Je suis ta nuit - Loïc Le Borgne

Abimagique - Lucius Shepard

Abimagique - Lucius Shepard
Le Bélial (Une Heure Lumière) // 2019 (2005 VO) // 112p

Seconde incursion dans les univers de Lucius Shepard pour moi après le très bon Attracteurs de Rose street, et là encore, l'auteur offre un récit fantastique et étrange empreint d'érotisme.

Proposer un récit à la deuxième personne est toujours un pari délicat. Loin de renforcer l'immersion du lecteur, ce procédé à plutôt tendance à créer un sorte de dissonance qui complique la lecture, sauf qu'ici cela participe totalement de l'ambiance perturbante de cette novella.

Mais que raconte Abimagique ?
Hé bien, un homme tombe amoureux d'un femme et ils emménagent ensemble. Sauf que cette femme, Abi, semble être un sorcière tantrique impliquée dans une conjuration cosmique visant à éviter la fin du monde. A moins que notre protagoniste soit juste complètement camé. 

Et c'est ça qui fascine tout le long du récit, cette incertitude, cette impossibilité d'accorder sa confiance pour notre protagoniste qui va l'enfermer tout le long de cette relation qui oscille entre le divin et le purement toxique. Notre héros, Carl, est totalement largué et alterne entre des moments de défiance pur vis à vis de cette Abi, des drogues qu'elle lui fait ingérer, de son apparente nonchalance envers des sentiments qui l'enferme et parfois une apparente clairvoyance pour la (prétendue ?) mission de sa compagne.

L'écriture de Shepard est très organique, sensuelle, et porte une charge érotique très forte, même si on pourrait lui reprocher d'être beaucoup trop centrée sur le regard masculin. 

Incertitude jusqu'au bout, ambiance purement fantastique, écriture lyrique, érotisme et sensualité, le tout fait de ce récit une expérience particulière qui vaut le détour et qui me donne encore une fois envie de poursuivre mon exploration de l’œuvre de Shepard.

Ils en parlent : Feyd Rautha, Célindanaé, Yuyine, Ombre Bones, Stéphanie Chaptal, Mélie, Lorhkan

 

Commentaires

  1. Je suis toujours admirative de son écriture, avec n'importe quel auteur j'aurais fui ce genre de texte mais là je ne peux pas m'empêcher de lire jusqu'au bout. Gloire à Griaule ! 🐉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le concept était bancal mais en fait ça fonctionne très bien oui

      Supprimer
  2. C'est un condensé de Lucius Shepard ce texte, avec tout ce qui peut être perturbant et tout ce qui est hypnotisant. Vive Lucius Shepard ! 🐲

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon deuxième de l'auteur et encore une réussite, je vais continuer de piocher à l'occasion :)

      Supprimer
  3. Bien aimé aussi ce texte, même si j'avoue qu'il m'a laissée toute aussi confuse que le narrateur ^^

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire