L'Outsider - Stephen King

Posted by with 2 comments
L'Outsider - Stephen King
Albin Michel // 2019 (Vo 2018) // 576pages 
J'ai eu une période Stephen King dans mon adolescence et j'ai dévoré avec plaisir certains de ses classiques d'horreur, puis plus rien pendant des années. Ma lecture récente de l'excellent Marche ou Crève m'a rappelé à quel point c'était un bon auteur et je me suis du coup jeté sur son dernier opus dont la couverture et le résumé m'ont pas mal fait de l’œil, augurant d'un récit sombre et glauque comme il sait le faire. Alors, il y a de ça, mais finalement pas tant que ça et ce n'est pas grave car le livre a tout de même pas mal de qualités.

Franck Peterson, 11 ans a été sauvagement assassinée et violé et toutes les preuves, de très solides preuves même, pointent en direction de Terry Maitland, le coach sportif populaire et très aimé de Flint City. Une arrestation sous les feux des projecteurs, l'admiration et la popularité qui se transforme en étonnement, en incrédulité puis en haine. Sauf que Terry clame son innocence, et que malgré la somme de preuves contextuelles et matériels qui l'accablent, il a un alibi en béton armé, renforcé et indéboulonnable.

Le moins qu'on puisse dire c'est que ce thriller horrifique est extrêmement prenant. Dès les premières pages, King nous plonge au coeur de l'arrestation de Terry avec de courts chapitres alternant entre l'action présente et des entretiens, témoignages et rapport d'autopsie et d'analyses. On tourne les pages frénétiquement, écœuré par les détails que King nous livre sans fard sur l'ignominie du crime mais hypnotisé par ce besoin de savoir, de comprendre, de découvrir la vérité au-delà du monde que l'on croit connaitre.

King nous fait plonger avec cette première partie du roman dans le système judiciaire américain, dans les rouages de la machine infernales qui commence à broyer la vie de Terry malgré ce qu'il clame. Est-il coupable ? Innocent ? Le suspens ne fera pas long feu car le propos n'est pas là. 
On est rapidement renseigné sur la question, et le plus gros du livre consistera à comprendre comment les preuves ont pu s'accumuler ainsi, qui est responsable, et pourquoi ? Et surtout comment réparer une erreur judiciaire.

King nous montre l'horreur inhumaine avec son Outsider, un être qui à de quoi faire trembler, mais il nous montre encore une fois avec talent l'horreur humaine. La noirceur qui se cache dans les foules haineuse, l'aveuglement mortifère de ceux qui commettent des erreurs irréparable, la manière dont la haine et l'envie ronge et transforme en criminel.


Mais malgré tout, il livre ici un livre très positif, grâce à deux de ces personnages principaux épris de justice, lumineux et attachant, l'inspecteur Ralph Anderson et la détective Holly Gibney. La foi et l'intelligence de cette dernière porte toute la fin du roman son duo avec le flic rongé de remord fonctionne parfaitement.

Si le roman contient de purs moment fantastique proprement effrayant, ce n'est pas forcément par cet aspect que brille L'Outsider, mais plutôt pour son côté thriller, son suspens savamment orchestré, par cet enchainement de chapitre court, cette traque de la vérité qui fait voler en éclat les certitudes et ses
personnages principaux très réussi.
Dans sa dernière partie le roman perd un peu de cette tension distillé depuis le début mais encore une fois Ralph et Holly sauve la mise et King nous livre au final un roman des plus plaisant à lire.

--------------------
D'autres avis  Lune

2 commentaires:

  1. Je veux relire du King ! Merci pour cette chronique (à quand la prochaine ? :p)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Huhu de rien.
      Pour la prochaine...
      Nan mais je triche, j'écluse des chroniques écrites depuis un moment là^^
      En ce moment j'arrive pas à trouver l'énergie ou l'inspiration pour écrire des chroniques correct, je vais probablement continuer de faire des avis rapides sur plusieurs livres du coup :)

      Supprimer