Le Monde Englouti - J.G. Ballard

Posted by with 6 comments
-L'histoire-
Un futur proche, suite à un enchainement de catastrophes, de grands bouleversements climatiques ont changé radicalement le visage de la Terre. Augmentation de la température et montée des eaux ont transformé le monde. Dans un Londres abandonné et changé en lagune tropicale, quelques personnes, scientifiques et militaires restent encore pour rendre compte des changements. Mais alors qu’ils doivent abandonner la ville derrière eux, fuyant les orages violents et la nouvelle montée des températures qui s’annonce, certains décident de rester, poussé par un instinct enfoui au fond d’eux et venu des méandres du temps.



-Mon avis-
Que dire sur ce roman. Le principe de départ m’avait attiré, une apocalypse, de grands changements climatiques, des personnes qui cherchent à survivre dans un environnement hostile. Le 4e de couv était alléchante. Et le roman commence, l’atmosphère est lourde, oppressante, étouffante, pesante, suffocante, écrasante… De ce côté, rien à dire, l’atmosphère est bien rendu, servie par une écriture sans style et très distante on ressent cette atmosphère à chaque page. C’est peut-être là le problème, on ressent tellement cette atmosphère qu’elle finit par dégouliner des pages, ramper hors des mots et envahir le lecteur. Et chaque page devient un peu plus lourde, un peu plus oppressante.

Un roman d’ambiance alors ? Peut-être, mais uniquement, car le plus gros problème pour moi, c’est qu’il ne se passe rien, les personnages, creux au possible, se laissent porter par cette ambiance et subissent avec le lecteur l’ennui profond de ce monde englouti. Pas un instant je n’ai été intéressé par eux, et jamais je n’ai ressenti la moindre empathie à leur égard. Du coup, lorsqu’il se passe enfin quelque chose à 50 pages de la fin, lorsqu’enfin les personnages semblent sortirent de leur torpeur, je n’ai pas réussi à sortir de la mienne et je ne me suis pas du tout senti concerné par leur sort.

Rarement j’ai ressenti autant d’ennui à la lecture d’un livre, c’est vraiment la première fois depuis que je n’ai plus de lectures imposées par l’école/collège/lycée que je peine autant à finir un livre. J’ai plusieurs fois eu envie d’arrêter ma lecture et ne l’ai poursuivie que pour être sûr que je ne ratais rien.
Très grosse déception pour moi ce premier essai avec JG Ballard. Je pense attendre un moment avant de m’y remettre.

6 commentaires:

  1. J'en avait pourtant entendu du bien...dommage...me laisserais peut-être tenté quand même...à voir...

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi, ce qui a je pense accentué ma déception.
    A voir effectivement quand même, je suis peut-être trop extrême dans mon avis : )

    RépondreSupprimer
  3. Ah oui ?
    Soit, je passe sur le fait qu'il ne passe rien, mais j'ai trouvé au contraire qu'il y a de la beauté dans ce livre, des descriptions mythiques qui se gravent dans la mémoire : des buildings, symboles d'une grandeur passée, dépassant avec mal de l'eau qui a tout envahi, le tout sur un ciel sombre sans soleil ; des animaux préhistoriques rampant dans les parages afin de se repaitre des rares survivants et de passer fissa dans une nouvelle ère post-apocalytique ; l'homme, tel un Adam désespéré tentant vainement de se frayer un chemin dans une jungle broussailleuse et hostile... Tout ceci n'évoque rien en toa ? N'y a t'il pas de la force qui émane de ces images ?

    RépondreSupprimer
  4. En fait, je pense avoir assez bien ressentit ce qu'évoque l'auteur. La chaleur, l'oppression du climat, la lourdeur, l'inéluctabilité du monde qui entour les personnages. Mais c'est toute cette atmosphère qui m'a déplut, c'est tellement lourd que j'en pouvais plus de lire ce livre. De la force et une atmosphère, je ne le nie pas, malheureusement ce n'était pas pour moi :-/

    RépondreSupprimer
  5. Je viens de le terminer et je partage tout à fait ton avis. J'ai ressenti exactement la même chose, je me pose une ou deux questions sur la qualité de la traduction (sinon c'est un genre d'écriture qui ne me plaît pas)... Je vais quand même essayer Sécheresse et La forêt de cristal...

    RépondreSupprimer
  6. Moi du coup j'ai été vacciné de l'auteur et je n'ai rien tenté d'autre de lui. Je serais curieux d'avoir ton avis sur sécheresse du coup car avant, il me tentait bien aussi : )

    RépondreSupprimer