Un souvenir nommé empire - Arkady Martine

Posted by with 10 comments

Un souvenir nommé empire - Arkady Martine
J'ai Lu Nouveaux Millénaires // 2021 (2019 VO) // 512p

Allez, on part dans l'espace avec le 1er roman du diptyque Teixcalaan, un space opera écrit par une autrice lesbienne, mettant en scène une héroïne lesbienne et ayant obtenu le prix Hugo du meilleur roman, bref que des choses pour me plaire !


Mahit Dzmare est sélectionnée pour être la nouvelle ambassadrice de la station Lsel auprès de l'Empire Teixcalaan après la mort troublante de son prédécesseur. Un prédécesseur dont elle porte en elle une partie de la mémoire dans un implant cérébral, l'Imago. Une partie seulement car ce dernier n'a pas remis les pieds sur Lsel depuis 15 ans, laissant dans le flou ses compatriotes.

Que s'est-il donc passé durant ces années ? Dans quel état se trouve cet empire vorace qui lorgne de plus en plus sur la station Lsel ? C'est avec ces questions et bien d'autres que Dzmare va se retrouver embourbée jusqu'au cou dans des intrigues politiques aux répercussions galactiques, avec pour seul soutien sa chargée de liaison culturelle Trois Posidonnie, et sa connaissance de la poésie Teixcalaanlitzlim.

*  *  *

Avec ce premier roman, Arkady Martine met en scène un empire galactique expansionniste dont la structure, et la culture n'est pas sans rappeler Rome. Teixcalaan est le nom de la cité comme de l'empire, les non citoyens sont vus comme des barbares et sa politiques guerrière d'annexion obéit là aussi à des règles strictes, qui peuvent sembler un peu artificielles pour les non citoyens mais qui ont un impact majeur sur les intrigues politiques.

Des intrigues politiques, qui vont être au coeur de l'intrigue développée par l'autrice puisque Dzmare débarque alors que la question de la succession de l'empereur vieillissant Six Direction semble la question centrale dans la cité.

La politiques de Teixcalaan est complexe, pleine de faux semblant, non dits, de sous entendu, le tout évoquée et déclamé en poésie. Car c'est une des caractéristique principale de cette culture dont notre ambassadrice est profondément éprise, la poésie imprègne tout. Des relations interpersonnelles aux conflits politiques en passant par les diners mondains.

*  *  *

Un Souvenir nommé empire est aussi l'histoire d'une rencontre culturelle, de la manière dont on peut tomber amoureux d'une culture autre malgré tout ces défauts, comment on peut avoir envie de s'en imprégner totalement et se rendre compte qu'on ne sera jamais assez citoyen.

Le roman de Martine aborde aussi des questionnement intéressant sur la construction de l'individus, la mémoire, la personnalité, notamment par le biais de la technologie de l'Imago. Cet implant cérébral qui transporte la mémoire des morts est un éléments centrale de la culture de Lsel va s'avérer crucial à plus d'un titre.

Si l'intrigue politique est prenante, l'univers foisonnant et fascinant, les personnages de Martine ne sont pas en reste, au premier rang desquels notre protagoniste Dzmare et sa chargée de liaison culturelle Trois Posidonie. C'est un plaisir de voir nos deux héroïnes apprendre à se connaitre, apprendre l'une de l'autre, et se rapprocher tout au long du roman.

*  *  *

Que ce soit avec nos héroïnes ou bien avec les nombreux personnages secondaires qui gravitent autours du duo principal, l'autrice offre pour notre plus grand plaisir une galerie de personnages aux identités de genre et sexuelles diverses. Gay, bi lesbienne, intégrés au récit, normalisés dans ce monde, et les intrigues relationnelles / romantiques qui concernent ces personnages, bien que pas forcément de premier plan sont traités avec subtilité et vraisemblance.

Est-ce que ce roman est sans défaut alors ? Peut-être que non mais là on touche à des choses plus personnelles. On pourrait éventuellement reprocher une certaine naïveté à Dzmare, ainsi qu'une tendance à faire confiance trop facilement mais pour celle qui se retrouve isolée, plongée jusqu'au cou dans une culture qu'elle aime par dessus tout malgré son désir de prédation sur sa propre nation, il n'est pas inenvisageable de la voir se raccrocher aux bribes d'amitiés, de bienveillance, d'intérêt qu'elle glane ici où là.

Un Souvenir nommé Empire est un roman qui prend son temps, qui laisse l'action de côté au profit d'intrigues de cour tortueuses, il se concentre beaucoup sur le langage, la poésie ayant une importance capitale en Teixcalaan, et met au centre de son récit une galerie de personnages complexes et attachant. J'ai personnellement été transporté par la fascination de Dzmare pour l'Empire, par les questionnements identitaires portés par l'Imago, par le savoureux développement de la relation entre Dzmare et Trois Posidonie et j'ai adoré plonger avec l'ambassadrice dans cette rencontre culturelle totale.

J'attends avec impatience le second volume qui cloturera avec brio, je l'espère cet excellente histoire.

>>> Iels en parlent : Yogo, Lianne, Blackwolf, Lune, Celinedanaé (Signalez-vous en commentaire si je vous ai oublié, si je vous aime bien, je vous rajouterais :p)


 

10 commentaires:

  1. J'étais sure qu'il allait te plaire :)
    Il n'a pas beaucoup plu parmi certains amateurs de SF parce qu'il est plus centré sur les personnages et les intrigues de court que le coté science-fictionnel. Et finalement il a un rythme assez lent que je rapprocherai plus d'un livre de fantasy (sur ce point) que ce qui se fait en SF habituellement.

    Mais de mon coté c'était une réussite :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai vu que pas mal de monde avait été un peu refroidi, mais ayant vu suffisamment de personnes de gout beaucoup apprécier aussi, j'étais sûr que ça allait me plaire :)
      Je vois ce que tu veux dire pour le côté Fantasy, c'est vrai qu'une partie de l'intrigue pourrait être dépouillée du vernis SF et ça fonctionnerait de la même manière

      Supprimer
  2. Comme Lianne, j'étais sur que cela te plairait. C'est exactement ta came.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, 100% convaincu pour ma part, j'ai hâte de lire la suite :)

      Supprimer
  3. Joli avis qui me pousse à changer mes aprioris négatifs sur le livre. Je le tenterai à l'occasion.

    RépondreSupprimer
  4. Il a l'air très chouette. J'avais aussi été un peu refroidie par quelques avis, tout en me demandant si vraiment ça ne pourrait pas me plaire, tout de même. Je pense ça peut me plaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des chances que ça puisse être ton style je pense oui :)

      Supprimer
  5. Pareil qu'au-dessus, certains avis m'ont refroidi, mais finalement je me dis que pourquoi pas. On verra bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha, content de redorer un peu son image, parce que je trouve que c'est une grosse réussite :)

      Supprimer