillet il faut l'admettre. Mais c'est tout de même agréable de voir cette période restée jusqu'à présent assez vierge dans l'univers étendu légende.
Côté dessin, c'est Simone Bianchi qui s'y colle et moi qui d'habitude n'apprécie pas du tout son style, je trouve qu'il s'en sort plutôt bien grâce à un encrage et une coloration différente de celle habituelle, moins brouillonne et plus claire.

Un numéro de transition donc qui s'avère peu original mais plaisant à lire, et qui reste pour l'instant bien au dessus de la série consacrée à Darth Vader. Le prochain numéro vois le lancement d'un nouvel arc et l'arrivée attendu de l'excellent Stuart Immonen au dessin, il est attendue au tournant. En tout cas, on peut espérer que Jason Aaron revienne régulièrement au journal d'Obiwan pour explorer cette période.

Participation N°27

Participation N°7

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire