Star Wars, La Haute République : Maître-Tempête - Cavan Scott

Loki : Les Racines du Mal - Mackenzie Lee

Loki : Les Racines du Mal - Mackenzie Lee
Hachette Heroes // 2021 (VO 2019) // 386p
- Livre audiolu en SP chez Netgalley

Si j'aime beaucoup les comics Marvel et leurs multiples adaptations filmiques, je dois dire que je n'avais à peu près aucun intérêt pour leur déclinaison romanesque. Mais en trainant sur Netgalley j'ai vu disponible en audiolivre le SP de ce roman qui se propose d''aborder les origines maléfiques de Loki en quelque sorte et bon, comme en plus je connais un peu la traductrice, je me suis dit pourquoi pas. C'est donc sans aucune attente que j'ai attaqué ce livre et... wahou, j'ai adoré !!


Le roman est séparé globalement en deux parties distinctes. D'abord une sorte de longue exposition qui permet d'introduire Loki, son frère Thor, Amora la future maléfique Enchanteresse, Odin, Frigga et de développer les dynamiques de ces différents personnages autour d'un évènement particulier. Odin tous les 10 ans jette son oeil dans le Mirroeil des dieux, un artefact puissant qui lui dévoile le futur. Sauf que cette fois, ce qu'il y voit semble concerner Loki et ne lui plait pas du tout. Loki va bien sûr tout faire pour découvrir ce que c'est, et de maladresse en mauvais choix, en passant par l'inflexibilité arrogante et insupportable d'Odin, cet épisode va mal se terminer.

Dans un second temps, Loki va se retrouver envoyé en mission sur Midgard pour réparer une de ses "maladresse", et nous allons le voir évoluer avec plaisir dans le Londres du XIXe siècle auprès de la société SHARP, un organisme humain sanctionné par Odin qui se charge de surveiller les activités non humaines. Avec eux, il va enquêter sur une série de morts mystérieuses lié à la magie et qui va s'imbriquer avec son passé récent...

*  *  * 

Que ce roman est savoureux à lire ! Le gros point fort c'est bien sûr le personnage de Loki, complexe, traversé de multiples envies, tiraillé par ses désirs, se heurtant à l'autorité implacable et toxique de son père. On découvre un Loki qui veut bien faire, qui est plein d'ironie, assez sarcastique mais qui se retrouve en permanence jugé, et rabaissé par les attentes et préjugés insupportable d'Odin.

Si les choix que fait Loki tout au long du roman sont régulièrement malvenus voir totalement foireux, on ne peut qu'avoir de l'empathie pour lui devant les circonstances qui le poussent dans ces directions. Loki n'accorde pas sa confiance, Loki intrigue pour arriver à être bien vu par son père, Loki espère s'attirer aussi un peu de reconnaissance et cette envie d'être aimé, reconnu, apprécié, ce désir d'avoir lui aussi un brin de gloire le pousse inlassablement à intriguer et mentir. Et bien sûr, cela se retourne contre lui à chaque fois.

Si Thor apparait comme un doux neuneu bourrin un brin naïf mais plein de droiture, Odin lui est franchement désagréable, personnification glaciale de l'autorité patriarcale destructrice et très honnêtement grandement responsable de tout les maux que traverse notre anti-héros.

*  *  *

Côté intrigue, c'est classique et prenant mais c'est surtout le sel des relations entre les personnages qui domine. 

On appréciera aussi grandement que l'autrice adresse explicitement certaines questions concernant Loki. Ainsi son passage dans le Londres du XIXe siècle est l'occasion de faire flirter notre dieu de la malice avec le jeune Théo, charmant garçon dont l'homosexualité lui a attiré les foudres des autorités.

Loki est donc Bi, ou Pan, enfin bref, totalement Queer, c'est explicite et "ugh !" ça fait du bien ! Sa fluidité de genre est adressé aussi, simplement, en passant, mais sans tourner autour du pot, et si l'on aurait aimer voir plus de queerness dans ce bouquin, en gardant à l'esprit que c'est tout de même Disney bah c'est plutôt satisfaisant.

J'ai lu ce roman sous son format audio, et le lecteur Alexis Victor s'en sort à la perfection. Son rythme de lecture est agréable (même si comme souvent j'écoute en vitesse accéléré) et ses voix et intonations utilisés pour les différents personnages sont très réussi, différentes et reconnaissables sans jamais trop en faire.

Loki : Les racines du Mal est vraiment une bonne surprise donc. L'intrigue proposé, entre roman initiatique, et enquête se lit avec plaisir, notamment grâce à un personnage principal attachant magrés ses nombreux défauts. L'autrice nous montre petit à petit comment notre dieu favoris va devenir celui qu'il est, de mauvaises décision en choix douteux, de brimades injustifiées en remontrance exagéré et c'est un crève cœur de le voir tourner le dos à ceux qui auraient pu l'aider, et de le voir s'engager sur un chemin qui semble pour lui totalement écrit et inévitable. Le tout est bien sûr parsemé de queeritude pour notre plus grand plaisir, même si bien sûr, on en voudrait plus, toujours plus !!


Commentaires

  1. Très intéressante chronique. Je ne suis pas très porté par ce genre d'histoires personnellement mais ça va clairement être étudié pour atterrir dans les collections de la bibliothèque.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire