Update Comics | Septembre - Octobre 2016

Posted by with 2 comments

Je n'avais pas fais d'update comics le mois dernier car j'avais lu trop peu de chose en septembre, du coup je fais d'une pierre deux coup cette fois-ci.
Au sommaire :
- Civil War II #5 #6
- International Iron Man #6 #7
- Action Comics #963 - #966
- FEAR Agents, intégrale tome 1
- Paper Girls, tome 1
- Lumberjanes #1 - #4

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, tome 1 : Tout commence mal - Lemony Snicket

Posted by with 6 comments
Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, tome 1 : 
Tout commence mal... - Lemony Snicket
Nathan Poche // 2009 (1999VO) // 173 pages

Des orphelins Baudelaire, je garde le souvenir d'un film plein d'humour. Certes, la situation de départ est triste puisque les chers enfants perdent leurs parents dans un accidents tragique, mais leurs mésaventures me restent en mémoire comme pleines d'humour, probablement à cause de l'excellente prestation de Jim Carey qui campait un comte Olaf hilarant.
Après lecture de ce premier tome, je dirais que c'est bien plus sombre que ce que j'avais en tête.

Tout commence lorsque, par une matinée brumeuse, alors qu'ils jouent sur la plage de Malamer, Violette, Klaus et Prunille, apprennent de la bouche de Mr Poe la triste nouvelle.
Leur maison à été ravagée par un terrible incendie, leur biens ont tous disparus en fumée, et plus grave encore, leurs parents n'ont pas survécus. Ils héritent du coup de la grande fortune de leurs parents mais ne pourront pas y toucher avant la majorité de Violette, l'ainée, et vont se retrouver confié à leur plus proche parent (en distance) le comte Olaf.

"Si vous aimez les histoires qui finissent bien, vous feriez beaucoup mieux de choisir un autre livre". C'est ainsi que ce s'ouvre le roman, et cela devrait préparer au déferlements de malheurs et mauvais coups qui vont s'abattre sur les orphelins. Et pourtant, j'ai été surpris par la noirceur et la violence de certaines scènes, toute proportion gardé bien sûr, la série s'adressant à un public plutôt jeune.
Il y a évidemment beaucoup d'humour, surtout noir, que ce soit dans les descriptions physiques de certains personnages, dans les situations qui confinent à l'absurde ou bien dans le ton du narrateur, qui régulièrement brise le quatrième mur pour s'adresser au lecteur. Mais parfois, quand le voile d'humour se lève, on se retrouve face à des situations assez effroyable tout de même. 
Car les pauvres orphelins, en se retrouvant confiés au comte Olaf, se retrouvent face à un être répugnant, et purement malfaisant. Tout transpire le mal chez lui, de son physique répugnant à ses manières détestables, en passant par sa maison décrépie, poussiéreuse et relativement crade.

Comme le comte Olaf en est le parfait exemple, le monde de Lemony Snicket s'avère être assez manichéen et "évident". Les méchants se repèrent facilement, ils sont moches et crasseux, tandis que les gentils respirent la joie et la lumière, alors que les imbéciles incompétents comme le triste Mr Poe s'avèrent assez ternes. Mais loin d'être un défaut, cette facette s'avère au contraire participer à l'ambiance du titre. On anticipe ainsi ce qu'il risque d'arriver à nos trois orphelins, on espère et désespère avec eux.

Il faut dire qu'ils sont tout les trois très attachants et renversent les stéréotypes. C'est par exemple Violette, l'ainée qui possède les talents pour le bricolage et les inventions, tandis que sont frère Klauss, tel Hermione d'Harry Potter a tout le temps le nez fourré dans les bouquins. Quand à la petite dernière Prunille, les limitations de son jeune âge (elle passe son temps à gazouiller et mordre ce qu'il passe près de son nez), sont compensés par le narrateur qui interprète régulièrement, et toujours avec humour ce qu'il peut se passer dans sa jeune tête.

Si l'histoire est pour l'instant simple, on se prend d'affection pour ces pauvres enfants, et on est accroché par le ton cynique et grinçant de l'auteur. Si l'ensemble peu paraître parfois enfantin par certains aspects, comme lorsque l'auteur nous explique le sens de certains mots qu'il utilise, le tout est rattrapé par une ambiance très réussie, ainsi que des personnages marquant.

Sur l'écran | Octobre 2016

Posted by with 8 comments

Films :

Miss Peregrine et les Enfants particuliers
Dernier film de Tim Burton, adapté d'une série de roman jeunesse qui je dois le dire ne m'attirait pas particulièrement (wink wink). Et bien j'ai beaucoup aimé, l'ambiance un peu freak des années 50 dans l'orphelinat est assez réussie, l'enquête et le mystère que cherche à résoudre le héros sont prenant, et si au final le tout s'avère un peu manichéen on a là un chouette univers.
Du coup ça m'a finalement donné envie d'essayer les livres à l'occasion.




Captain Fantastic
Viggo Mortensen se fait rare au cinéma, mais c'est qu'il aime choisir et ne joue pas juste pour le pognon. Enfin du coup c'est toujours un plaisir de le retrouver, notamment quand c'est aussi réussi qu'ici. Qu'elle claque que ce film !
Un film qui nous parle de notre monde, de ses absurdités, qui nous met face à nos contradictions, qui propose une alternative, une utopie qui remet l'intelligence et la réflexion au cœur de ses préoccupations. C'est parfois radical, c'est souvent juste, et ça n'oublie pas de faire son auto critique.
Bref, une réussite totale et un gros coup de cœur !


The X-Files : Régénération
Ha ! X-Files, mon premier amour sériel, le déclenchement de ma passion pour les séries TV ! Combien de soirées j'ai passé à trembler pour et avec Mulder et Scully ! Combien de temps j'ai passé à essayer de convaincre mes camarades de classe que "Si, c'est vrai, on nous ment, les gens qui ont vus des ovnis disent vrai, le gouvernement nous cache tout et un jour j'irais dans la zone 51 !". Naïveté d'adolescent qui voulait croire aux conspirations et rêvait de rencontre du 3ème type. (Certains sont depuis restés malheureusement bloqués sur les conspirations gouvernementales...)
Bref, tout ça pour dire que X-Files j'étais fan, j'ai même encore ma carte du FBI dans un coin. Et pourtant, je n'avais vu encore ce film.
Et on va dire que ce n'était pas très grave en fait parce que franchement, c'est vraiment pas terrible. Alors oui, ça touche plus au côté monstre de la semaine que conspiration, mais c'est pas grave, peu importe, ça aurait été un plaisir de retrouver nos deux agents quand-même, mais là, c'était assez raté. Tellement qu'en fait, à peine quelques semaines après avoir vu le film, j'en ai oublié une grosse partie.

My Little Poney - Equestria Girls : Friendship Games
Autant j'aime la série, autant les films sont je trouve assez moyens, celui-ci étant le moins bon pour l'instant.
Mais bon, vu que cela ce passe à chaque fois entre des saisons de la série, je préfère les voir pour ne rien rater ^^





Séries :

NCIS - Saison 13
13 ans déjà ! Cette série n'en finit pas et c'est toujours aussi sympa de la retrouver. La seule série du genre que je suis, et quand on est anti-militariste, il faut avouer que ce n'est pas toujours facile. Mais peu importe, j'aime bien ces personnages et leurs aventures. Et il faut avouer que c'est une très bonne saison qu'on a eu là, riche en émotions et en changements, dont un très gros qui va profondément perturber la dynamique de l'équipe.
On notera aussi la mort d'un personnage, fait d'une manière franchement vicelarde, voir mesquine de la part des scénaristes.

[Star Wars] Death Troopers - Joe Schreiber

Posted by with 4 comments

Death Troopers - Joe Schreiber
Pocket // 2016 // 288 pages

Aujourd'hui on retrouve l'univers étendu Star Wars Legends sur un terrain un peu innatendue. Effectivement, Death Troopers est un roman Star Wars de zombies ! Le premier de ce genre, un mélange inédit dont le vous parle dans cette chronique vidéo.


Du nouveau dans la PâL | Octobre 2016

Posted by with 12 comments
Bon, vu le +19 du mois dernier, j'avais décidé d'être un peu plus raisonnable pour octobre et... non je plaisante.  J'ai fais quelques achats en début de mois, et ensuite, malheureux hasard du calendrier, les Utopiales sont arrivées en fin de moi, et pas en novembre. Du coup hum heu et bien, +22 (il y en a deux qui ne comptent pas ^^) et une pàl qui est actuellement à 279 !

Les Entrées :
 Harry Potter et L'Enfant Maudit - J.K. Rowling, Jack Thorne et John Tiffany
Est-ce vraiment nécessaire de le présenter ? ;) 
Par contre, j'en profite pour râler sur l'édition vf qui est en simple couverture souple alors que l'édition anglaise est à couverture rigide + jaquette.
On me rétorquera que ça cou^te plus cher et que le marché français n'est pas le marché anglais, et je serais d'accord pour à peu près tout autre type de publication. C'est Harry Potter là, ils auraient pu le sortir en or massif à 100 boules qu'ils en auraient vendus des palettes ! Bref, c'est nul...

Le Quidditch à travers les âges - J.K. Rowling
Les contes de Beedle le barde - J.K. Rowling
Hé oui, je ne les avais pas et ne les ai jamais lus !

 Dungeons & Dragons - encyclopédie des Royaumes Oubliés (4ème édition)
Je suis tombé sur un déstockage et je l'ai eu pour 3€50. Je ne sais pas si je le lirais mais je le feuilletterais surement, et c'est surtout pour la collection que je l'ai pris.

Star Wars : Riposte - Chuck Wendig
Je me demande si je ne vais pas sortir tous les Star Wars de la PàL, après tout, même si j'espère tous les lire un jour, c'est pour la collection que je les prends. Et non ça ne serait pas de la triche, j'en connais une qui fait pareil avec ses LDVELH !!
Hunger Games, tomes 1 à 3 - Suzanne Collins
Un cadeau d'anniversaire en différé. Je n'ai jamais lu les livres, mais j'ai énormément aimé les films qui du coup m'ont donnés envie de me plonger dans les bouquins.
Tokyo Ghoul, tomes 2 à 6 - Sui Ishida
J'ai beaucoup aimé le premier tome, du coup hop j'ai fais le plein !
** Le Butin des Utos **

Thinking Eternity - Raphaël Grannier de Cassagnac
Légion : à fleur de peau - Brandon Sanderson
Utopiales 2016 - Anthologie
La miséricorde de l'ancillaire - Ann Leckie
Water Knife - Paolo Bacigalupi
Le Mystère du monde quantique - Thibault Damour & Mathieu Burniat
Fidèle à ton pas balancé - Sylvie Lainé
Dark Vador vs Monsieur Spock - Jeanne-a Debats & Olivier Cotte
Combien de doigts à un Extra-terrestre ? - Roland Lehouc, Sebastien Steyer et Marc Boulay
Bifrost 84 : Robert E. Howard

Les Sorties :

Bon avec autant d'entrées en pàl, j'ai bien du équilibrer un peu non ? Heu non...

Tokyo Ghoul, tomes 2 et 3 - Sui Ishida
L'univers s'étoffe, l'intrigue avance et c'est toujours très bien. Les personnages sont intéressant, l'univers crée aussi.

Harry Potter and the Prisonner of Azkaban - JK Rowling
J'ai un peu poursuivie ma relecture en anglais d'Harry Potter et ce fût très chouette avec ce tome qui est un de mes préférés. J'ai mis pas mal de temps par contre parce que j'ai été pas mal occupé début octobre, associé à un rythme de lecture en anglais qui est assez lent.

Utopiales 2015 - Anthologie
Le défi était d'arriver à lire l'anthologie avant le début des Utopiales 2016 et c'est réussi. Il s'agit  en plus d'une très bonne édition (chronique)

L'homme qui mit fin à l'histoire - Ken Liu
Une très bonne novella de Ken Liu qui parle d'un sujet dur et qui aborde des thèmes très intéressant, mais je n'ai pas été touché comme je l’espérais. Je crois que j'avais énormément d'attente pour ce texte et que ça n'a joué en sa faveur. Les conditions de lectures n'ont pas été les meilleures en plus. Je ressors assez déçu de ma lecture, mais surtout déçu de mi même. J'avais tellement aimé La Ménagerie de Papier... 

Lectures Hors PàL :

Paper Girls, tome 1 - Brian K. Vaughan et Cliff Chiang
Premier tome de la dernière série de comics de l'auteur de Saga. J'ai énormément aimé, et j'en parle plus en détail par ici.

Lumberjanes, Vol. 1: Beware the Kitten Holy -  Noelle Stevenson, Grace Ellis, Shannon Watters, Brooke A. Allen
Une série de comics coécrite par l'autrice de l'excellent Nimona (lisez-le, c'est excellent !).
On y suit les aventures de 5 girlscout en camp d'été en pleine foret, une foret qui va s'avéré être remplie de de mystères, de magie et de créatures bizarres. C'est ciblé jeunesse mais l'humour et l'aventure rendent le tout accessible à tous les âge, c'est vraiment très chouette, ça casse les stéréotypes avec des héroïnes atypiques et super attachantes.

Sur l'écran | Septembre 2016

Posted by with 6 comments

Films :

Star Trek: Beyond
Je ne vais plus trop au ciné ces derniers temps, n'ayant plus accès à la vo là où je vis, mais j'ai profité d'un séjour à Paris pour aller voir le dernier Star Trek !
J'avais un peu peur en y allant, l'annonce du réalisateur (un mec qui a commis des Fast 'n Furious...) n'était pas forcément rassurante pour la franchise. D'autant plus que la première bande annonce, faisant la part belle à l'action avec un montage surdynamique à gerber, n'a rien fait pour corriger le tir. Mais bon les derniers trailers m'ayant tout de même un peu rassuré, j'avais hâte de voir ce que ça allait donner.
Niveau histoire, rien de transcendant, c'est classique, manichéen et sans trop de surprise, ou plutôt avec un twist qui en fait n'apporte pas grand chose. On repassera aussi pour les dilemmes moraux et les interrogations complexes qui ont fait le succès des séries tv. Mais s'il faut reconnaitre une qualité à ce film, hormis encore une fois de magnifiques visuels, c'est dans le traitements de ses héros et leurs interactions. Les relations entre les divers membres d'équipages sont bien plus travaillées, les personnages secondaires sont mis en avant, et même si je ne peut toujours pas supporter Sylar/Spock, hé bien l'évolution de sa relation avec Kirk est tout de même plaisante à voir.

Le Majordome
Une fresque familiale qui démarre en pleine ségrégation et qui va, au travers de son personnage principal, qui fut majordome à la maison blanche pour de nombreux président, nous faire traverser une partie de l'histoire des afroaméricain et de leurs luttes pour leurs droits. C'est un film fort, émouvant, qui marque et qui par moment fait assez mal.

Divergente 3 : Au-delà du mur
Déjà, le premier volet m'avait laissé dubitatif. entre un concept de base que
j'avais eu du mal à trouver crédible, un casting assez moyen et une histoire qui sentait un peu le réchauffé après les très chouettes Hunger Games.
Le second était du même niveau, globalement assez plat, et bon la curiosité et un côté relativement bon publique m'a poussé à continuer. Hé bien c'est mauvais. Entre des réponses ridicule aux questions qu'on pouvait éventuellement se poser, une héroïne qui atteint des abîmes de naïveté, et de nouveau protagonistes complètement passif, il n'y a pas grand chose à sauver...


Séries :

The Big Bang Theory - S09
Une nouvelle saison de mes geeks préférés ! C'est toujours un plaisir de retrouver cette petite troupe d'inadaptés et de rire avec eux. Une saison plutôt réussie qui amène pas mal d'évolutions pour beaucoup de personnages !

Assassination Classroom - S01
Une classe se retrouve avec comme prof un genre de poulpe jaune
responsable de la destruction de la moitié de la Lune. Ils ont un an pour l'assassiner, sans quoi il détruira la Terre !!
Voilà en gros le pitch de départ de cette excellent anime complètement déjanté. Je n'ai vu pour l'instant que la première saison et la série se termine en deux saison, mais c'est pour l'instant une énorme réussite ! Oui je sais, un poulpe jaune ^^
Star Trek The Next Generation - S02
Ça fait quelques mois depuis que j'ai revu la saison 1 et il était temps de m'y remettre. Une saison dans la droite lignée de la précédente, la série continue ici de prendre ses marques avec des épisodes globalement sympa mais rarement excellent. Quelques uns sortent tout de même du lot tel A Matter of Honor qui nous permets de découvrir un peu plus la société Klingon par les yeux du Commander Riker, ou bien The Measure of a Man, un épisode centré sur Data qui pose la question du libre arbitre et de ce qu'est être humain.
 
Battlestar Galactica - S01 & 02
C'est un plaisir de voir de nouveau cette excellente série de SF plus de 10 ans
(wahou, déjà) après sa première diffusion ! Je ne crois pas avoir suivi d'autres série de space opéra depuis, mais je n'ai pas l'impression qu'il y en ai eu d'aussi bonne facture (mais je peux me tromper). C'est marrant comme le mysticisme peut-être un truc qui me fait profondément chier (et qui m'a d'ailleurs bien bien gavé dans Lost) mais qui dans cette série ne me dérange absolument pas. J'aimerais bien savoir pourquoi.
en tout cas, c'est toujours aussi bon à voir, les acteurs sont tous excellents, les personnages passionnant, mention spéciale à Gaïus frackin' Baltar que j'adore détester, et que c'est bien réalisé !