Une madeleine nommée Narnia

Posted by with 4 comments

J'étais motivé, j'avais fait tout un programme pour participer au challenge de Lune, mais mon habituelle gestion catastrophique du temps aura eu raison de moi encore une fois.
Malgré tout, j'ai réussi à relire un livre et devant l'avalanche de cancre, Lune dans sa grande bonté nous a donner un délais supplémentaire pour publier une chronique pour le challenge.
à la base, je voulais me relire tout le cycle de Narnia, mais finalement cela n'aura été que le premier tome (en content l'ordre de publication).

Ha Narnia, si la série a été grandement popularisée par la sortie du film de Disney en 2005 (Omagad, 15 ans !!!!!), pour moi, cette saga littéraire évoque avant tout le parfun de moquette poussiéreuse et de livre jauni de la bibliothèque où je passais mes mercredi après-midi dans mon enfance.
Narnia c'est les éditions de la Bibliothèque du Chat Perché avec leur couverture cartonnée, leurs couleurs hasardeuses et leurs illustrations de couverture surannée.
J'ai encore en mémoire la première fois que j'ai sortie cet exemplaire des rayonnages, attirée par le mot "Magique" comme c'était souvent le cas à cette époque, vers 8/10ans.
Et puis l'émerveillement. Une armoire, qui permet de quitter ce monde si cartésien et sans magie pour découvrir tout un univers fantastique où les créatures de mythes sont tangibles, où un lion majestueux vous adoube Roi ou Reine d'une contrée merveilleuse ?!
J'aurais signé sans hésiter en ce temps là ! Et d'ailleurs j'ai souvent essayé moi-même de trouver un passage vers ce pays mythique, en inspectant le fond de mon armoire ou en me perdant au milieux des manteaux dans le dressing de mes parents ou les placards de ma grand-mère.
Narnia c'est ça pour moi. C'est j'ai 9 ans et je dévore les aventures de Peter, Susan, Lucy et Edmund. Je rencontre le Prince Caspian, je suis amis avec Jill et Eustache, j'échappe moi aussi à mon quotidien compliqué, je rêve un peu plus et je met de la magie dans mon existence.
Alors cette relecture, ça donne quoi ? 
Peu importe en fait, ce qui compte c'est que j'ai retrouvé ce petit garçon timide et solitaire qui grattait au fond de l'armoire et que j'ai rêvé encore un peu avec lui.

https://unpapillondanslalune.blogspot.com/2019/11/challenge-hivernal-madeleine-de-proust.html

4 commentaires:

  1. Lu sur le tard pour ma part, la même année que A la croisée des mondes si je me rappelle bien. J'avais beaucoup aimé, surtout que le coup de l'armoire magique je l'avais déjà vu en dessin animé quand j'étais gamine. Je n'étais jamais arrivée à retomber dessus. Alors quand on a annoncé le film j'étais comme folle. Je me suis pris une belle édition en intégrale et j'ai tout lu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais que du coup, j'ai jamais lu le dernier tome, parce qu'à l'époque je ne le trouvais pas en bibliothèque.
      Depuis j'ai tout à la maison mais je n'ai pas poursuivi encore.
      Pas vraiment envie de clôturer cette saga peut-être :)

      Supprimer
  2. Je l'ai lu trop tard pour qu'il me fasse un effet madeleine, mais ça reste un chouette cycle globalement (bien que toutes les histoires ne se valent pas). Si tu lis le dernier, n'oublie pas de lire la nouvelle de Neil Gaiman qui va avec pour changer ta vision du truc ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha mais je ne savais pas que Neil Gaimann avait écrit dessus !! :D
      Ha oui j'irais carrément voir ça , d'autant plus que j'ai cru comprendre que la fin était un peu pourrie par la misogynie bigotte de Lewis

      Supprimer