Le Cycle du Ā - Le monde du Ā

Posted by with 4 comments

Le monde du Ā - A. E. Van Vogt

Publié en 1948, ce grand classique de la SF m'avait toujours échappé. Depuis longtemps déjà, je me disais que je devrais y passer mais bon, je ne m'y étais pas encore mis. J'ai profité de la réédition de l'ensemble du cycle par J'ai lu pour l'acheter et enfin le lire.
J'ai lu publie en seul tome les trois romans qui composent le cycle, augmentés pour les deux premiers d'une postface de l'auteur, écrite bien des années après la publication originelle.
N'ayant lu pour le moment que le premier roman, c'est de celui-ci que je vais parler.

Gilbert Gossein veut participer au grand jeu de la machine, succession d'épreuves pour les adeptes de la sémantique générale. Les grands vainqueurs obtiendront le droit d'émigrer sur Vénus, planète colonisée où règne une utopie basée sur la logique non-aristotélicienne.
Malheureusement pour Monsieur Gossein, il va découvrir qu'il n'est pas celui qu'il pense être, d'ailleurs nul ne sait qui il est vraiment, pas même lui. Et c'est bien involontairement qu'il va se retrouver embarqué dans une course-poursuite contre un complot à l'échelle intergalactique...

Je suis assez partagé sur cette lecture, les idées sont là, c'est riche, mais je n'ai pas l'impression d'être devant le chef d'œuvre que j'attendais. Si l'intrigue est intéressante, sorte de course-poursuite haletante, quête de vérité et d'identité, enquête et complot, le style est parfois confus et un peu daté.
J'ai souvent oscillé entre des moments où j'étais passionné par le livre et d'autres où j'avançais péniblement. Il y a tout de même de bons retournements de situation et la fin est surprenante, mais je pense que ce qui m'a un peu perdu, ce sont les plongées parfois un peu lourdes dans la logique non-A.
Je pense que j'ai dû passer un peu à côté de cet aspect du livre.

Malgré tout, c'est une lecture sympathique mais qui a peut-être été plombée par mes attentes. Je compte tout de même lire les deux tomes suivants, mais pas tout de suite. Avant cela, je vais sûrement m'occuper des lectures en provenance des Utopiales.

4 commentaires:

  1. Entièrement d'accord avec toi. Le livre m'a fait le même effet. Je suis passé completement au travers. Je pense qu'il y a quelque chose que je n'ai pas du saisir. K.Dick m'a parfois fait cet effet là également.

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai que K. Dick peut être parfois très déroutant.

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai dans ma bibliothèque mais je louvoie face au nombre de pages, je vais peut être lire quelque chose d'un peu léger avant de m'y atteler ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que l'intégrale est conséquente, mais le premier roman n'est pas si long :)

      Supprimer