Metro Z - Fabien Clavel

Posted by with 2 comments
Metro Z - Fabien Clavel 
Quand plusieurs bombes explosent à la station Châtelet, Emma et son frère Natan, en plein trajet sur la ligne 4, se retrouvent séparés par la panique et les morts. Alors que certains survivants semblent entrer en état second et devenir de plus en plus violents, un chemin semé d'embuches va se dresser entre Emma, son frère et la liberté...
Après l'évangile cannibale, Fabien Clavel s'attaque de nouveau au zombie, et cette fois dans un roman jeunesse. Une chose est sûre, la gare tentaculaire de Châtelet se prête à merveille à un survival, ses kilomètres de couloirs souterrains un peu décrépis et pas toujours bien éclairés étant déjà parfois suffisamment angoissants. Mais avec Metro Z, Fabien Clavel ne produit pas uniquement un survival, il en profite (après la condition des vieux dans l'évangile cannibale) pour aborder l'autisme. Il fait ça, à mon sens, de manière délicate et le parallèle avec le zombie, refermé sur lui-même, coupé du monde extérieur est bien amené.

Grâce à ses deux héroïnes, il en profite pour confronter deux mondes, deux milieux culturel, et si l'on sent tout de même que le livre s’adresse à un public plus jeune par le didactisme parfois un peu prononcé dans les dialogues entre Emma et sa camarade d'infortune, c'est fait avec intelligence et c'est agréable. Tout le long de leur voyage, elles vont apprendre à se connaitre, s'entraider et s'apprendre mutuellement beaucoup de choses.

Un roman court et haletant, pour un public plus jeune que la précédente incursion chez les zombies de Fabien Clavel et qui offre en plus de ces thèmes sociaux abordés avec justesse, sa dose de gore que le genre demande. Une lecture bonne lecture, prenante et qui se dévore... crue !!

Participation N°2
http://laprophetiedesanes.blogspot.fr/p/zombies-challenge.html
Participation N°3
  

[TTT #02] Les 10 manies, habitudes littéraires que vous avez

Posted by with 6 comments

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog de Iani

Le thème cette semaine est : Les 10 manies, habitudes littéraires que vous avez

1- Ne pas utiliser de marque page. Je retiens ma page, toujours, enfin jusqu'à il y a quelques semaines ou j'ai décidé de me trouver un beau marque page parce que c'est classe quand même.

2- Respirer l'odeur des vieux bouquins. Oui je sais, ça fait drogué mais... bah c'est un peu ça ^^
 
3- Manger tout seul le midi pour lire. Alors je passe parfois pour asocial au boulot mais c'est juste que je préfère lire, rien de personnel.

4- Lire en marchant. Pas tout le temps, mais le matin quand je vais au boulot entre la gare et le bureau, et le soir en rentrant entre la gare et la maison.

5- Je juge les livres à leur couverture. C'est à dire que la tête de la couv m'influence. Un livre qu'on dit très bon mais avec une couv que je trouve horrible va trainer plus longtemps sur la PàL qu'un livre avec une belle couv. Je sais, c'est mal.

6- Je suis assez possessif avec mes livres. Je les prête mais j'insiste très longuement et lourdement pour qu'on en prenne soin. Je suis un peu maniaque et je n'aime pas qu'ils restent loin de moi trop longtemps.

7- Je laisse enfler la Pile à Lire ! Je crois que j'ai abdiqué, j'ai compris qu'elle était la plus forte.

8- Je déteste avoir les différents livres d'une saga dans plusieurs éditions. Il faut que ce soit uniforme dans la bibliothèque. Avoir un tome en poche et un autre en GF, c'est l'horreur pour moi. Ma femme s'en fout et dès fois elle gagne ^^

9- Lire dans les transports. C'est un classique pour qui réside en Région Parisienne mais un incontournable. C'est pour cela que j'adore les transport en commun et que le jour où je devrait conduire pour aller bosser, je serais quand même malheureux :-/

10- Quand je suis captivé, je réagis. C'est à dire que je sursaute, je jure ou je marmonne en fonction de ce qui se passe, je ricane aussi. De l’extérieur ça peut être étrange :D

Finalement en creusant on fini par en trouver :)

The Walking Dead : New Beginning

Posted by with 2 comments
The Walking Dead #127 - #132
Scenario : Robert Kirkman
Dessins : Charlie Adlard

Ce nouvel arc de The Walking Dead fait suite à la très longue saga en 12 épisodes intitulée All Out War qui avait vu différents groupes de survivants se rassembler derrière Rick Grimes pour affronter le psychopathe Negan et sa bande.

2 années ont passé depuis et beaucoup de choses ont changé. Rick est un devenu un dirigeant respecté. Les communautés d'Alexandria, The Kingdom et The Hilltop se sont alliées et commercent, reliées par des routes sécurisées par des patrouilles régulières. Et enfin, un semblant de civilisation semble enfin renaitre.

Ce nouveau statu quo s'avère très intéressant, on voit que petit à petit de l'artisanat se remet en route, de l'agriculture, et que la menace mort-vivante s'éloigne un peu alors que le chaos recule devant la civilisation. Il était temps de voir ce genre de changement, surtout après un très long arc de guerre et de violence. Kirkman prend son temps pour nous faire découvrir tout ce qui a évolué pendant ces deux années et commence à mettre en place de nouveaux éléments. Malheureusement, il prend quand même beaucoup son temps, glissant quelques séquences d'actions un peu longues qui viennent ralentir un peu artificiellement les nouveaux développements.

Plus que jamais, on se rend compte que Walking Dead est une série qui gagne à être lue par story arc plutôt que mensuellement. Cependant, c'est toujours passionnant, et surtout on sent que la série essaye de se renouveler, proposant de nouvelles pistes qui peuvent être vraiment intéressantes. Certains évènement survenus dans les derniers épisodes peuvent tout de même laisser craindre un peu de déjà vu mais il va surement falloir attendre encore un moment avant d'en être sur.

Nous avons donc plutôt affaire à un arc de transition un peu lent mais qui pose des choses intéressantes et qui peuvent faire évoluer la série dans une bonne direction. Après 10 ans de chaos zombiesque, peut-être serait-il temps d'aller vers la reconstruction et qui sait, la conclusion ?


 http://laprophetiedesanes.blogspot.fr/p/zombies-challenge.html 


Sur l'écran - Octobre 2014

Posted by with 2 comments




Paulette
Une comédie française que je me plais à appeler le Breaking Bad made in France ^^
Paulette est une petite vieille un peu aigrie, elle vit dans une cité et galère à joindre les deux bouts. Du coup, un jour, elle décide de s'associer avec un gros dealer du quartier et devient Mamie la défonce.
C'est pas toujours fin et parfois même un peu cliché mais c'est sympa et assez drôle quand même.


Breaking Bad - S03 & 04
Cette série monte en puissance sans s’arrêter. L'intrigue nous emmènent de rebondissement en rebondissement, les personnages secondaires s'épaississent et prennent de l'importance. Quand à Walter White, il démontre une étonnante capacité à être un putain de connard avec un égo comme on en a rarement vu.
Bref, cette série est géniale !


Dragon Ball Kai S02//E17-25
Je continue sur Dragon Ball Kai avec cette partie que je connaissais beaucoup moins que le tournoi de Cell. Buu est enfin apparu et se trouve être évidemment bien plus puissant que prévu. Le combat tant attendu entre Goku et Vegeta a eu lieu et c'est révélé bien épique comme on pouvait l'espérer. Mais le plus beau moment reste quand même le sacrifice (certes inutile mais bon) de Vegeta face à Buu. C'est franchement un des plus beau moment de la série. En tout cas cette remasterisation est toujours agréable à voir, mieux réussi que pour la saison 1 d'un point de vue visuel, elle redonne une seconde jeunesse à DBZ en dynamisant l'anime comme il faut.


The Legend of Korra - S04//E01-05
Cette nouvelle saison commence très fort. Après un bond de 3 ans la situation est toujours tendu dans le royaume de la terre et Korra qui lutte pour retrouver sa condition physique d'avant son empoisonnement est partie seule, laissant tous ses amis sans nouvelles. C'est très bon pour le moment, alors que de nombreux éléments se mettent en place. Le prochain épisode devrait voir l'intrigue s'accélérer.
Dommage que ce soit la dernière saison : ' (

Challenge Littérature de l'Imaginaire - 3ème édition

Posted by with 4 comments


Aujourd'hui, je me lance dans un nouveau challenge !! Le challenge Littérature de l'Imaginaire.
Pour quelqu'un qui d'habitude n'aime pas tellement lire sous contrainte, ça commence à en faire, car c'est maintenant le 3ème challenge sur lequel je suis.
L'avantage de celui-ci, c'est qu'il n'est pas tellement contraignant pour moi puisque le but de ce challenge est de lire de l'imaginaire et que je lis quasi exclusivement ce genre. :D
 Du coup j'ai décidé d'être optimiste et de viser l'échelon 4. Si ma motivation bloggesque continue comme ça, je pense que je peux y arriver !! :)

Le challenge est géré cette année par MarieJuliet, et ça se passe ici


Le but du challenge :

L'objectif de ce challenge est de lire et de chroniquer des ouvrages appartenant à la littérature de l'imaginaire, à savoir :
- la Fantasy
- la Science-Fiction
- le Fantastique
(avec leur sous-genres comme la dystopie, la bit-lit etc.).

Les ouvrages peuvent être des romans, des nouvelles (anthologie complète), des essais, des mangas, des bandes dessinées... En format papier ou numérique.

Vous devez atteindre l'échelon que vous vous êtes fixé.

Ce challenge est tout à fait compatible avec tout autre challenge, sauf avec la 2ème édition en cours.

Les échelons :

En début de challenge vous choisissez un échelon. Celui-ci détermine le nombre minimum d'ouvrages que vous devrez lire et chroniquer pendant le challenge. Vous pouvez changer d'échelon au cours du challenge, il faudra juste me prévenir.
Échelon 1 : Atterrissage dans l’irréel : au moins 12 livres
Échelon 2 : Petit pas dans l'ailleurs : au moins 24 livres
Échelon 3 : Plongée dans l'inconnu : au moins 36 livres
Échelon 4 : Immersion dans le vide : au moins 48 livres  (C'est celui que je vise !)
Échelon 5: Absorption dans l'étrange : au moins 60 livres
Échelon 6: Fusion dans l'utopique : au moins 72 livres
Echelon 7 : Je lis donc je chronique : au moins 100 livres





Le Comics de la Semaine - Guardians of the Galaxy #20

Posted by with No comments
Guardians of the Galaxy #20
Scenario : Brian Michael bendis
Dessins : Ed McGuinness, Valerio Schiti

Avec cet épisode, c'est la troisième et dernière partie d'un arc consacré au destin du seul et unique Nova, Richard Rider (et pas se sale gamin qui à prit sa place grmph).
Effectivement, depuis la fin de la mini série Thanos Imperative (ça c'était du cosmique !), celui-ci était porté disparu. Starlord, Drax et Thanos qui était avec lui lors de sa dernière mission étaient aussi présumés mort, ou en tout cas portés disparus. Ils avaient refait surface miraculeusement durant le premier arc d'Avengers Assemble sans qu'aucune explication ne soit donné. Bendis a donc décidé (enfin !! Rogntudju !)  de s'attaquer ici à LA grande révélation que tout le monde (moi en tout cas, et c'est le principal :p) attendait depuis des lustres.
Alors qu'en est-il vraiment ?? Que c'est-il passé dans le Cancerverse ? Et quand me rendra-t-on MON Nova ? (pour cette dernière je peux me brosser, je sais)
Et bien comme souvent avec Bendis, on peut dire que la conclusion n'est pas à la hauteur. Après 2 épisodes plein d'action et très agréable à lire, il nous offre une révélation qui n'en est pas une.
Il reste un arc plutôt sympathique à lire mais franchement très décompressé et qui fait miroiter des révélations de folies pour, au final, n'offrir qu'une explication franchement quelconque
Je suis content de l'avoir lu tout de même mais franchement, Les Gardiens par Bendis, ça manque de panache je trouve.

[TTT #01] Les 10 livres que vous aimeriez relire un jour

Posted by with 8 comments

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.
Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog de Iani

Il s'agit de ma toute première participation, le thème de cette semaine m'a inspiré, et surtout, je m'y suis pris un peu à l'avance pour y réfléchir ^^


Le Seigneur des Anneaux - JRR Tolkien
Je pense qu'on peut le considérer comme l'une des pierres fondatrices de mon amour pour le genre. Lu pour la première fois quand j'avais 10ans, puis relu 2 fois supplémentaires depuis, je n'ai pas remis le nez dedans depuis la sortie des films. Cela fait un moment que je dis que j'y replongerais bien le nez histoire d'une part de retrouver l’œuvre originale, et d'autre part de voir si les multiples visionnages des films ont modifié ma représentation de l'histoire en lecture. La retraduction de l'ensemble me donne une bonne excuse pour m'y mettre.
Du coup, je relirais bien aussi le Silmarillon. Je ne l'ai lu qu'une fois et ça remonte à quasiment une dizaine d'années.

Les Chroniques de Narnia - CS Lewis
L'autre grande saga de mon enfance. J'ai dû essayer un nombre incalculable de fois de me retrouver moi même à Narnia en passant à travers mon armoire, mais sans succès jusqu'à présent.
En réalité, il s'agirait de plus qu'une relecture puisque sur les 7 tomes qui constituent la saga, je n'ai lu que : Le Lion, la Sorcière blanche et l'Armoire magique, Le Prince Caspian, L'Odyssée du passeur d'aurore et le Fauteuil d'argent. Effectivement, il s'agissait des seuls disponibles à la bibliothèque de mon quartier à l'époque et je n'ai jamais pu mettre la main sur les autres tomes

Harry Potter - JK Rowling
C'est quand même l'épopée de mon adolescence. Je devais avoir 15 ans quand j'ai commencé et j'ai un peu grandi avec Harry et ses amis. Maintenant que leurs aventures sont terminées, il va être temps de tout se relire d'un coup je pense.
J'ai prévu de m'y essayer en anglais cette fois, histoire de faire progresser un peu plus mon niveau.


La Trilogie des Héros de Phlan
Il s'agit d'une trilogie de fantasy situé dans l'univers du jeu de rôle des Royaumes Oubliés. Quand j'y repense objectivement, c'était surement très cliché et pas très original. Mais il s'avère que je l'ai lu assez jeune et que ça a été ma porte d'entrée vers l'univers des Royaumes Oubliés dont j'ai été un grand fan pendant de nombreuses années et que j'ai parcouru en long en large et en travers, que ce soit à travers les différents jeux vidéos adaptés de l'univers ou bien durant les parties de JDR papier auxquelles j'ai participé, en tant que jouer ou MJ. Du coup, j'ai une tendresse particulière pour cette trilogie que j'ai lue et relue de nombreuses fois déjà

Hyperion - Dan Simmons
Lu il y a un peu plus de 11 ans, ça a été LE cycle qui m'a remis le pied à la SF, disons à la SF hors Star Wars. Quelle claque. J'étais en vacances à ce moment-là, perdu au fin fond de la Bretagne et le cycle m'a accompagné quelques longues nuits. C'est un incontournable sur lequel je me remettrais bien.

Dune - Franck Herbert
J'ai voulu m'y mettre vers 11 ou 12 ans, mais mon père trouvait à l'époque que j'étais trop jeune pour le lire. Résultat, je m'y suis mis assez tardivement et j'ai surtout vu le film de Lynch avant de lire les livres. J'ai bien entendu adoré, même si le dernier volume du cycle La Maison des Mères m'a quand même paru un peu longuet et m'a un peu ennuyé. Je les relirais bien au moins jusqu'au plus beau roman du cycle, L'Empereur Dieu de Dune.

Fondation - Isaac Asimov
Un des grands cycles de SF de mon adolescence. J'ai été complètement transporté à l'époque par cette épopée gigantesque qui s'étale sur une période démesurée. Que de voyages et d'aventures m'ont fait vivre Hari Seldon, Eto Demerzel et leurs descendants. Que d'idées folles ils m'ont fait découvrir !!
Il faudra, un jour, que j'y retourne

Le Grand Livre des Robots - Isaac Asimov
Oui, je sais, je place ce cycle après Fondation, mais il s'avère que je l'ai lu après. Dans un tout autre style que sa suite spirituelle, j'ai aussi adoré ces romans et nouvelles du bon docteur. Et je crois que j'ai découvert ce qu'était le vertige de la SF quand j'ai vu les liens entre ces deux grandes sagas.

Cyrano de Bergerac - Edmond Rostand
Je ne suis pas particulièrement intéressé par le théâtre en général, et encore moins par la lecture de pièces. Et pourtant. Je ne sais pas combien de fois j'ai lu et relu celle-là, mais j'adore. Cela fait longtemps que je n'ai pas replongé dedans.


Le Pouvoir des Cinq - Anthony Horowitz
Je triche un peu ici. Cette série jeunesse est en fait la réécriture de la série jeunesse de l'auteur Les Cinq contre les anciens. Celle-ci date des années 80 et n'avait jamais été terminée. Il a décidé de la reprendre, de l'actualiser et de la terminer. J'avais beaucoup aimé cette série, cette nouvelle version fait une bonne excuse.


Au final, je me rends compte que j'ai complètement triché puisque je n'ai pas cité 10 livres mais 1 livre et 9 séries. Pas grave, je fais ce que je veux :p

Anthologie Utopiales 2013

Posted by with 4 comments


Presque un an après les dernières Utos, je me lance enfin dans la lecture de son anthologie. Mon défi était de lire et éventuellement chroniquer le recueil avant le début des Utos 2014. C'est raté puisque je l'ai terminé dans le train qui me ramenait de ces Utopiales.

Dougal désincarné - William Gibson
Une histoire de fantôme plutôt originale, mais dont la fin trop abrupte m'a laissé sur ma faim !!

Trois relations de la fin de l’écrivain - Jean-Louis Trudel
Entre anticipation sur l'obsolescence du métier d'écrivain et réflexion sur le travail plus ou moins forcé des pays du tiers monde. Intéressant.

Les fleurs de ma mère - Andreas Eschbach
La fin du monde vu à travers les yeux d'un handicapé mental. C'est très touchant et plein de sensibilité.

Noël en Enfer - Orson Scott Card
Une vision originale et presque drôle de l'enfer sur fond de conte de Noël. C'est très sympa, même si je trouve la fin trop moralisatrice à mon goût. 

La Main tendue - Norman Spinrad
Une nouvelle résolument optimiste qui narre sous forme d'un condensé d'extraits de journaux la découverte d'une intelligence extraterrestre. Cette découverte va bouleverser toutes les sociétés humaines et changer le monde pour de bon.

Grenade au bord du ciel - Sylvue Lainé
Ici aussi, un texte optimiste qui met en avant l'émotion et l'empathie sur fond de "big dumb object", le tout avec beaucoup d'originalité. Un bon texte.

Vert Dur - Stéphane Beauverger
Quand l'écologie se lie au féminisme pour changer en profondeur notre société, on se retrouve dans un monde où les jeux de pouvoirs sont inversés. Une réflexion intéressante qui par un jeu de miroir offre une vision du poids actuel du patriarcat et du plafond de verre. Plutôt nuancé et très agréablement écrit.

Comment je suis devenu un biotech - Lucas Moreno
Une nouvelle qui aborde l'émergence des IA et de la singularité. C'est très bon, bien écrit et très riche, mais je n'ai pas aimé la direction prise vers la fin. Le texte me donne l'impression d'une conclusion presque technophobe et pessimiste quant à la vision des possibilités de l'espèce humaine.

Dans les mines de Mars - Jean-Pierre Andrevon
Un futur sombre où, sur fond de problèmes sociétaux, la solution apparait dans l'exploitation de Mars. Sauf que bien sûr tout n'est pas ce qu'il parait être. Un texte sympathique.

J’ai eu trente ans - Thierry Di Rollo
L'auteur, que je n'ai jamais lu, est réputé pour ses textes sombres, voire très sombres. C'est effectivement le cas dans cette nouvelle qui dépeint un futur où les inégalités sociales paraissent s'être creusées davantage et où l'élite est encore plus déconnectée de la réalité. Peu joyeux, mais pas mal du tout.

Trois futurs - Ian McDonald
Mon premier contact avec Ian McDonald date de l'anthologie des Utopiales 2010 et ne m'a laissé aucun souvenir et je ne me suis jamais lancé dans une autre de ses œuvres. À voir un peu partout sur la blogosphère, il ressort comme un auteur majeur, inventif et exigeant, peut-être peu accessible, mais incontournable. Et effectivement, son texte est inventif, oui il est un peu exigeant, mais c'est probablement l'un des meilleurs du recueil. Il se découpe en 3 parties indépendantes les unes des autres qui mettent en scènes des changements, des révolutions dans le monde arabe, s'inspirant des "printemps arabes" d'il y a quelques années, et développant l'idée de la technologie et des réseaux d'informations au service du changement.


La femme aux abeilles - Thomas Day
De la fantasy presque historique puisque le texte va suivre une femme Picte dans une Grande-Bretagne légèrement magique. Un texte brutal, violent et cru, dans la lignée des quelques textes que j'ai lus de Thomas Day.

Nimbus - Peter Watts
Et s’il y avait une conscience, dans les cieux ou dans les nuages, qui serait responsable des catastrophes dîtes naturelles. Un texte intéressant où Peter Watts montre encore une fois qu'il est très doué pour imaginer des formes de vie étrangères. L'intrigue avec son côté nostalgique est plutôt quelconque par contre. Dommage.


La fontaine aux serpents - Jeanne-A Debats
Une histoire de vampire, d'enquête, de station spatiale, de mutation et de transidentité. Dans cette nouvelle, Jeanne-A Debats remet en scène le vampire Navarre, héros de la Métaphysique du Vampire mais avec un saut d'un bon siècle dans le futur. Le texte qui mélange de nombreuses réflexions, tape allègrement sur la religion et le patriarcat, et provoque subtilement. Je retiendrais la réflexion sur le viol, et la manière dont les femmes sont éduquées/conditionnées à ne pas s'en remettre. C'est fort, pertinent et glaçant.

L'anthologie des Utopiales, c'est avant tout un bon souvenir, un objet à ramener pour prolonger un peu le séjour. Mais c'est aussi un petit panorama d'auteurs qui mène à de jolies découvertes et qui offre cette année beaucoup de plaisir.

L'évangile cannibale - Fabien Clavel

Posted by with 1 comment
Premier roman de Fabien Clavel pour moi et première incursion dans le Challenge Zombie de Cornwall.
Entre survival et roadtrip sous perfusion et pampers 3ème âge, Fabien Clavel offre ici un angle inédit au genre des non-morts en mettant au premier plan les grands oubliés de ce genre de fiction, les vieux.
Nous allons donc suivre les pérégrinations de Matthieu Cirois, petit vieux aigri et acariâtre d'environ 90ans, et de quelques uns de ces colocataire de la maison de retraite des Muriers, dite, le mouroir.
Dès les premières lignes, le ton est donné. Le narrateur nous le dit, il n'est qu'un salopard, peu digne de confiance. Mais au travers de son ton acerbe et de l'humour noir omniprésent, on se prend d'affection pour ce petit vieux ignoble et l'on distingue un propos plus politique. La dénonciation de l'abandon des vieux, le parallèle entre leurs corps défaillant et les zombies étant assez pertinent et évident. Mais aussi la société de consommation inarrêtable qui ne laisse rien à ses enfants, jusqu'à les dévorer.

Si dans un premier temps, on rit de la haine et de la paranoïa grinçante de Matt, il arrive un moment, une scène clef ou l'horreur submerge tout. Un moment choc, malsain au possible qui balaye l'affection qu'on pouvait avoir pour le pauvre petit vieux ignoble, à côté de qui tatie Danielle n'arrive pas à la cheville.

Un très bon roman de zombie, qui tout en ne manquant pas de rendre hommage au genre au travers de scènes ou de certains de ses personnages offre un angle original. La plume de Fabien Clavel se montre tour à tour drôle, acerbe ou horrifique et vraiment plaisante à lire.

http://laprophetiedesanes.blogspot.fr/p/zombies-challenge.html