[Star Wars] Poe Dameron : Chute Libre - Alex Segura

Posted by with No comments

Poe Dameron : Chute Libre - Alex Segura
Pocket // 2021 (2020 VO) // 352p

Ha ! Un roman sur Poe Dameron, le pilote le plus cool et sexy de toute la saga Star Wars, tout pour plaire ou presque ? Ce roman a en effet la dure tâche d'éclairer un point du malheureux scenario de l'épisode IX, une remarque lâché en passant qui nous apprend que Poe Dameron aurait été passeur d'épice. Contrebandier, mafieux quoi. Poe. Dameron... 

Mais nous ne sommes pas là pour discuter des choix discutable de l'ultime opus de la saga Skywalker, mais plutôt pour voir comment s'en sort l'auteur pour faire de cette information une histoire intéressante.

Autre point, on voit que du coup le roman va mettre à l'honneur Zorii Bliss. Vous savez, le personnage que Chris Terio a introduit pour bieeeen nous montrer que Poe est hétéro (lol nope, never ever).

Poe a 16 ans et il s'ennuie à la ferme paternel sur Yavin IV. Il tiens trop de sa mère, feu Shara Bey, et il rêve d'aventure, du frisson du pilotage, mais son père, Kes est un peu trop protecteur et basiquement refuse d'envisager autre chose pour son fils que la vie planplan sur Yavin. Pas d'entre deux ni de demi mesures, tu reste là et tu calme ta joie.

Résultat, Poe se comporte comme un couillon et embarque sur le premier transport venu peu regardant qui cherche un pilote. C'est ainsi qu'il se retrouve mêlé aux terrible Passeurs d'épices de Kijimi, et qu'il rencontre Zorii Bliss.

* * *

Le moins qu'on puisse dire c'est que le roman est dynamique, les chapitres court enchainent les ellipses et péripéties, principalement centré sur la vie de Poe au sein des Passeurs d'épices, mais nous faisant aussi découvrir une agente du Bureau de Sécurité de la Nouvelle République (BSNR) qui traque sans relâche ces criminels, tant pour des raisons professionnelles que personnelles.

Le roman nous permet aussi de découvrir une époque où la Nouvelle République n'est pas encore à son sommet et où de nombreuses organisations criminelles profite de cet état. Avec Poe et Zorii, ainsi que leurs camarades, on plonge dans les rouages de l'organisation criminelle de Kijimi.

L'un des points fort du roman est sans conteste Zorii. Le jeune passeuse d'épice en formation est intéressante. Plongée toute sa vie dans cette existence, elle se donne corps et âme pour y réussir, mais son amitié avec Poe lui apporte un autre point de vue qui va peut-être l'aider à une certaine remise en question.

* * *

C'est du côté de Poe que le bât blesse. J'ai eu du mal à accepter les raisons de l'engagement de Poe dans cette vie. Lui qui est pétri de l'idéal de justice de ses parents, même sa défiance envers son père ou son désir de rébellion ne peuvent à mon sens expliquer un engagement aussi total sur cette voie criminelle. Bien sûr, il se pose des questions, sur les buts et motivations de son équipes, sur les actions détestables entreprises, mais il est à mon sens bien trop passif face à la situation.

L'autre reproche que je pourrais faire rejoint le premier point. Le roman est dynamique, et manque de moment plus posés avec un développement de qualité. Il passe trop vite sur certains points qui mériterait approfondissement et développement.

Et le dernier reproche. L'hétérosexualité 😛. Mais merde, laissez Poe être gay ou bi, arrêtez de forcer avec des romance hétéro qui n'amènent rien. Une amitié forte et fusionnelle mais platonique c'est bien aussi hein.

Au final Chute libre est pour moi une lecture en demi teinte. Mais si l'on passe au-delà de l'élément déclencheur et de certaines facilités scénaristique, on pourra apprécier un roman d'action vif et dynamique qui met en avant l'un des meilleur personnages de la postlogie (même s'il prend ici pas mal de décision à la con mais bon, on l'aime un peu pour ça aussi).

 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire