La Tour du Freux - Ann Leckie

[Star Wars] La Voie de la duperie - Tessa Gratton & Justina Ireland


La Voie de la duperie - Tessa Gratton & Justina Ireland

Pocket // 2023 (VO 2022) // 336p
Lu en service presse


C'est partie pour la phase II de la Haute République, et nous faisons un nouveau bon en arrière 150 ans avant la grande catastrophe de l'hyperespace causée par les Nihils. Et c'est le roman young adult qui ouvre la voie, se proposant d'aborder les origines et les prémices de certains événements, et attention, ça tape fort, très fort.
Avec ce bond en arrière, difficile de savoir à quoi s’attendre, si ce n’est quelques indices sur les origines des Nihils, et de Marchion, et on peut dire que de ce côté on est servi puisqu’on démarre avec la famille Ro et la construction du Gaze Electric en arrière plan.


Le padawan Kevmo et sa maitre Jedi Zallah enquêtent sur le vol d’un artefact de la Force, et les indices les dirigent vers Dalna et une secte locale d’adorateurs de la Force, La Voie de la Main Ouverte qui a pour principe de ne pas interférer avec la Force, de ne pas l’utiliser mais de tout faire pour la libérer, même si cela implique le vol d’artefacts dans des collections privés. Le roman suit principalement Kevmo et une adepte qu’il rencontre rapidement, Marda Ro (oui oui). Bien sûr, leurs deux conceptions de la Force diamétralement opposée devraient les séparer mais le padawan en formation, plein de fougue et les émotions en ébullition, va lier une relation très forte faite d’attirance mutuelle, de débat sur la nature de la force et de respect.

***

Le roman va aborder beaucoup de choses, l’enquête sur l’artefact, la découverte de la secte, la relation de Kevmo et Marda, l’apprentissage de Kevmo qui raisonne avec le parcours de Marda au sein de sa congrégation, les relations familiales de cette dernière avec sa cousine Yanna et puis les actes d’un personnage mystérieux au centre de la Voie de la Main Ouverte et qui se fait appeler La Mère.
Si la relation entre Kevmo et Marda apporte légèreté et fraicheur à ce roman, celui-ci est tout de même empreint d’un ambiance régulièrement pesante et malsaine, notamment dès que l’o pénètre dans les rouages de la Voie. Son fonctionnement semble à première vue innofensif et ce que l’on découvre en surface par le biais de Marda est intéressant. Elle est une vraie croyante, sincère et honnête mais relativement enfermé dans le dogme, là où Kevmo fait preuve d’un réel intérêt et d’une ouverture pour les autres manières d’appréhender la Force.


Et c’est vraiment intéressant d’aborder la foi ainsi dans Star Wars, de nous montrer comment le dogmatisme rigide, même dans une doctrine inoffensive et bienveillante fini par se pervertir, surtout quand tout est appréhender à l’aune de ce dogme, y compris les évènements les plus dramatiques, coupant parfois l’empathie devant la réalisation d’un destin prévisible.

Car ce roman, s’il commence sous des auspices plutôt léger et positif va se jouer de nous, nous balader sans scrupules et nous détruire allègrement.

***

Concernant le contexte, on ressent sans peine le saut temporel avec cette planète de la bordure extérieure reculée, loin des réseaux de communication, loin des Jedi et loin des grandes oeuvres de la chancelière Lina Soh. On ressent un peu cette aspect frontière reculée, même si le côté intimiste du roman qui est très centré sur ces personnages n’explore pas plus avant cette facette.

La Voie de la Duperie ouvre avec brio cette phase II. Les références sont là, les indices aussi et si certains éléments nous sont données il lèvent encore d’autres question. Les personnages sont nombreux et travaillés, et offre une grande richesse de caractères et de relations, que ce soit amicales, familialles, amoureuses (on notera au moins un couple de femme, une perso bi, un nb), et côté intrigue c’est un grand oui avec un roman qui se joue de nous et fait tout pour endormir notre méfiance avant de dérouler un dernier tiers qui tend vers l’horrifique presque. Une horreur qui se présente sous bien des aspects, aussi bien physique que psychologique et qui laisse abasourdie une fois le roman terminé.
A l’issue de ma lecture (et une fois remis de certains traumatismes) je n’ai qu’une hâte, c’est de poursuivre le voyage !

Challenge Summer Star Wars

 

Commentaires