Les Héritiers - Fabien Clavel

Posted by with 4 comments

Les Héritiers - Fabien Clavel
Actu SF // 2021 // 750p
Livre lu en service presse

Les Héritiers, un nouveau livre dans l'univers des Feuillets de Cuivre, voilà qui avait tout pour me faire envie tant j'ai trouvé ce dernier extrêmement réussi. Malheureusement, avec cette suite qui n'en est pas une, la rencontre ne s'est pas faite complètement.

1899, Paris, en pleine belle époque, on découvre une société féérique cachée qui vit parmi les humains et qui est traversée par de nombreuses dissensions politiques. Dans cet univers où Merlin veille sur une Avalon en pleine déliquescence, nous allons suivre principalement Raphaël, sylve de son état, sauf qu'il ne le savait pas et le découvre à l'âge adulte.

Son parcours de découverte de sa nature va l’amener à croiser d'autres personnages féérique, vampyre, farfadet et autres, et va l'impliquer dans une terrible machination dont le but ultime semble être la destruction d'Avalon.

* * *

C'est un long pavé. Pas forcément un défaut dans le genre de la fantasy quand cela permet de présenter un univers, développer un intrigue complexe, prendre son temps. Malheureusement, il y a ici beaucoup de longueur qui égarent l'intrigue principale et délayent un peu l'histoire.

Une histoire qui s'avère intéressante avec son mélange entre mythe arthurien et une ambiance belle époque mais où certaines intrigues secondaires viennent parasiter le récit principal. Si le lecteur des Feuillets de Cuivre retrouvera avec plaisir le commissaire Ragon, on regrettera que tout ce qui le concerne ne s'intègre finalement qu'à la marge de notre histoire.

Une histoire qui développe pourtant des choses intéressantes avec ses luttes de factions, monarchistes, révolutionnaires ou autres, mais qui manque un peu de profondeur. Un manque de profondeur qu'on retrouve aussi dans certains personnages.

Le protagoniste Raphaël, bien qu'archétypal est plutôt bien campé, de même que certains personnages secondaires. On notera surtout l'attachant vampire Bela ainsi que l'amusant Ferdinand.

Là où le bât blesse c'est côté personnages féminins. Ceux-ci sont peu présent puisqu'il faut attendre la moitié du livre pour en avoir un d'importance, et que concrètement c'est le seul et qu'il sert principalement de love interest à une romance mal foutu.

C'est dommage car on retrouve dans ce roman le style riche tout en fioriture de Clavel, un univers foisonnant en potentiel et une intrigue qui mêle l'aventure, l'archéologie et le politique. Un mélange potentiellement détonnant dans un cadre des plus réussi mais dont les défauts auront nuit à mon plaisir de lecture.

4 commentaires:

  1. Pas le meilleur de l'auteur donc, c'est noté !

    RépondreSupprimer
  2. Ah mince, ça me refroidit un peu ça, moi qui avais aussi grandement apprécié "Feuillets de cuivre". Pauvre Ragon relégué en arrière-plan. =(

    RépondreSupprimer