Anthologie Utopiales 2010

Posted by with No comments

Utopiales 2010 - Anthologie
Actu SF // 2010 // 222pages


Pas évident de parler d'un recueil de nouvelles je trouve. Je ne vais pas parler de chacune d'entre elles, mais juste donner mon impression générale sur l'ouvrage et détailler pour quelques-unes en particulier.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le recueil préfacé par Pierre Bordage contient 8 nouvelles sur le thème qui était celui du festival cette année: les frontières.

Vincent Gessler - Miroirs du ciel
Peter Watts - La chose
Juan Miguel Aguilera - La fête de la comète
Larry Niven - Reviens, Carol !
Iain McDonald - Le vieux cosmonaute et l’ouvrier du bâtiment rêvent de Mars
Thomas Day - La Ville féminicide
Lucius Shepard - Le Chasseur de jaguar
Justine Niogret - Les rivages extrêmes de la mer intérieure
 
C'est une belle réussite que cette anthologie, les textes choisis sont d'une très grande qualité, et le thème se trouve décliné sous de très nombreuses formes : frontières sociale, géographique, métaphysique...

Le texte que j’ai préféré est sans conteste celui de Vincent Gessler. Histoire de tolérance, de différence et d’incompréhension sur un monde difficile où le choc des cultures peut faire mal. La plume pleine de poésie de Vincent donne une force et une émotion puissante au texte. Il m’a vraiment retourné, et j’aime ça!

La Chose de Peter Watts est très différent. Hommage au film de Carpenter sous l’angle d’une créature extraterrestre, on ne voit plus du tout le film de la même manière après ça. Si le fait de l’avoir vu n’est pas une condition nécessaire pour apprécier le texte, cela permet, je trouve, de l’appréhender d’une autre manière.

Je vais terminer ma petite sélection avec La Ville Féminicide. Texte s’inspirant de l’histoire des mortes de Juarez et qui tente avec un texte percutant et violent d’en donner une explication. Explication qu’il faudra aller chercher dans les limbes de l’histoire sud-américaine.

Ce sont les 3 textes qui, je crois bien, m’ont le plus marqué, mais ils n’enlèvent pas aux autres leurs qualités. Un très bon achat donc, que je ne regrette pas car il m’a permis de découvrir de très bons auteurs dont je n’avais encore jamais rien lu.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire