La Forme de l'eau - Guillermo Del Toro et Daniel Kraus

Posted by with 4 comments
couverture de l'audiolivre la forme de l'eau
 La forme de l'eau - Daniel Kraus & Guillermo Del Toro
Bragelonne/Audible

Livre audio-lu en partenariat avec Audible

1963, Elisa une femme de ménage muette travaillant au centre de recherche Occam va surprendre un soir Deus Branchia, le dieu à branchie, une créature amphibie ramené des confins de l'amazonie pour être étudié, exploité ou disséqué. Petit à petit une relation va naitre entre ces deux êtres.
Ce livre est la novélisation du film aux 4 oscars réalisé par Guillermo Del Toro, film que je n'ai d'ailleurs pas vu.

Si l'on s'en tient au résumé et à l'intrigue principale, on se retrouve face une romance sur fond defantastique qui s'avère plutôt sympathique, mais relativement classique dans sa construction et dans l'évolution des relations entre la créature et Elisa.
Mais heureusement pour le lecteur, ou l'audio-lecteur dans mon cas, ce roman offre bien plus que ça, notamment grâce à une galerie passionnante de personnages secondaire qui s'avèrent au final plus intéressant à suivre que l'histoire principale, et grâce aussi aux nombreux thèmes abordé à la marge de cette romance.
La plupart des personnages, principaux ou secondaire sont des "rebuts" de la société de l'époque, des laissé pour compte, des abimés de la vie. 
L'héroïne Elisa, une orpheline coincé dans un boulot de merde grâce auquel elle survit. L'antagoniste, le militaire Strickland, ignoble et détestable, notamment par sa misogynie, mais qui souffre très certainement d'un syndrome de stress post-traumatique qui le fait sombrer petit à petit. Et puis il y a Gilles, le voisin homosexuel que sa condition a privé de son emploi. Zelda, femme noire et grosse dont la voix n'existe pas dans ce monde et qui tisse un lien fort avec Elisa. Et la femme de Strickland, Lenny qui après 2 ans sans son mari, parti en opération, doit réapprendre à cohabiter, à vivre de nouveau comme une bonne épouse en mettant ses désirs de côté, une chose qui s'avèrera au final impossible pour elle.

J'ai beaucoup aimé ce livre donc, mais pas pour son histoire principale, plutôt pour sa plongé dans la société américaine des années 60, pour ses thèmes passionnants, pour ses personnages vibrant, mais clairement pas pour son histoire d'amour ou son côté fantastique qui m'ont je l'avoue laissé plutôt de marbre.
Un mot sur l’expérience audio. Les premiers chapitres dans la jungle amazonienne, malgré leur ambiance sale, poisseuse et intéressante ont été un peu laborieux. Le ton parfois très froid et factuel de la lectrice, peu décontenancer au début, mais passé le début, on s'y fait sans soucis et celui-ci s'avère être au final un très bon choix.