[Star Wars] The Bad Batch - Saison 1

Posted by with 4 comments

The Bad Batch - Saison 1
Disney+ // 16 épisodes

The Bad Batch, c'est la Clone Force 99, une unité de Clone "défectueux" que l'on découvre avec plaisir dans le 1er arc de l'excellente saison 7 de Clone Wars. Conçu comme une bande de bourrin hommage aux actionner des 90's, cette unité un peu spéciale et habitué mission à haut risque à obtenu cette année sa propre série.

Après avoir été un peu dubitatif au moment des premières annonces (la période Clone Wars ayant été tout de même bien visité et raconté), mon intérêt s'est réveillé à l'annonce de la période. Effectivement, cette série prend place après l'Ordre 66 durant les premiers temps de l'empire et se propose d'explorer la mise en place de la dictature de Palpatine !

*  *  *

La série démarre donc au moment de l'Ordre 66, l'occasion de faire un clin d’œil, raccrocher les wagons avec la série Rebels en nous montrant les derniers moments de Kanan en tant que padawan. La Clone force 99 va devoir réagir et se positionner face à cet évènement et les réactions vont être assez varié. Hunter le leader voit tout de suite que quelque chose ne va pas, que cet ordre n'est pas bon, au contraire de son frère Crosshair, turbofaf en puissance qui n'a qu'une phrase à la bouche "Good Soldiers follow orders".

Dans la plus pure tradition des Best Friends to Ennemies, un schisme déchirant va donc heu... déchirer le Bad Batch. Hunter, Tech, Wrecker et Echo vont fuir en compagnie d'une jeune clone enthousiaste et mystérieuse, Omega, tandis que Crosshair va se conformer rapidement aux nouvelles directives de l'Empire, amer et désabusé, prêt à tout pour survivre et faire son trou dans ce nouveau régime qui ne voit plus les clones d'un très bon œil.

Toute la saison va donc alterner entre différent point de vue. Tout d'abord la Bad Batch en fuite avec Omega qui apprend à vivre en dehors de l'armée et d'une mission bien définie, qui apprend à vivre une vie plutôt civile mais qui n'a rien de normal, et qui apprend à connaître Omega, à l'accepter, la comprendre, l'intégrer comme leur sœur. 


 D'un autre côté, on suit Crosshair, ses missions pour l'Empire, la manière dont il essaye de se rendre indispensable, car en parallèle de son point de vue, on découvre la mise en place de la machine impériale et la décomission de clone par l'amiral Rampart sous les ordres d'un Tarkin dont on sait depuis la série Clone Wars qu'il n'a que mépris et dégoût pour les clones.

*  *  *

Au rang des choses très positives, nous avons toute la dynamique familiale qui se met lentement en place entre Omega et ses frères tout aux long des épisodes. Les relations qu'elle a avec eux sont très différentes. Hunter est très paternel par exemple, conscient des responsabilité qu'il a vis à vis de cette enfant tandis que Wrecker est un peu le grand frère bourrin ultra fan de sa petite sœur. L'évolution d'Oméga, sa prise de confiance et de responsabilité et lente mais plaisante à suivre, et cette petite famille fonctionne bien.

On appréciera aussi de découvrir les rouages de l'Empire en formation. La mise en place des contrôles d'identité, le fichage des populations, la mise au pas des mondes libérés par la république plein de combattants de la liberté un peu trop bien formés par les clones tel qu'Ondéron avec saw Gerrera ou Ryloth avec Cham Syndulla.

On découvre aussi avec intérêt comment petit à petits les clone sont mis au rebus et remplacé par des conscrit et volontaire régulier et c'est l'occasion de voir arriver des stormtrooper de 1ere génération au design fortement inspiré des premiers dessins de Ralph McQuarrie.

*  *  *

Beaucoup de bonne choses potentiellement donc, mais malheureusement un gros manque de rythme. La majorité de la saison consiste en des sauts de planète en planète avec une mission par-ci, un mission par là pour nos clones, et si bien sûr, tous ces épisodes participe à nous dépeindre une image de l'Empire en formation ou servent à développer la dynamique familiale de l'équipe Omega, on a souvent un sentiment d'attente. On attend que l'intrigue avance, que l'histoire décolle un peu plus. Alors on ne s'ennuie pas forcément, c'est agréable de découvrir ce tour de la galaxie en déliquescence, de croiser des têtes connues tel que le Capitaine Rex, Fennec Shand ou les soeurs Martez, mais le centre de cette saison manque globalement d'ampleur.

*  *  *

J'ai globalement assez aimé cette première saison malgré ses défauts. J'ai beaucoup accroché au personnage d'Omega, et le développement des différents membres du Bad Batch est réussi, les rends tous plus attachants et les étoffent grandement. Il y a malheureusement un flagrant manque de rythme sur la saison qui je l'espère sera corrigé pour la prochaine, mais qui n’empêche pas de profiter d'excellent épisodes qui nous montrent des parties de l'univers Star Wars relativement inédites jusque là. Les différents clins d'oeils, rencontres et autres sont plutôt bien gérés et font moins artificiel que certaines apparitions de personnages de la saison 2 de The Mandalorian. Visuellement c'est un sans faute, l'animation est parfaite, les modèles de qualités et les décors régulièrement magnifiques.


 

 

 







4 commentaires:

  1. Je ne suis pas spécialiste des dessins animés Star Wars mais je me laisserai peut-être tenter par celui-ci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a de très bonnes choses globalement dans les séries animés. Clone Wars est souvent excellent mais il y a beaucoup d'épisodes moyens, Rebels est beaucoup plus constant en terme de qualité avec une vrai monté en puissance au long des saisons.

      Supprimer
  2. J'ai tellement renoncé à suivre, Star Wars a pris la même direction que Marvel pour moi : j'ai mieux à faire 🤪 (bon si je devais en voir une ce serait The mandalorian je pense).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais Star Wars à toujours eu cette direction, il suffit de voir tout les livres et comics qu'il y a depuis 40 ans (Comment ça je suis un peu de mauvaise foi XD)
      Mais oui je comprends ce que tu veux dire. Moi ça me réjouis beaucoup :D

      Supprimer