20 livres de science-fiction, fantasy et fantastique Queer

Les enfants de l'innommé - Brandon Sanderson


Les enfants de l'innommé - Brandon Sanderson
Le Livre de Poche // 2022 (VO 2018) // 288p
Lu en service presse via NetGalley

Ha, un petit Brandon Sanderson, c'est toujours gage de qualité, alors quand je vois qu'il a écrit un court roman dans l'univers Magic, un jeu que j'ai longtemps pratiqué, ma curiosité a été fortement éveillée ! Et bon je dois avouer que je sors un peu mitigé de ma lecture.

Tacenda et Willia sont touché par le Marais. la première est aveugle le jour et voit la nuit tandis que sa sœur voit le jour et perd la vue la nuit. Elles vivent toutes deux dans un petit village situé sur le plan d'Innistrad, sous l'ombre du seigneur du coin, Davriel Crane, un puissant démonologue un peu faignant qui a mis son âme en jeu pour profiter de l'aide et de la protection de quelques démons.

Les deux sœurs, fortes d'une habilité particulière à l'épée pour Willia et de la capacité de générer un chant de protection en chantant pour Tacenda, protègent le village des attaques de monstres. Jusqu'au jours où les chuchoteurs passent outre et où le village semble décimé sous les ordre du mystérieux seigneur.

Tacenda va se lancer dans une quête de vengeance qui va vite se transformer en enquête pour découvrir la vérité durant ce qui s'annonce comme une nuit très mouvementé.

*  *  *

Et du coup, tout le texte, qui s'avère tout de même assez court, il faut l'avouer, se résumer à cette nuit et se concentre sur l'élucidation du mystère des morts étranges.

L'intrigue offre son lot de surprise et rebondissement, Sanderson connaît son affaire et distille des révélations quand il faut, maintenant notre attention tout au long du récit.

L'univers de Magic, pour lequel je suis allé vers ce texte, est esquissé, certains éléments sont lâché pour le connaisseur mais on reste en surface et on reste globalement sur sa faim de ce côté. 

Côté personnage c'est là que le talent de Sanderson se déploie, surtout avec Davriel et son entourage démoniaque. Sous ses airs de Dandy fainéant passionné par ses tisanes et ses siestes, on découvre un personnage puissant au passé trouble et aux démons intérieurs qui le rendent très intéressant. Malheureusement, la brièveté du texte rend finalement assez frustrant tout ces développement qui s’arrêtent finalement là où ça devient intéressant.

Au final on se retrouve avec un court texte de fantasy assez classique mais efficace avec des personnages et une intrigue bien construit, un univers qui peine à vraiment se développer, contant probablement un peu trop sur la connaissance qu'on pourrait avoir de Magic, et des extensions dans lesquels on retrouve ces personnages. En fait, le seul reproche qu'on peut faire à Sanderson, c'est que c'est trop court, et quand on connaît l'auteur, c'est vraiment un comble







Commentaires

  1. Pas pour moi alors ! Ma seule connaissance de l'univers de Magic, c'est qu'il existe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui non, ça n'a pas grand intérêt dans ce cas là, sauf si on est completiste acharné de l'auteur ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire