Les Disparus du Clairdelune - Christelle Dabos

Posted by with 4 comments

Les Disparus du Clairdelune - Christelle Dabos
Gallimard Jeunesse // 2015 // 550 pages
  
Aujourd'hui je vous parle d'un coup de cœur avec les Disparus du Clairdelune, tome 2 de la série jeunesse la Passe-miroir de Christelle Dabos dont j'avais déjà énormément apprécié le premier tome.
Chronique dans la vidéo ci-dessous  :)



King Kong Théorie - Virginie Despentes

Posted by with 2 comments
King Kong Théorie - virginie Despentes
King Kong Théorie - Virginie Despentes
Le Livre de poche // 2007(1ere Ed. 2006 ) // 150 pages

Je connaissais de réputation King Kong Théorie pour être un essai féministe assez radical. En dehors de cet ouvrage, le nom de Virginie Despentes m'était relativement inconnu. Avec cet ouvrage un peu à part dans bibliographie, elle n'en est pourtant pas à son coup d’essai puisque sa première publication, le roman "Baise moi", remonte à 1994, et que depuis elle a écrit presque une dizaine de livres, réalisé deux longs métrage et un documentaire.

King Kong Théorie est un mélange entre l'autobiographie et l’essai. Autobiographie puisque Virginie Despentes au fil des différents chapitres nous partage sa vie, ou plutôt des évènements clef de sa vie qui ont contribué à faire d'elle Virginie Despentes. Un essai, puisqu'au travers de ses expériences personnelles et en s'appuyant sur de nombreuses sources – comme on peut le voir dans la très complète bibliographie publiée à la fin du livre – elle propose une analyse pertinente des sujets qu'elle aborde.

"Parce que l'idéal de la femme blanche, séduisante mais pas pute, bien mariée mais pas effacée, travaillant mais sans trop réussir, pour ne pas écraser son homme [...]. Je crois bien qu'elle n'existe pas."
Au travers des 150 pages que compte le livre, elle va traiter de la violence des rapports hommes/femmes, de la féminité tel qu'imposé par la société, sans juger celles qui s'y conforment mais en envoyant un grand coup de pied dans le carcan social pour redonner la parole à celles qui ne s'y conforment pas. Elle va parler de son expérience en tant que jeune femme punk, qui cultivait une image androgyne, voir masculine, loin des standards féminins. Et elle va aussi s'adresser aux hommes, à ceux qui ne se reconnaissent pas dans les injonctions mortifères à la virilité et pour qui la masculinité ne passe pas par la toute puissance et l'agressivité.

Et elle fait tout ça avec un style très marquant. Violent, cru, voir trash. Un style oral et franc. Un parlé clair, sans fioritures, sans envolés lyriques. Une analyse loin des discours universitaires abscons qui résonne tout de suite. Elle met les mots qu'il faut, appelant une chatte une chatte et ne se perdant pas dans des métaphores ou des allégories qui pourraient diluer son propos.

3 sujets principaux se détachent clairement, traités chacun dans un chapitre, le viol, la prostitution et la pornographie.

"Parce que les hommes continuent de faire ce que les femmes ont appris à faire pendant des siècles : appeler ça autrement, broder, s'arranger, surtout ne pas utiliser le mot pour décrire ce qu'ils ont fait. [...]
Car les hommes condamnent le viol. Ce qu'ils pratiquent, c'est toujours autre chose." 
 Sur le viol, elle revient longuement sur son expérience, détaille les circonstances, parle de son long déni, de son acceptation, de la manière dont cet évènement l'a marqué, et surtout de l'ambivalence de la société vis à vis de celui-ci. Considéré comme un acte inacceptable, "pire que la mort", la société semble pourtant trouver toutes les excuses possibles à ceux qui les commettent et chercher en permanence à expliquer l'acte par la tenue de la victime, son allure, son comportement...
Et puis on attend aussi des victimes qu'elles se comportent en victime, qu'elles arrêtent de sortir, vivent dans la peur. Ce qu'elle a refusé de faire. 
Si une femme veut profiter du monde comme un homme le peut, le viol est un risque à prendre vu que le monde actuel blâme plus les victimes que les coupables.

"Les prostitués forment l'unique prolétariat dont la condition émeut autant la bourgeoisie. Au point que souvent des femmes qui n'ont jamais manqué de rien sont convaincues de cette évidence : ça ne doit pas être légalisé."
Virginie Despentes s'est prostitué de manière occasionnelle pendant environ 2 ans. Pour l'argent facile, parce qu'elle préférait ça plutôt qu'un boulot de caissière payé comme de la merde. Pour elle, il n'y a pas de différence entre une prolo qui va se crever à l'usine et une pute. Si la société à un problème avec la prostitution, c'est parce que c'est un des rare domaine où les femmes sont en position de domination, de décideuse, et où elles vont gagner plus d'argent que les hommes et mettre en danger le sacro-saint couple marié. On pourrait presque voir dans son discours qu'elle considère cette activité comme l'une des plus émancipatrice pour les femmes. Elle décrit ainsi une vie – que ce soit la sienne ou celle des collègues qu'elle a pu croiser – loin du misérabilisme auquel nous habitue la télé avec ces filles immigrés sous le joug des macs. 

"Ceux qui s'offusquent s'il s'agit d'interdire une caricature religieuse, "Nous ne sommes plus au Moyen Âge, c'est un comble", n'ont plus les idées aussi claires, s'il s'agit de clitoris et de couilles. Étonnants paradoxes du porno."
Vu comme responsable de toutes les violences sexuelles, il agit pourtant comme défouloir. Permet d'assouvir les fantasmes inavoués. D'autant plus inavoué que le porno est refoulé loin de la lumière, dans les tréfonds des cinémas X glauques.
Comme pour la prostitution, pour Virginie Despentes, on en revient au problème de l'argent et du pouvoir conféré aux femmes. C'est pour ça que les actrices porno sont perpétuellement rabaissées, ramenées à leur condition de pornstar, même si elles ont arrêté depuis longtemps.
Elle profite de ce chapitre pour élargir le sujet au désir, masculin et féminin à sa différence de traitements et aux attentes de la société.

Ce qui est marquant dans le discours de Virginie Despentes c'est sa capacité à ramener tous ces sujets au domaine politique, à la lutte des classes et au capitalisme. La violence dominatrice du capitalisme s'exerce dans le viol, son traitement sociétal permet de garder le pouvoir et l'espace public aux mains des hommes. Son refus de laisser le pouvoir aux classes dominés se retrouve dans la volonté politique de repousser les prostitués toujours plus en dehors des villes, loin de la sécurité, là où elles sont en danger, histoire de justifier les mesures prises "pour leur sécurité", et la confiscation de la parole se voit dans la manière qu'à la société de rabaisser les actrices porno et de les réduire à leur rôle de morceau de chair.

Au delà de ces sujets particulier, Virginie Despentes offre des réflexions plus générales sur la féminité, la vision contradictoire de la société sur le rôle des femmes, et elle propose en plus de cela des pistes de réflexions pour les hommes, la manières dont ils s'intègrent dans ce schéma et leur triste absence dans les luttes d'émancipation.

"De quelle autonomie les hommes ont-ils si peur qu'ils continuent de se taire, de ne rien inventer ? De ne produire aucun discours neuf, critique, inventif sur leur propre condition ?"

C'est vraiment un livre coup de poing, le style et le propos marquent, font réfléchir, notamment sur des sujets sensibles. C'est une vision sans concession qui peut provoquer des réactions un peu épidermique mais qui bouscule les idées, et qui à le mérite de proposer la parole d'une personne concernée et qui s'adresse à tous, femmes et hommes. Vraiment un incontournable !

Update Comics | Mars 2017

Posted by with No comments

Allez hop, cette fois-ci je n'ai pas trop traîné à le sortir, l'update lecture comics du mois de mars est prêt !
En dehors l'habituelle fournée de titres super-héroïque, on notera le début d'une nouvelle série de science-fiction chez Image, Extremity. Un début très remarqué !


Au sommaire :
- Inhumans Vs X-Men #6
- All-New X-Men #19
- Unworthy Thor #5
- Superman Reborn (Superman #18 - #19 / Action Comics #975 - #976)
- Supergirl: Being super #1 - #2
- Buffy, the highschool years: Freaks & Geeks
- Extremity #1



 

Du nouveau dans la PàL | Mars 2017

Posted by with 16 comments

Ce mois-ci pas mal d'entrées et peu de sorties puisque je n'ai pas finis un seul roman de tout le mois. Je me suis concentré sur la relecture d'une série de manga et la fin de ma lecture de Naruto.
Beaucoup de pages de BDs au final, mais peu qui étaient dans la pàl !

Les Entrées :


Afterparty - Daryll Gregory
J'ai enfin mis la main sur le dernier gregory, et après avoir beaucoup aimé ces deux premiers livres publiés chez nous, j'avais hâte !

La Geste du Sixième Royaume - Adrien Tomas
De la fantasy épique française. J'ai le royaume révé du même auteur dans le même univers, mais comme j'ai commencé par le commencement, j'ai pris celui-ci ^^

A-Apocalypse - Scott Westerfeld
J'aime Scott Westerfeld, et j'ai déjà le premier tome qui traine, à 2€, j'en ai profité ^^

Le Dernier Apprenti Sorcier, tome 5 - Ben Aaronovitch
Je n'ai toujours pas commencé la série, mais ma femme les a tous lu, et comme je compte les lire aussi un jour, ça va sur la pàl ^^

Moi Lucifer - Glen Duncan
Un autoportrait du diable par l'auteur du Dernier Loup-Garou, ça ne peut être que plaisant à lire ! 

Singularité - Stephen Baxter
Beaucoup aimé Gravité, le premier tome de la série, il est temps de continuer

Cérès et Vesta - Greg Egan
Le recueil de l'auteur Axiomatique est un de mes préférés en SF, et comme en plus la collection Une Heure Lumière est un "instabuy"...

H.P.L. - Roland Wagner
Très heureux de cette réedition, puisque je n'arrivais pas à trouver le bouquin ! Une uchronie sur la vie de Lovecraft,ainsi qu'un genre de pastiche humoristique, ça devrait être fun.

Morwenna - Jo Walton
La lecture récente du livre par Sita m'a rapellé qu'il fallait que je m'y mette aussi !

Les enchantements d'Ambremer - Pierre Pevel
J'ai beaucoup aimé sa trilogie des Lames du cardinal, je suis curieux de cette nouvelle trilogie. Et j'ai craqué pour la version collector, c'est très classe, et la couverture et si douce <3

Star Wars : sombre Apprenti - Christie Golden
Du Star Wars pendant la période Clone Wars avec Quinlan Vos et Assaj ventress, miam ! :D

Et un peu de non-fiction aussi, parce que j'ai un certain intérêt pour tout ce qui touche au féminisme, et aux luttes sociales. Du coup, j'essaye petit à petit de me faire une  bibliothèque de livres sur ces sujet.

La Violence des Riches - Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot
Un essai de sociologie sur le fonctionnement des classes bourgeoise, et leur invsible violence institutionnalisé. Cela fait un moment que j'avais envie de lire cet essai.
 
King Kong Théorie - Virginie Despentes
Un manifeste féministe qui ne prend pas de gants. Depuis je l'ai terminé et ça a été la claque, j'essaye d'en parler bientôt.

Les Sorties :


Blue Spring Ride #11, #12 et #13 - Io Sakisaka
ça y est, j'ai terminé ce petit shojo, et c'était vraiment très chouette. Une série mignonne comme tout, avec des défauts inhérents au genre, mais aussi pleins de bons moments, et des personnages assez attachants :)

Lecture hors pàl :

Blue Spring Ride #4 à #10 - Io Sakisaka
J'ai relu ces tomes avant d'attaquer la fin.


Naruto #36 à #72 - Masashi Kishimoto
Et donc, ce qui a monopolisé la plus grosse partie de mon temps de lecture de ce mois-ci, ma lecture de Naruto.
J'ai enfin terminé, et j'en suis bien aise. La série est loin d'être parfaite, notamment dans sa deuxième moitié où elle part dans une surenchère qui frise, défrise, voir explose le n'importe quoi, mais ça n’empêche pas quelques belles fulgurances.
Je vais revenir plus en détals dessus très bientôt.



Un mois assez riche en lecture avec pas moins de 47 mangas lu ! Beaucoup de pages, mais au final la PàL baisse peu. Comme en plus j'ai été un peu moins raisonnable question acquisition...
Bref, du coup la pàl en actuellement à 294... J'aimerais éviter d'atteindre les 300 si possible ;_;

Update Comics | Février 2017

Posted by with No comments

Oui, nous sommes déjà au mois d'avril, mais j'ai pris un peu de retard on va dire ^^
Quoi qu'il en soit voici l'update comics de février !


Au sommaire :
- Civil War II - The Oath
- The Awesome Hulk #15
- Thanos #3
- Doctor Strange #11 - #16
- Action Comics #972
- Nightwing #10 - #15
- Le Bleu est une couleur chaude



Quelques instants de lecture... | Mars 2017

Posted by with 12 comments

Quelques instants de lecture est un rendez-vous mensuel, proposé par le blog Les lectures de Mariejuliet, qui se tient le 1er jour de chaque mois et revenant sur le mois précédent. Son objectif est de partager nos photos de livres, de moments de lecture, du mois passé, mis en scène.

Nous sommes le 1er du mois, il est temps de partager les photos livresques du mois passé ! :)

1 - Il traînait depuis un moment sur la pàl, et puis c'est toujours agréable les zombies, j'ai enfin commencé Feed


2 - Achat par hasard d'une petite vieillerie comics, pas encore lu et je ne sais pas ce que ça vaut, mais ce sont les X-men, mes préférés, et rien que pour la belle couv, ça vaut le coup


3 - j'ai récupéré ma collection de vieux Super Picsou Géant, dont l'excellente série de la Jeunesse de Picsou. Je pense la relire à l'occasion


4 - Commencé il y a quelques jours, une lecture coup de poing avec ce manifeste féministe qui ne fait pas dans la dentelle.


2 - Un extrait de King Kong théorie de Virginie Despentes.