[Relecture 15 ans après...] Hypérion - Dann Simmons

Posted by with 12 comments
Hypérion - Dan Simmons, lu par Matthieu Dahan
Audible Studio // 2017 (VO 1989) // 21h21min

Ha ! Hypérion, un des grands classique de la SF, assez incontournable et pour une fois il a moins de 50ans !
Pour moi, Hypérion a une saveur particulière. Je l'ai découvert à 19ans, il y a bientôt 16ans, après avoir rencontré celle qui est ma compagne depuis ce temps et grâce à elle. Nous étions ensemble depuis quelques semaines, une séparation de deux mois pour vacances scolaires nous attendais et elle me l'a mis dans les mains en me disant qu'il fallait que je lise ça.
Et je l'ai dévoré suite à quelques nuit très courtes.

Sa relecture me faisait envie depuis longtemps mais le temps se faisant rare, j'ai toujours repoussé. Et finalement c'est en audiolivre que j'ai sauté le pas. Un format que j'apprivoise doucement depuis quelques mois et que j'ai particulièrement apprécié ici, même si j'ai quelques remarques, mais on y reviendra.

De quoi ça cause

Hypérion c'est le nom d'une planète en dehors de l'hégémonie humaine sur laquelle on trouve les tombeaux du temps, des artefacts mystérieux entouré de champs anentropiques qui jouent sur le passage du temps. C'est la aussi que se trouve le Gritch, une créature plus ou moins mythique, un monstre de métal au corps hérissé de lames et de pointes qui à certaines périodes enlève et tue ceux qui s'approche trop de ces tombeaux.
Et c'est là que se rendent 7 personnages pour l'ultime pélerinage organisé par l'église gritchtèque.
Qui sont-ils, pourquoi se rendent-ils sur cette planète aux confins de l'empire humain quand la guerre interstellaire menace, qu'est-ce qui les relie au Gritch et qu'elles sont leurs point communs ? Ce sont des tas de questions qui vont commencé à trouver réponses alors que tours à tours, les pélerins vont livrer leurs récits.

Un roman riche et vertigineux
Pfiou, j'avais oublié a quel point ce roman est riche et dense. Si les récits ne sont pas tous aussi intéressants il permettent de dessiner en creux un univers foisonnant et d'une très grande richesse. Tout comme les personnages qui les narre, ces histoires sont toutes très différentes, passant du récit d'exploration au roman noir cyberpunk, à la romance impossible, au récit familial tragique ou bien à l'histoire décadente d'un poète et la fin de la Terre.
On a ainsi une multitudes d'éléments qui s'offre à nous, de thèmes SF tel que la religion, l'écologie radicale, la poésie, l'amour, les complots politique, des guerres interstellaire, bref, un vrai melting pot réussi de tout ce que peut offrir le genre. Car loin d'être noyé par cette abondance qui pourrait être un peu trop, Simmons réussi une synthèse de tout ce que peut offrir le genre ou presque.


En somme j'ai vraiment, vraiment kiffé cette relecture, mais pourtant j'ai des choses à redire, parce que je n'ai plus 19 ans et que ma conscience politique de Social Justice Warrior s'est bien développée depuis, et puis je connais un peu les orientations de l'auteur. Et du coup il y a quand même plusieurs points qui m'ont fait grincer des dents :
- Le récit du père Paul duré qui est quand même bourré de colonialisme et de paternalisme dans sa manière de dépeindre les Bikuras, sans oublié le validisme. Alors oui c'est le postulat de base que ce peuple est "retardé" à cause d'une influence externe, mais cette manière de le présenter et puis de dépeindre les pensés du Père Duré, ça pue un peu.
- Globalement les relations hommes femmes et notamment le rapport au sexe hétéro est super moisi, mais bon c'est comme ça même dans des tas de bouquin récent hein.
- ça découle du précédent point, mais le récit du colonel Kassad est une purge qui m'a fait grincer des dents tellement de fois. Il rencontre un personnage en réalité virtuelle et genre c'est le grand amour alors qu' chaque fois qu'ils se voient, ils n'échangent pas plus de 3 mots et passe leur temps à baiser. Bref, ça pue le fantasme et c'est inintéressant.

L’expérience audio
Comme je le disais au début, j'ai relu Hypérion en audiolivre, et l'expérience à été vraiment très réussie. Le lecteur a une voix vraiment agréable qu'il adapte pour chaque personnage avec beaucoup de talent, c'est un plaisir pour les oreilles à une exceptions près.
Dans le premier récit, un personnage secondaire qui apparait heureusement peu de temps s'avère être noir, et le lecteur prend un "accent africain" (remarquez bien les guillemets...) pour faire parler ce personnage. Vous savez l'accent presque à la Michel Leeb avec les "R" remplacé par des "W" genre : "Bonjouw". C'est extrêmement malaisant, et totalement inacceptable.

Alors, au final, ça valait le coup quand-même de relire Hyperion ? Oui et mille fois oui, parce que malgré les points noirs relevés, ça reste un roman riche, ambitieux, monumental, une pierre angulaire du genre qui mérite amplement son titre de classique, et je vais m'audiolire la suite sans tarder, parce que, il faut quand-même le dire, toutes les hitoires entamé ici ne trouveront leur conclusion que dans La Chute d'Hyperion !

12 commentaires:

  1. Il faut absolument que je relise aussi un jour ce grand classique de la SF même si j'y trouverai certainement des défauts aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha oui il faut, parce que malgré ses défauts, il reste excellent sur pleins d'aspects :)

      Supprimer
  2. Je ne l'ai jamais lu, tu penses que ça peut encore le faire si j'ai pas la fibre nostalgique de la lecture de jeunesse ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha mais complètement ! ça reste un space opera de très grande qualité et vraiment riche. Il a pris un peu d'âge notamment concernant certains points dont je parle, mais il a pas volé son Hugo du meilleur roman :)

      Supprimer
  3. Je garde un très bon souvenir de ce cycle. Endymion m'avait moins convaincu par contre, des fois vaut mieux finir sur des questions que des réponses...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense tout me relire donc je verrais, mais j'ai un bon souvenir d'Endymion, l'histoire d'amour tragique m'avait marqué et j'avais aimé ^^

      Supprimer
  4. Ca fait des années que je me dis qu'il faut que je le lise ! Je retarde bêtement ça ^^. Pas mal le coup de l'accent africain. Effectivement c'est inadmissible. Par contre je trouve bien que le lecteur ait adapté son ton de voix selon les personnages, car j'ai l'impression que dans la plupart des audio-livres le lecteur ne différencie pas son ton.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça vaut vraiment le coup de tenter, c'est de grande qualité.
      C'est bien effectivement pour les différentes voix, après cela eu gêner certaines personnes qui se font leur idée d'un personnage, mais pour moi ça fonctionne bien ici :)

      Supprimer
  5. Au fait, tu as totalement arrêté les vidéos ? ou c'est juste en pause ? J'imagine qu'avec un enfant ça doit être compliqué

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est effectivement compliqué et chronophage, et déjà que je trouve peu de temps pour lire ou écrire des articles, tourner puis monter c'est même pas envisageable pour l'instant lol
      Je pense reprendre un jour, mais à mon avis pas de suite. D'ailleurs il me reste toujours une vidéo tournée et dont le montage attend au fond des tiroirs ^^

      Supprimer
    2. Oui je comprends très bien. Et effectivement tu peux y revenir un jour. Ressusciter une chaîne youtube me paraît par ailleurs beaucoup plus simple que pour un blog.

      Supprimer