Anthologie Utopiales 2013

Posted by with 4 comments


Presque un an après les dernières Utos, je me lance enfin dans la lecture de son anthologie. Mon défi était de lire et éventuellement chroniquer le recueil avant le début des Utos 2014. C'est raté puisque je l'ai terminé dans le train qui me ramenait de ces Utopiales.

Dougal désincarné - William Gibson
Une histoire de fantôme plutôt originale, mais dont la fin trop abrupte m'a laissé sur ma faim !!

Trois relations de la fin de l’écrivain - Jean-Louis Trudel
Entre anticipation sur l'obsolescence du métier d'écrivain et réflexion sur le travail plus ou moins forcé des pays du tiers monde. Intéressant.

Les fleurs de ma mère - Andreas Eschbach
La fin du monde vu à travers les yeux d'un handicapé mental. C'est très touchant et plein de sensibilité.

Noël en Enfer - Orson Scott Card
Une vision originale et presque drôle de l'enfer sur fond de conte de Noël. C'est très sympa, même si je trouve la fin trop moralisatrice à mon goût. 

La Main tendue - Norman Spinrad
Une nouvelle résolument optimiste qui narre sous forme d'un condensé d'extraits de journaux la découverte d'une intelligence extraterrestre. Cette découverte va bouleverser toutes les sociétés humaines et changer le monde pour de bon.

Grenade au bord du ciel - Sylvue Lainé
Ici aussi, un texte optimiste qui met en avant l'émotion et l'empathie sur fond de "big dumb object", le tout avec beaucoup d'originalité. Un bon texte.

Vert Dur - Stéphane Beauverger
Quand l'écologie se lie au féminisme pour changer en profondeur notre société, on se retrouve dans un monde où les jeux de pouvoirs sont inversés. Une réflexion intéressante qui par un jeu de miroir offre une vision du poids actuel du patriarcat et du plafond de verre. Plutôt nuancé et très agréablement écrit.

Comment je suis devenu un biotech - Lucas Moreno
Une nouvelle qui aborde l'émergence des IA et de la singularité. C'est très bon, bien écrit et très riche, mais je n'ai pas aimé la direction prise vers la fin. Le texte me donne l'impression d'une conclusion presque technophobe et pessimiste quant à la vision des possibilités de l'espèce humaine.

Dans les mines de Mars - Jean-Pierre Andrevon
Un futur sombre où, sur fond de problèmes sociétaux, la solution apparait dans l'exploitation de Mars. Sauf que bien sûr tout n'est pas ce qu'il parait être. Un texte sympathique.

J’ai eu trente ans - Thierry Di Rollo
L'auteur, que je n'ai jamais lu, est réputé pour ses textes sombres, voire très sombres. C'est effectivement le cas dans cette nouvelle qui dépeint un futur où les inégalités sociales paraissent s'être creusées davantage et où l'élite est encore plus déconnectée de la réalité. Peu joyeux, mais pas mal du tout.

Trois futurs - Ian McDonald
Mon premier contact avec Ian McDonald date de l'anthologie des Utopiales 2010 et ne m'a laissé aucun souvenir et je ne me suis jamais lancé dans une autre de ses œuvres. À voir un peu partout sur la blogosphère, il ressort comme un auteur majeur, inventif et exigeant, peut-être peu accessible, mais incontournable. Et effectivement, son texte est inventif, oui il est un peu exigeant, mais c'est probablement l'un des meilleurs du recueil. Il se découpe en 3 parties indépendantes les unes des autres qui mettent en scènes des changements, des révolutions dans le monde arabe, s'inspirant des "printemps arabes" d'il y a quelques années, et développant l'idée de la technologie et des réseaux d'informations au service du changement.


La femme aux abeilles - Thomas Day
De la fantasy presque historique puisque le texte va suivre une femme Picte dans une Grande-Bretagne légèrement magique. Un texte brutal, violent et cru, dans la lignée des quelques textes que j'ai lus de Thomas Day.

Nimbus - Peter Watts
Et s’il y avait une conscience, dans les cieux ou dans les nuages, qui serait responsable des catastrophes dîtes naturelles. Un texte intéressant où Peter Watts montre encore une fois qu'il est très doué pour imaginer des formes de vie étrangères. L'intrigue avec son côté nostalgique est plutôt quelconque par contre. Dommage.


La fontaine aux serpents - Jeanne-A Debats
Une histoire de vampire, d'enquête, de station spatiale, de mutation et de transidentité. Dans cette nouvelle, Jeanne-A Debats remet en scène le vampire Navarre, héros de la Métaphysique du Vampire mais avec un saut d'un bon siècle dans le futur. Le texte qui mélange de nombreuses réflexions, tape allègrement sur la religion et le patriarcat, et provoque subtilement. Je retiendrais la réflexion sur le viol, et la manière dont les femmes sont éduquées/conditionnées à ne pas s'en remettre. C'est fort, pertinent et glaçant.

L'anthologie des Utopiales, c'est avant tout un bon souvenir, un objet à ramener pour prolonger un peu le séjour. Mais c'est aussi un petit panorama d'auteurs qui mène à de jolies découvertes et qui offre cette année beaucoup de plaisir.

4 commentaires:

  1. Mieux vaut tard que jamais ^^
    Maintenant il te reste à lire cette 2014 avant l'édition 2015 :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est mon défi !! Je comptais la commencer une fois rentré mais pour l'instant c'est raté ^^

      Supprimer
  2. Mes préférées sont Les fleurs de ma mère et trois futurs ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que 3 futurs à tapé dans l'oeil de pas mal de monde : )

      Supprimer