Retour sur Titan - Stephen Baxter

Posted by with 4 comments

Retour sur Titan - Stephen Baxter

Le Bélial (Une Heure Lumière) // 2018 (VO 2010) // 160p

Jovik Emry est un gardien de la sentience, un organisme chargé de contrôlé et préservé les possibilité de vie sur les astres du système solaire, et lui, il s'occupe de Titan, l'un des satellites de Saturne.
Notre histoire commence quand il est enlevé par un groupe de personne désirant e son statut pour explorer Titan afin de préparer une éventuelle exploitation commercial du satellite. Jovik étant ce qu'il est, à savoir un trouduc sans moral, il coopère parce qu'il s'en fout.
Démarre donc une aventure qui va mener 4 explorateurs inconscient jusqu'au cœur glacé de la petite lune.

Qu'on soit prévenu de suite, ce court récit est de la pur hard SF qui joue à fond sur l'émerveillement scientifique. Il en a toutes les qualités, mais aussi les défauts.
Ici, l'intrigue est réduite à sa portion congrue, ce qui compte c'est l'exploration et les découverte faites en chemin. De nouvelles formes de vie basé sur le méthane, le silice, des océans glacé visqueux plongeant jusqu'au cœur même de l'astre, une intelligence coopérative active depuis un milliard d'année,  et tout cela bien détaillé. C'est clairement du grand wahou, ça en met plein les yeux, pour peu que l'on ai une appétence pour ces domaines.

Le problème de ce récit, c'est que les personnages de Baxter sont relativement unidimensionnel, presque purement utilitaire. Il servent uniquement par leur interactions à proposer les théories et réflexions scientifiques ou bien à débloquer le récit pour l'emmener au stade suivant. Cela peut-être un peu aride par moment.

De Baxter je n'ai lu que Singularité qui concentrait à mon sens un peu les même défauts, ainsi que Gravité qui même s'il péchait par un manque de profondeur côté personnage, s'avérait plus humain grâce à certaines problématiques abordées.

La brièveté du récit et certain passage de pur "sense of wonder" font qu'on peut tout de même passer un bon moment, mais clairement, cette novella aurait gagné à être enrichi côté personnage.


4 commentaires:

  1. Ca a quand même l'air cool. La hard sf me fait un chouïa moi peur qu'avant. Après vu mon retard sur les UHL et le fait que je les lise dans l'ordre de parution, je ne suis pas tout à fait prête de le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est sympa pour le sense of wonder et le côté exploration "wahou" :)
      Pour le côté humain par contre, on repassera, mais rien d'effrayant, ce n'est pas du tout abscons.

      Supprimer
  2. Dans mon souvenir j'avais moi aussi des réserves sur les personnages, ceci dit je me suis demandée si ça ne faisait pas partie du message de mettre en scène des gens aussi désagréables xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha oui lol pourquoi pas. Mais heu c'est quoi le message du coup ? XD

      Supprimer