Les enfants de l'innommé - Brandon Sanderson

Les Enchanteresses, tome 1 : Le Grimoire Volé - Sophie Gliocas

Les Enchanteresses, tome 1 : Le Grimoire Volé - Sophie Gliocas
Hachette Romans // 2021 // 400p

Ha, voilà un roman qui me faisait de l’œil. Je connais son autrice depuis plusieurs années, ayant suivi son blog et sa chaine youtube avec beaucoup d’intérêt, et connaissant son positionnement et ses questionnement politique, féministe, et antiraciste, j'étais très curieux de voir comment cela allait transparaitre dans son œuvre de fiction.

Bleuenn, tout juste 15 ans arrive en Bretagne avec son père et sa sœur et l'adaptation s'annonce compliquée. Passer de Paris à un petit village située dans le pays de Brocéliande n'est pas simple, et quand en plus on rajoute une entrée en seconde dans un nouveau lycée où tout le monde semble déjà se connaitre, ça en rajoute une couche.

Heureusement, Bleu va faire la connaissance de Flora, une jeune fille noire du style 1ere de la classe et totalement geek ainsi que de Lizig, une jeune fille harcelée pour avoir eue la malchance de placer sa confiance entre les mains d'un mec bien connard comme il faut qui n'a pas hésité à laisser des photos intimes de Lizig...

Bref entre les cons, les harceleurs, un nouvel environnement à apprivoiser, l'année s'annonce compliquée, et encore plus quand on y rajoute la découverte fortuite d'un grimoire poussiéreux et moisi qui semble contenir de la vrai magie !

*  *  *

On passe un excellent moment avec ce premier roman de Sophie Gliocas. Ces personnages adolescent sont très bien écrits, leurs doutes, leurs rires, leurs questionnement, leurs colères, tout est tangible, a tel point qu'on a parfois envie de les secouer pour leur apprendre la mesure. Mais l'adolescence est une période de démesure, de bouleversement intense et ici, on y croit.

Nos 3 héroïnes sont variés, et c'est agréable de trouver ce genre de casting dans un roman adolescent. Bleuenn est fille de médecin, Lizig vient d'un milieux populaire, est bisexuelle, Flora la seule jeune fille noire du coin subit échappe au cliché en étant la 1ere de la classe fan de Star Wars, de super héros, de lectures et d'univers geek. Leurs différences sont grandes, mais elles se lient, apprennent à se connaitre et on ressent au fil de l'avancement, une amitié profonde et durable qui se tisse, un esprit de sororité bienvenu.

Côté personnages secondaire, notamment dans le casting masculin, c'est un peu la foire aux connards. Ce sont des mecs, absolument élevés dans le système patriarcale et l'autrice sait très bien ce qu'elle fait en les écrivant comme ça. Entre le gros harceleur viriliste et le petit bourgeois prétentieux, on trouve tout de même Malo et Hoel vaguement à sauver, mais qui malgré leur caractère agréable et leur bon fond n'échappe pas à cette satanée solidarité masculine de merde et laissent faire leurs potes harceleur.

Tout de même, on aura la joie de voir ce petit monde évoluer, grandir un peu avec les épreuves et les circonstances... particulières qu'iels vont vivre et finir par, parfois, faire les bons choix et se dresser contre l'oppresseur

La magie est au centre du roman, puisqu'une grosse partie de l'intrigue repose sur la découverte de ce fameux grimoire et toute la mythologie et l'univers crée par l'autrice est vraiment sympathique et on est curieux de voir évoluer cette partie dans les prochains tomes.

*  *  *

Sinon, deux petites notes plus personnelles concernant le roman. 

L'alcool. Ces ado picolent beaucoup trop à mon goût et j'ai personnellement du mal avec ces scènes et surtout la normalité avec lesquels elles sont traités. Peut-être parce que je n'étais pas ainsi au même âge, mais ça me rend ouf globalement la gestion de l'alcool dans la fiction.

Le Harceleur. Je déteste tellement ces personnes que j'ai eu beaucoup de mal à développer de l'empathie pour ce qui lui arrive. Évidemment, il ne "mérite pas" forcément de subir tout ça, mais j'ai ressenti une joie franchement malsaine et zéro remords. C'est un problème j'imagine, mais les comportements de ces personnes peuvent faire tellement de dégâts que j'ai ressentit un soulagement très cathartique à le voir morfler.

En tout cas, ce premier volume est un très bon roman d'adolescence, sincère et tangible, qui aborde de nombreux sujets d'actualités, harcèlement, agressions sexuelles, racisme, etc.
On s'attache aux personnages, même s'iels nous énervent parfois beaucoup, mais l'adolescence est une période propice aux tumultes émotionnels, et c'est très bien rendu.
Le côté fantastique qui nous fait plonger dans Brocéliande est bien réussi et l'on passe un très bon moment. Je serais très curieux de lire les suites !

Commentaires