Festival Etonnants Voyageurs

Posted by with 2 comments

Le week-end dernier avait lieu le festival Étonnants Voyageurs. Il s'agit d'un festival plutôt généraliste mais qui laisse une belle part à l'imaginaire avec de nombreux auteurs et conférences au programme. Vu que je suis breton depuis peu, c'était l'occasion d'aller y faire un tour le dimanche.


Arrivé avec ma compagne en fin de matinée, nous avons commencé par faire un tour du côté du Salon du Livre où sont rassemblés les stands des éditeurs et où l'on peut rencontrer les auteurs pour les dédicaces. J'ai eu le plaisir d'y croiser Arieste et Cornwall. On note soigneusement les horaires de dédicaces pour y revenir, et ensuite il est temps d'aller faire une pause déjeuner au bord de l'eau avant d'attaquer la première conférence, Romans noirs : quand le fantastique s’en mêle, avec Saul BLACK (Glen Duncan), Sébastien RAIZER, Indrek HARGLA, Antoine TRACQUI. Grosse déception, pas de débat mais juste une grosse promo pour les derniers bouquins des auteurs invités qui ne sont interrogés que là-dessus... Même si au final ça nous a fait repartir avec deux bouquins, c'est léger quand on est habitué au niveau des conférences des Utos.

Après cela, retour au salon du livre, chasse au dédicaces et achats raisonnables. J'ai fait signer Le dernier loup garou par un Glen Duncan très sympathique et drôle, le tome 2 de l'intégrale de Féerie pour les ténèbres par Jerôme Noirez. J'ai pu faire signer aussi le sympathique American Fays par l'un de ses co-auteurs Xavier Dollo qui du coup m'a appris qu'un second tome était en préparation. 
Au rang des achats, Leçons d'un tueur, un thriller par Glen Duncan sous son nouveau pseudo et Point Zéro par Antoine Tracqui.

Le temps passe, et il est temps pour nous de se diriger vers la seconde et dernière conférence qui est un peu à l'autre bout de la ville, Comment inventons-nous Science et fiction ? avec Pierre CASSOU-NOGUES, Jérôme FERRARI, Christopher PRIEST, Philippe CURVAL. Rebelote, pas de débat, les échanges sont centrés principalement sur les dernières productions des auteurs, même si Christopher Priest par ses réponses, élargi un peu le champ de la discution, cela reste quand-même assez décevant.

Petit point sur les expos de la maison de l'imaginaire : il était annoncé une exposition Aurélien Police et j'étais content de pouvoir admirer les œuvres de cet illustrateur dont j'adore chaque couverture. Hé bien, énorme déception, en guise d'expo on a 3 sorties "grand format" et quelques bouquins posés là sans même une biographie de l'auteur ou un mot sur les impressions présentées. Je resterais courtois en disant juste que c'est maigre...

Autre point coup de gueule : Je me suis fait rappelé à l'ordre parce que je prenais une photo des invités lors de la première conférence, c'est juste du foutage gueule complet.

Au final, malgré un contenu assez décevant, j'ai tout de même passé une bonne journée, principalement grâce aux rencontres, blogueurs et auteurs et au cadre ; je découvrais (certes superficiellement et rapidement) pour la première fois la ville de Saint Malo.

2 commentaires:

  1. Ho, ça fait beaucoup de points négatifs... On n'a même plus le droit de prendre des photos des conférences maintenant ? 0_o

    J'aurais dû y être, mais un petit pépin de santé m'en a empêché au dernier moment... Ce sera pour l'année prochaine, et on se reverra sûrement d'ici là. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, pas mal de point négatifs mais je ne regrette pas ma journée, notamment grâce aux rencontres :) Glen Duncan était super, classe drôle et très sympa.
      Pour les photos j'ai halluciné mais ça ne m'a pas empêcher d'en prendre discrètement.
      On aura carrément l'occasion de se revoir d'ici là :D

      Supprimer