[RO] La Fille d'Elminster - Ed Greenwood

Posted by with No comments
La Fille d'Elminster
Ed Greenwood
Milady // 2011 (2004 pour la VO) // 432 pages

Ma relecture récente de la trilogie des héros de Phlan m'a donné l'envie de me replonger de nouveau dans l'univers des Royaumes oubliés, et c'est donc avec un roman que je n'avais pas encore lu, et un personnage que j'aime beaucoup que j'y suis retourné.

Narnra est voleuse à Eauprofonde, une profession qu'elle exerce un peu par défaut depuis l'assassinat de sa mère. Sa vie va changer lorsqu'elle va tenter de détrousser la mauvaise personne, le vieux favori de Mystra, le vieux Elminster. Elle va ainsi se retrouver propulsée dans une aventure haletante qui va l'amener au cœur des intrigues de palais du Cormyr. Entre des magiciens de guerres, des mages rouges de Thay, des dragons et la révélation surprenante de son ascendance, elle va avoir fort à faire !

Avec ce nouveau volume de la série, on retrouve avec plaisir le plus vieux mage des Royaumes dans une aventure qui s'annonce épique et assez travaillée. Si dans un premier temps c'est bien sûr Narnra qui est mise en avant, on se retrouve très vite avec de multiples intrigues et de très nombreux personnages pour nous raconter une histoire de complot, de guerre de succession et d'héritage.

Héritage avec bien sûr Narnra, que l'on découvre rapidement être la fille d'Elminster, ou plutôt l'une des filles, le vieux mage étant un coureur de jupon notoire. C'est un thème que l'on va retrouver aussi dans d'autres pans de l'histoire, avec les complots visant à destituer le tout jeune Azoun V, héritier légitime du trône du Cormyr et avec le plan secret du vieux Vangerdahast, ancien mage royal du Cormyr qui tiens à laisser sa marque après sa mort, dans une tentative risquée de protéger le royaume des forêts.

Une chose qui fait que j'apprécie beaucoup les livres d'Ed Greenwood, c'est qu'on a souvent le droit à de nombreux points de vue sur les Royaumes. Ce dernier en étant le créateur, on sent bien que c'est de son bébé qu'il s'agit et qu'il l'aime particulièrement. C'est foisonnant, assez débridé, parfois même un peu brouillon, mais pour peu qu'on aime cet univers, on ne peu qu'être ravis.

Le roman n'est tout de même pas sans défauts et possède parfois quelques longueurs. On retiendra particulièrement une course poursuite interminable sur les toits de Marsembre. Mais le principal problème, c'est que ce roman, s'il s'inscrit dans la série des Elminster, peut poser des problèmes de compréhension à quelqu'un qui ne possède pas une connaissance un peu plus vaste des Royaumes. Effectivement, son intrigue puise au cœur de la trilogie du Cormyr, une série dont malheureusement seul le premier tome à été traduit chez nous. Le problème c'est que des évènements majeurs comme par exemple la mort du roi Azoun IV sont narrés dans les tomes suivants et sont indispensables à la bonne compréhension du présent volume.

Ed Greenwood, qui est le créateur des Royaumes Oubliés, a souvent été décrié pour son style plus que moyen, un défaut qui ne m'a jamais frappé, ses romans, et notamment sa série sur Elminster faisant souvent partie de mes préférés, et ce nouveau volume de la série ne fait pas exception. Il n'est certes pas sans défauts, mais ceux-ci sont sommes toutes assez secondaire et on passe un excellent moment en compagnie du vieux favori et de son entourage. On reste dans une fantasy classique, avec guerriers, magiciens, donjons et dragons, mais quand on lit ces romans, c'est ce qu'on recherche, et ici, c'est plutôt bien fait !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire