Irvin Kershner est décédé: J'ai ressenti un grand trouble dans la force...

Posted by with 1 comment
Triste nouvelle pour tout les cinéphiles et pour les fans de Star Wars.
Irvin Kershner, le réalisateur du génial empire contre-attaque est décédé ce matin à l'âge de 87 ans.
Il avait aussi réalisé le James Bond Jamais Plus Jamais en 1983 et  Robocop 2 en 1990, mais il restera pour moi l'homme qui à su réaliser le chef d'oeuvre de la saga mythique qu'est Star Wars. Il à surement rejoint le sage Yoda dans la force. Puisse celle-ci être avec lui.

Anthologie Utopiales 2010

Posted by with No comments

Utopiales 2010 - Anthologie
Actu SF // 2010 // 222pages


Pas évident de parler d'un recueil de nouvelles je trouve. Je ne vais pas parler de chacune d'entre elles, mais juste donner mon impression générale sur l'ouvrage et détailler pour quelques-unes en particulier.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le recueil préfacé par Pierre Bordage contient 8 nouvelles sur le thème qui était celui du festival cette année: les frontières.

Vincent Gessler - Miroirs du ciel
Peter Watts - La chose
Juan Miguel Aguilera - La fête de la comète
Larry Niven - Reviens, Carol !
Iain McDonald - Le vieux cosmonaute et l’ouvrier du bâtiment rêvent de Mars
Thomas Day - La Ville féminicide
Lucius Shepard - Le Chasseur de jaguar
Justine Niogret - Les rivages extrêmes de la mer intérieure
 
C'est une belle réussite que cette anthologie, les textes choisis sont d'une très grande qualité, et le thème se trouve décliné sous de très nombreuses formes : frontières sociale, géographique, métaphysique...

Le texte que j’ai préféré est sans conteste celui de Vincent Gessler. Histoire de tolérance, de différence et d’incompréhension sur un monde difficile où le choc des cultures peut faire mal. La plume pleine de poésie de Vincent donne une force et une émotion puissante au texte. Il m’a vraiment retourné, et j’aime ça!

La Chose de Peter Watts est très différent. Hommage au film de Carpenter sous l’angle d’une créature extraterrestre, on ne voit plus du tout le film de la même manière après ça. Si le fait de l’avoir vu n’est pas une condition nécessaire pour apprécier le texte, cela permet, je trouve, de l’appréhender d’une autre manière.

Je vais terminer ma petite sélection avec La Ville Féminicide. Texte s’inspirant de l’histoire des mortes de Juarez et qui tente avec un texte percutant et violent d’en donner une explication. Explication qu’il faudra aller chercher dans les limbes de l’histoire sud-américaine.

Ce sont les 3 textes qui, je crois bien, m’ont le plus marqué, mais ils n’enlèvent pas aux autres leurs qualités. Un très bon achat donc, que je ne regrette pas car il m’a permis de découvrir de très bons auteurs dont je n’avais encore jamais rien lu.

Le Cycle du Ā - Le monde du Ā

Posted by with 4 comments

Le monde du Ā - A. E. Van Vogt

Publié en 1948, ce grand classique de la SF m'avait toujours échappé. Depuis longtemps déjà, je me disais que je devrais y passer mais bon, je ne m'y étais pas encore mis. J'ai profité de la réédition de l'ensemble du cycle par J'ai lu pour l'acheter et enfin le lire.
J'ai lu publie en seul tome les trois romans qui composent le cycle, augmentés pour les deux premiers d'une postface de l'auteur, écrite bien des années après la publication originelle.
N'ayant lu pour le moment que le premier roman, c'est de celui-ci que je vais parler.

Gilbert Gossein veut participer au grand jeu de la machine, succession d'épreuves pour les adeptes de la sémantique générale. Les grands vainqueurs obtiendront le droit d'émigrer sur Vénus, planète colonisée où règne une utopie basée sur la logique non-aristotélicienne.
Malheureusement pour Monsieur Gossein, il va découvrir qu'il n'est pas celui qu'il pense être, d'ailleurs nul ne sait qui il est vraiment, pas même lui. Et c'est bien involontairement qu'il va se retrouver embarqué dans une course-poursuite contre un complot à l'échelle intergalactique...

Je suis assez partagé sur cette lecture, les idées sont là, c'est riche, mais je n'ai pas l'impression d'être devant le chef d'œuvre que j'attendais. Si l'intrigue est intéressante, sorte de course-poursuite haletante, quête de vérité et d'identité, enquête et complot, le style est parfois confus et un peu daté.
J'ai souvent oscillé entre des moments où j'étais passionné par le livre et d'autres où j'avançais péniblement. Il y a tout de même de bons retournements de situation et la fin est surprenante, mais je pense que ce qui m'a un peu perdu, ce sont les plongées parfois un peu lourdes dans la logique non-A.
Je pense que j'ai dû passer un peu à côté de cet aspect du livre.

Malgré tout, c'est une lecture sympathique mais qui a peut-être été plombée par mes attentes. Je compte tout de même lire les deux tomes suivants, mais pas tout de suite. Avant cela, je vais sûrement m'occuper des lectures en provenance des Utopiales.

Utopiales 2010 - Déjà fini...

Posted by with 2 comments
Jeudi 11 Novembre 2010, 6h15 du matin.
Le réveil sonne et je saute hors du lit en tentant tant bien que mal de garder les yeux ouvert. C'est dur ce matin, mais la pensée de la journée qui m'attend m'aide à ne pas replonger dans les limbes du sommeil.
Un petit dèj' avalé sur le pouce et c'est parti pour la gare sans trainer; mon train est à 7h25, il serait bien de ne pas le rater.
10h15, je franchis enfin les portes du palais des congrès de Nantes.

Utopiales 2010 - Nantes me voilà!!

Posted by with 2 comments
Du 10 au 14 Novembre se tient à Nantes le festival de Science-Fiction des Utopiales, grand rendez-vous national pour tout les amateurs de SF.
Si son programme de tables rondes et autres conférences est connu depuis quelques semaines déjà, on a maintenant, sur le site officiel de la manifestation, les horaires complète des dédicaces pour l'ensemble des 4 jours, et c'est alléchant.

J'y serais le jeudi 11, premières Utopiales pour moi et j'avoue que j'attends ça avec impatience. J'ai surtout l'espoir de rencontrer Pierre Bordage, auteur que j'ai découvert il n'y a pas très longtemps, à peine 3 ans, et dont, avec Les Guerriers du Silence et Wang, je suis devenu grand admirateur de ses talents de conteur. Un grand monsieur qui raconte de belles histoires et j'espère pouvoir le lui dire.
J'essaierai aussi d'obtenir des petites signatures de China Mieville, dont j'ai beaucoup aimé Perdido Street Station, et de Scott Westerfeld dont le diptyque Succession m'avait passionné.
Ayant prévu d'assister à quelques conférences, je tenterais de faire un petit compte-rendu dès que possible, le temps est une denrée rare.

Liste dédicaces
Programme complet

Siège - 2: Guerre Totale.

Posted by with No comments
Ca y est! Le numéro 2 de Siège est sortit, et ça continue toujours aussi fort.
A la fin de l'épisode précédent, la guerre venait de commencer, Thor semblait être tombé au combat et Steve Rogers était prêt à rentrer dans le lard d'Osborn!
Le numéro deux reprend pile à cet endroit et démarre en plein cœur de la bataille avec un violent face à face entre Arès et Balder dont le dénouement inattendue s'achève par l'évènement important de ce numéro...  Difficile de parler d'en parler sans trop en dire, mais en tout cas, il se passe des choses, et des violentes. Les premières pertes significatives arrivent et pas comme on aurait pu l'imaginer. La contre-attaque se fait attendre mais devrait être le point central du prochain numéro que j'attends avec impatience. Comme le laisse présager la couverture, Sentry fait des siennes, j'ai vraiment l'impression qu'il est de plus en plus fou, et je me demande quels sont les plans de Bendis le concernant, surtout après avoir lu l'excellent épisode des dark avengers du mois dernier.
En tout cas, pour l'instant ça continue bien, déjà la moitié du chemin de fait et jusque là, c'est dense, ça décoiffe et c'est bourrin!!

Pour ce qui est des dessins, Olivier Coipel nous offre toujours de superbes planches, dynamiques, fouillés et au découpage bien travaillé. Classique sur certaines pages et plus original sur d'autres, animant les pages avec soin.
Décidément, cet event me plait, encore un mois à attendre avant le prochain, c'est long!!!

Les Royaumes Oubliés - Planning 2011

Posted by with No comments

Une de mes passions est l'univers des Royaumes Oubliés.
Il s'agit à l'origine d'un univers créé pour le jeu de rôle par Ed Greenwood et qui à donnée lieu à de multiples romans et jeux vidéos.
La qualité n'est pas toujours au rendez-vous mais malgré le classicisme de l'univers il y à tout de même de bonnes histoires parmis les nombreux romans que compte la collection.
Voici donc le planning des sorties pour l'année 2011 tel que délivré par Milady.

Les Futurs Mystères de Paris - Des enquêtes sous acides!

Posted by with No comments
Temple Sacré de l'Aube Radieuse (oui oui, c'est son nom, mais vous pouvez l'appeler Tem) est détective privé. Un privé pas comme les autres, car si vous avez besoin de lui, vous risquez de ne jamais réussir à trouver son nom dans l'annuaire, si vous le croisez sans son borsalino vert fluo, vous ne ferez jamais attention à lui. D'ailleurs, il y a même de fortes chances pour que cet article finisse par disparaître du web et de votre mémoire. Et pourquoi donc? Hé bien à cause du Talent dont est affublé ce cher Tem, la Transparence...

Les Futurs Mystères de Paris est une série de polars SF de l'écrivain français Roland C. Wagner, publiée pour la première fois en 1996 dans la défunte et mythique collection Anticipation de Fleuve noir. Repris depuis 2002 chez l'Atalante, la série compte 9 volumes dont les 4 premiers ont été réédité chez J'ai lu. C'est d'ailleurs comme ça que j'ai découvert la série dont je viens de terminer la lecture des tomes 3 et 4.

Dans les années 60, (2060 tout de même) Tem, exerce la profession de détective privé. Dans un monde où, suite à la grande Terreur Primitive, l'humanité s'est assagit et a presque abandonné toute violence, il a malgré tout la fâcheuse tendance à trébucher sur les cadavres. Il se retrouve donc spécialiste des crimes de sang, lui, le millénariste mutant végétarien et pacifiste.
Au fil des tomes, on suit donc ce détective plus qu'atypique dans des enquêtes plus étranges les unes que les autres. Pour exemple, dans le premier tome intitulé la balle du néant, il doit découvrir comment un savant enfermé de l'intérieur dans une pièce hermétique à pu mourir par balle sans qu'une arme ne soit présente sur les lieux du crime.

J'adore cette série, les intrigues sont bien ficelés, toujours intéressantes, pleines de surprises et de rebondissements et écrites dans un style toujours plein d'humour. Humour que l'on retrouve aussi dans la myriade de personnages secondaires qui viennent petit à petit rejoindre l'univers loufoque de notre privé.
Entre un parrain escroc et gourou de secte, un meilleur ami qui est un mélange entre un rasta et un raveur toujours drogué (mais que du naturel précise-t-il) et une assistante sous la forme d'une "aya", intelligence artificielle au sale caractère bien trempé et à la révolution dans le cœur, on est servi.
C'est vraiment une série agréable à lire, chaque tome est relativement indépendant, mais au fil des histoires on sent une trame plus générale autour de la psychosphère, manifestation psychique de l'inconscient collectif humain, se former, et on voit les personnages secondaires évoluer avec et autour de notre héros.

Série vraiment plaisante à lire et toujours pleine d'humour, c'est aussi mine de rien très utopiste et humaniste dans certains concepts. Il y aurait encore beaucoup à dire tant l'univers crée par Roland Wagner est riche mais se serait gâcher la découverte de ce monde et ce serait bien dommage.


"Alors mon mignon, ça te fais quel effet de penser qu'on va se friter avec un dieu?"