Sur la PàL - Février 2024

Le Chant des Géants - David Bry


Le Chant des Géants - David Bry

Pocket // 2023 (GF 2022) // 416p
Lu en service presse

Premier essai pour moi de l'auteur David Bry avec le Chant des Géants, j'étais très curieux de le découvrir et j'annonce de suite, j'ai énormément aimé ce livre !

 

Cela fait 10 ans que les différents royaumes de l'île d'Oestant sont en paix. 10 ans, pour cette île qui a connu des guerres incessantes, c'est une éternité. Hélas, tout va être remis en question lors de ce qui semble être une tentative d'assassinat sur un des prince héritier du roi Arthus. Cet évènement va déclencher une tempête qui va emporter tous les royaumes dans des luttes, des guerres, des complots et des trahisons, au centre, le destin tragique de deux frères, Ianto et surtout Bran jeté en patûres aux rêve des géants.

***

Ce qui marque particulièrement dans le roman de David Bry, c'est avant tout l'ambiance. Il nous concocte un univers qui puise ses racines dans les mythes celtes, et on ressent à chaque page ce goût de légende mais avec une identité propre, une mélancolie, un sombre désespoir qui transpire de chaque page et qui nous emporte totalement dans son histoire.

Une histoire totalement tragique de bout en bout. Au centre il y a la relation de Bran et Ianto, les deux fils d'Arthus, aux caractères très différents. Ianto, sombre, sérieux, renfermé là où Bran est enjoué, toujours plein d'entrain et un peu insouciant. Mais pris dans la toile de magie, de mensonges et d'intrigues, l'amour qui les lient se tend et s'étiole, nous amenant vers une issue que l'on devine rapidement tragique.

Car dans l'histoire, le chant que nous conte David Bry, on se doute que peu de choses finiront bien.

Si Bran et Ianto sont centraux dans le récit, d'autres personnages secondaires gravitent autours de nos protagonistes. On retiendra notamment Caem, le lige de Bran, qui a juré de protéger celui-ci, et dont l'amour qu'il lui porte va, on s'en rend compte rapidement, au-delà du devoir et de la simple amitié. J'ai éprouvé beaucoup d'empathie te de compassion pour ce jeune homme qui est prêt à tout sacrifier pour ce prince qu'il aime.

Il y a aussi Sile, héritière du roi Lothar, une jeune femme droite et sévère, guerrière impitoyable, élevée dans le sens du devoir qui met toujours son propre bonheur de côté pour faire ce qu'on attend d'elle, jusqu'à un certain point.

***

Et autours de tout ça, David Bry nous construit une mythologie des plus réussie. Le monde est rêvée par les géants et chacun vit et se construit avec cette idée que ces actions sont le résultat de ce rêve. Le lore est peu développé, même si quelque bribes sont lâchée ici et là comme cette caste d'immortels veillant secrètement sur le sommeil des géants, et cela participe à renforcé cette aura de mystère et toute l'ambiance mythologique du roman.

Le chant des géants est un excellent roman de fantasy. Porté par un rythme soutenu, déroulant une ambiance sombre, mélancolique qui évoque les légendes celtes, il nous propose un voyage épique sans temps mort, des luttes personnelles tragique, une histoire qui emporte dans un tourbillon de sang, de guerre et d'émotions.

Commentaires

  1. J'aurais tellement aimé accrocher aussi, malheureusement ça ne l'a pas fait pour moi 😟

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire