Les oiseaux du temps - Amal El-Mohtar & Max Gladstone

Posted by with 14 comments

Les oiseaux du temps - Amal El-Mohtar & Max Gladstone
Mu // 2021 (2019 VO) // 192p

Bon j'annonce, ce roman est un énorme coup de cœur. Et paradoxalement, il m’apparaît difficile d'en parler. L'histoire est simple et complexe à la fois, et j'ai peur que rien de ce qu'en j'en dirais ne lui rende vraiment justice et soit à la hauteur de ce que j'ai ressenti pour ce magnifique récit, cette superbe romance lesbienne.

Rouge travaille pour l'Agence, Bleu, travaille pour le Jardin, toutes les deux sont des agentes de terrain, impliqués dans une guerre temporelle où elles passent leur temps à lier des trames et délier celles de l'adversaire. Jusqu'au jour où Bleu tombe, sur un champ de bataille, sur une lettre laissé par Rouge à son attention.

C'est ainsi que commence entre les deux femmes une correspondance, qui lentement va tisser entre elles une relation forte, les premières provocation s'effaçant pour laisser place à la confiance et finalement à l'amour. 

* * *

L'intrigue est en fait assez simple, Rouge et Bleu s'affronte, interfèrent dans les missions l'une de l'autre cherchant à déstabiliser l'autre camp, mais le contexte restera relativement flou jusqu'au bout. Au fil des chapitres alternant entre les lettres de l'une ou de l'autre et leurs mission, on en découvrira bien sûr un peu plus sur Jardin et l'Agence mais sans jamais avoir d'idée précise de leur but ou de leur motivation, autre que la victoire de leur camps, l'imposition de leur vision de la vie au détriment de celle de l'adversaire.

Car si une chose est tout de même clair, c'est que ces deux camps ont des concept de vie radicalement opposés. Jardin nous apparait comme un organisme biologique total, d'où viennent chacune de ces créature tandis que l'Agence semble être une entité numérique, un esprit de ruche qui ne s'incarne et n'accède au biologique que pour s’impliquer dans la guerre qu'elle se livre avec Jardin. Deux visions du monde donc, a priori irréconciliable mais dont, au fil des discussions de plus en plus sincère  de Rouge et Bleu, nous allons découvrir les points communs et les différences avec plus de précisions.

Les missions qui nous sont présentés nous permettent donc d'esquisser les contours de ces deux sociétés mais surtout de découvrir à chaque fois les lettres que se laissent nos deux agentes. Et les moyens de communication utilisés sont bien loin des simples missives de papier, puisque les deux femmes rivalisent de ruse et d'ingéniosité pour coder, camoufler, incorporer les messages qu'elles se transmettent.

* * *

Si le contexte de la guerre temporelle à bien sûr une importance dans l'histoire, ne serait-ce que pour nous permettre de saisir les enjeux culturels qui opposent les deux femmes, il reste globalement très secondaire au regard de la relation que vont tisser les protagonistes. 

Et ceci, est fait de la plus belle des manière. Tout d'abord on a le style, poétique, lyrique, plein d'une beauté flamboyante qui, allié à cette histoire va toucher au cœur.

Et quelle histoire ! Les oiseaux du temps nous parle d'Amour bien sûr, mais plus largement des liens qui unissent, des différences qui rapprochent plus qu'elles ne séparent. Ce livre nous parle de l'altérité la plus radicale, de l'autre dans tout ce qu'il peut avoir d'étrange, différent, repoussant même et de comment, en embrassant cette altérité, on y trouve la joie. 

Amal El-Mohtar et Max Gladstone nous parlent aussi de la façon dont la confiance se gagne, se tisse, se donne surtout, avec la lente et inexorable progression la relation de Bleu et Rouge. C'est fait tout en subtilité, sans précipitation, avec tantôt de la douceur, tantôt un désir puissant qui dévore tout.

Incontestablement ancré dans la science-fiction par son contexte, ses thèmes et sa forme,  Les Oiseaux du Temps est un livre magnifique, poétique, beau, ardent, plein de désir et d'amour, touchant au-delà du dicible, qui met tout son arrière plan, toute sa construction au service de son histoire. Il utilise savamment tout les éléments mis en place pour nous faire vibrer jusqu'à la toute fin, c'est un livre intelligent, qui reste en tête, qui joue avec nous aussi, en offrant de subtils et savamment dosés retournement de situation et qui remplis d'émotions fortes.

C'est un livre qui se ressent, et qui peut potentiellement être clivant, pour peu que les non-dits, les zones d'ombres laissé à l'imagination du lecteur ou de la lectrice entache le plaisir et frustre.

Mais c'est un livre fort qui marque et qui mérite absolument qu'on lui laisse sa chance.

Iels en parlent : Lianne, L'ours inculte, Les histoires de Lullaby, Vanille, Le Maki

14 commentaires:

  1. Si tu te demandes si on ressent que tu as adoré, tu peux être rassuré !
    J'espère que j'aurai le même coup de cœur quand je le lirai, ça a tout pour en tout cas. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère aussi, j'ai envie que tout le monde aime ce livre ! :)

      Supprimer
    2. J'aurais aimé aimé !!! Mais je suis passé à côté, dommage. Mais c'est un excellent livre j'en suis certain (et il trouvera son puvlic !) sauf qu'il ne m'a jamais réellement parlé : trop abscons pour moi.

      Supprimer
    3. Ha je comprends que ce côté là puisse rebuter

      Supprimer
  2. Ca me tente assez moyennement pour le coup, mais tu en parles très bien !

    RépondreSupprimer
  3. Voilà qui est intrigant, mais je ne suis pas sûre que ce soit pour'moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends, il y a des points qui peuvent éventuellement rebuter, mais je pense que tout le reste est tellement excellent que ça vaut le coup :)

      Supprimer
  4. J'ai survolé la chronique parce que c'est une de mes prochaines lectures et que je veux le découvrir sans aucun a-priori. En tout cas, le peu que j'ai lu me donne envie de me jeter dessus!

    RépondreSupprimer
  5. Il a l'air très chouette ce livre, faut que je me penche dessus ^^

    RépondreSupprimer