Jeux de masques - Brandon Sanderson

Posted by with 2 comments

Jeux de masques - Brandon Sanderson
Le livre de poche (Orbit) // 2017 (VO 2015) // 576p

Et c'est parti pour le tome 5 de fils des brumes !! Si dans l'alliage de la justice, on sentait les prémices d'un intrigues plus vaste se mettre doucement en place, ici on est en plein dedans.

Environ 1 ans a passé depuis les événements du tome précédent, Wax alterne entre ses devoirs de noble envers sa maison, la préparation de son mariage avec Steris et ses activité annexes de constable honoraire. Des activités qui vont une fois de plus prendre toute la place face à un assassinat délicat sur le plan politique.

Il faut dire que la situation à Elendel est explosive. Des inondations mettent en péril la survie alimentaire de la ville, le taux de chômage de certaines profession explose, conséquence de l'industrialisation et d'un progrès technique qui ne s'accompagne pas de mesures sociales, les grèves et manifestations se multiplient pour des ouvriers qui n'en peuvent plus de se tuer à la tâche 16h par jours et la corruption des gouvernants enflamme un peu plus la colère des gens du commun.

Si l'intrigue du précédent volume pouvait paraître légère et manquer d'ampleur, ici c'est gros et dense, tous les jeux politiques cachent quelque choses de plus grand, des ramification qui s'étendent dans le passé de Scadrial, jusqu'à l'époque de la première trilogie.

Et c'est vraiment quelque chose de très appréciable ici, cet équilibre entre une intrigue terre à terre, humaine, qui parle des hommes, de leurs aspirations et de leurs vie, mêlée à un plan plus grand, divin, épique.

Les personnages introduits dans le volume précédents sont toujours de la partie et ils s'étoffent et se complexifient grâce à de nombreuses alternances de point de vue.

Steris devient passionnante, plus subtile et amusante qu'on pouvait l'imaginer, on regrettera juste qu'elle ne fasse pas plus d'apparition, restant trop en retrait de l'intrigue. Marasi s'est trouvée de nouvelles ambitions. Wayne réfléchit beaucoup aux implications des choix que lui et Wax font. Il dévoile de nouvelles facettes de sa personnalité, plus sérieuses et posées qu'on l'imagine, avec une manière de percevoir le monde bien à lui, et toujours son humour et son décalage si bienvenu. Quant à Wax, on en viendrait presque parfois à le prendre en grippe quand ses décisions et son badge le mettent presque du côté des oppresseurs. Il cherche toujours à faire ce qui est juste mais Sanderson s'ingénie à brouiller les pistes pour notre garde-loi le mettant face à des choix plus que difficiles.

L'une des grosses réussite de ce tome justement c'est la nuance et la subtilité que Sanderson parvient à glisser dans son antagoniste. Des buts qui semblent pertinent dans une situation d'inégalités flagrantes où le seul choix malgré tout qui s'offre à nos héros est de le combattre.

L'ensemble des intrigues et des fils posés par Sanderson depuis le tome précédent convergent vers un climax à couper le souffle, des révélations fracassante qui balaye les certitudes du lecteur comme de nos héros. 

Sanderson bouleverse avec ce nouveau volume, et il le fait comme toujours intelligemment, explorant de nouvelles facette de son univers, resserrant les liens du passé et introduisant de nouveaux éléments potentiellement vertigineux et l'ensemble est une grosse réussite.


D'autres avis : Lianne

2 commentaires:

  1. Contente de voir qu'il t'a autant plu qu'à moi à l'époque ^^
    Le prochain est encore mieux ^^ (enfin, aussi bien quoi, mais il remet encore plus de choses en question et c'et génial !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord, il est au moins aussi bien ! :d
      J'adore comment il remet des choses en perspective :)

      Supprimer