FantastiZik-2: Hangar 18 - MegadetH

Posted by with 2 comments
Nouvel épisode de FantastiZik, ma rubrique consacrée à la musique, toujours en lien avec l'imaginaire bien sûr !
Après un premier numéro dédié à l'excellent album de rock progressif d'Alan Parsons Project, Tales of Mystery and Imagination, cette fois-ci, changement de registre avec, non pas un album mais juste un morceau d'un groupe phare de Thrash Metal des années 80, un des Big Four, MegadetH et le morceau Hangar 18 extrait de l'album Rust in Peace.

Pour ceux qui sont familier des théories conspirationniste farfelus (ou pas ^^) le fameux Hangar 18 est censé se situer au cœur de la Zone 51, en plein désert du Nevada. Cet endroit est connu pour être un des hauts lieux d'expérimentations sur des aliens par les USA.
Partant donc de ce principe et sur l'inspiration de Nick Menza (batteur du groupe à l'époque), Dave Mustaine, le leader/chanteur/guitariste de MegadetH compose et écrit les paroles d'Hangar 18 pour l'album Rust in Peace, chef d'œuvre du Thrash Metal, sorti en 1991. 

Le morceau aborde donc à travers ses paroles, les thèmes conspirationnistes et extraterrestre de manière plutôt humoristique, satyrique, mais aussi, il faut l'avouer, très concise. Les paroles sont très courtes et le morceau de 6minutes 30 fait la part belle aux superbes jeux de guitare de Dave Mustaine et Marty Friedman, soliste du groupe à l'époque et qui (cet avis n'engage que moi hein ^^) compose avec cet album quelques un des plus grand solos de metal de tout les temps, mon préféré étant celui du morceau Tornado of Souls du même album. 

Pour en revenir à Hangar 18, on à ici un morceau rapide et mélodique au tempo lancinant cassé par un refrain plus lent et parsemé de très nombreux solos et qui se conclut par un duel de solos de folies alternant entre Friedman et Mustaine et entrecoupés d'une rythmique complexe qui prend à contrepied le reste du morceau.

Comme je le dis plus haut, les paroles abordant les thèmes SF et conspirationnistes sont plutôt courtes mais ces thèmes se retrouvent surtout dans l'imagerie de l'album et le clip qui est immanquable avec son bon côté kitsch 90's qui présente une base militaire où des hauts gradés voient défiler des aliens pendant que le groupe joue au milieu.

A noter qu'a la fin du clip l'ensemble du groupe se retrouve en cryogénie dans des cylindre de stockage, et que ce passage sert du coup à un épisode du Cartoon Duck Dodgers, capitaine de vaisseau spatial interprété par Daffy Duck. Dans l'épisode en question, il retrouve le groupe MegadetH, le sort de cryogénie et utilise leur musique pour vaincre l'invasion des martiens. ^^


La Couronne des Sept Royaumes - David B. Coe

Posted by with 4 comments


La Couronne des Sept Royaumes - David B. Coe

Je rattrape un peu de mon retard monumental de chroniques avec cette sympathique saga de Fantasy qui m'aura occupé tout l'été.


-L'histoire-
Il y a 900 ans, les Qirsi, une race de magiciens venus des Terres du Sud ont tenté d'envahir les Terres du Devant. Il s'en est fallut d'un cheveu, mais leurs plans ont échoué. Depuis, leurs descendants ont trouvé la paix et une place au sein des 7 royaumes Eandi. Malgré tout, pour certains, ce n'est pas assez et ils gardent en mémoire l'amertume de la défaite, préparant en secret une rébellion qui menace la paix de tous les habitants des Terres du Devant, Qirsi comme Eandi...

-Mon avis- 
Avec 5 bouquins en vo et au final 10 en vf, c'est à une grande fresque de Fantasy épique que nous avons affaire. Entre machinations et intrigues de palais, l'histoire se met en place tranquillement, prenant le temps de développer avec soin les caractères des différents protagonistes.
A travers chaque livre et alors que l'intrigue principale progresse, on va en découvrir un peu plus sur les 7 royaumes et sur la machination qui menace ses fondations. L'histoire principale progresse plutôt lentement mais ce n'est pas un défaut car l'auteur s'attache à décrire des personnages vraiment crédibles, aux multiples facettes et qui ne cessent d'évoluer tout au long de la saga. Si parfois on peut reprocher à certains passages d'être redondants lorsque l'on découvre un nouveau royaume touché par la conspiration, la diversité des personnages, leur psychologie fouillée et de très bons dialogues adoucissent cet effet de répétition.
Si l'un des points forts de cette saga réside sans conteste dans les dialogues, l'action n'est pas en reste avec de belles scènes d'action et de grandes batailles épiques comme on aime !

Avec un univers riche et plutôt original assorti à une écriture fluide et prenante, La Couronne des sept royaumes s'impose comme une belle fresque de Fantasy Epique qui vaut largement le détour et offre de beaux moments d'aventures et d'émotions.





Edenborn - Nick Sagan

Posted by with 2 comments
Edenborn - Nick Sagan
 



-L'histoire-
18 ans sont passé depuis les événements d'Idlewild qui ont vu Halloween découvrir que le monde dans lequel il vivait n'était pas réel et depuis qu'il a libéré ses camarades survivants.
Depuis 18 ans, le monde à quelque peu changé, la race humaine est quasi toujours éteinte mais Champagne et Vashti d'un côté et Isaac de l'autre tentent avec des moyens et des idées différentes de repeupler la Terre. Pandora fait l'intermédiaire entre eux et Halloween fait le mort de son côté.
Alors qu'ils travaillent à chercher un remède au Black Ep, de sinistres événements vont bientôt perturber leurs routines...


-Mon avis- 

Après un premier tome qui m'avait bien plut, c'est avec plaisir que je retrouve l'univers de Nick Sagan. Ce tome commence plutôt lentement, exposant au travers différents protagonistes l'état du monde suite aux drames du précédent volume. On découvre ainsi les vies très différentes des enfants d'Isaac et de ceux de Vaashti, s'attachant à certain, en détestant d'autre. Le rythme est très différend du premier tome qui par son côté enquête sur le passé donnait une impression de foisonnement d’événement. Ici, au contraire, c'est plutôt lent, mais sans être ennuyeux, jusqu'au deux tiers du roman où un changement majeur intervient et remets, un peu à la manière du premier tome, en perspective tout ce qu'on pouvait savoir avant d'entrainer vers un final explosif.
Si j'ai encore passé un bon moment, de lecture, je trouve ce livre souffre du même "défaut" que le précédent, un conclusion peut être trop vite amenée, voir expédié.

J'attends impatiemment de lire la conclusion de cette trilogie mais je dois avouer que même si j'ai bien aimé ça reste de la SF plutôt light. Ce n'est d'ailleurs pas forcément un défaut puisque ça en fait des romans plutôt accessible qui abordent des thèmes intéressant tel que l'opposition entre science et religion
sans émettre de jugement.

-Ils en parlent-
Tigger Lily qui à un avis plus tranché que moi sur la question :)
  

Battlestar Galactica - Blood and Chrome

Posted by with 1 comment

Il y a quelque temps, la chaine américaine SyFy, avait lancé la mise en chantier d'un pilote pour une nouvelle série se déroulant dans l'univers de Battlestar Galactica. Nommé Blood and Chrome, elle devait s'intercaler entre La série de 2003 et Caprica, relatant la premiere guerre contre les Cylons et devait avoir comme personnage principal le jeune Bill Adama.
Malheureusement, vu qu'il semblerait que la SF n'est pas tellement le vent en poupe à la TV, celle-ci c'est retrouvée annulée en mars 2012.
Heureusement, tout n'est pas perdu puisque le pilote de 90 minutes va tout de même être diffusé online sur youtube - MachinimaPrime sous forme d'une dizaine d'épisodes. Début de la diffusion ce Vendredi 9 Novembre !
A l'issue de cette diffusion internet, le pilote sera diffuser en intégralité et version sur la chaine SyFy avant de sortir en DVD et BD en version Unrated.

Si c'est quand même une plutôt bonne nouvelle, on peu regretter tout de même cette annultion et s'interroger sur le futur du Space op à la TV.

En attendant vendredi, jetez un oeil sur la bande annonce alléchante en début d'article, gniam !

Idlewild - Nick Sagan

Posted by with No comments
Idlewild - Nick Sagan
 


-L'histoire-
Halloween (oui oui, c'est son nom), 18 ans, se réveil sans aucun souvenir ou presque dans un monde plutôt étrange rempli de monstre lovecraftiens et au milieu d'une guerre plutôt étrange. Tout ce qu'il à en mémoire hormis son nom, c'est qu'on a essayé de le tuer, que Lazare est mort et que c'est lui qu'il l'a tué.
La recherche de ses souvenirs perdus va l'emmener à découvrir des choses dont il n'a pas idée, aux frontières de la réalité et surtout au-delà...



-Mon avis- 

Idlewild, premier roman de Nick Sagan, fils de l'illustre Carl ouvre ici une trilogie dont le premier tome va nous emmener sur les traces de Matrix et de P. K. Dick.
Le roman s'ouvre sur l'amnésie de son héros et va suivre deux trames distinctes qui finiront par se rejoindre vers la fin du livre dans un retournement de situation très dickien. La première qui ouvre chaque chapitre est constitué de courts paragraphe nous laissant apercevoir un futur qui s'annonce apocalyptique où le monde découvre un nouveau virus destructeur. La seconde trame qui est du coup la principale va s’intéresser au destin d'Halloween et ses efforts pour retrouver ses souvenirs perdus. Le lecteur se retrouve au même niveau que l'adolescent ignorant tout de l'identité de celui-ci et de son passé. On est donc happé par l'enquête que va mener le héros, découvrant au fur et à mesure des pages d'où il vient et comment il s'est retrouvé amnésique. Le procédé rend le livre plus captivant à chaque nouveau chapitre. On s'identifie rapidement à Hal, et on se retrouve à élaborer de notre côté des théories fumeuses. Tout d'abord déroutante et étrange, l'histoire devient ainsi intrigante, intéressante et de plus en plus passionnante au fil des pages jusqu'au super retournement presque final. si les deux derniers chapitres sont je trouve un peu expédiés, cela n'enlève rien au plaisir de lecture de ce très bon roman de SF qui combine astucieusement post-apo et cyberpunk.

J'ai passé un très bon moment en compagnie d'Halloween et je suis impatient de le retrouver lui et ses compagnons dans la suite Edenborn

-Ils en parlent-