Bifrost #84 - Robert E. Howard

Posted by with 7 comments
Bifrost #84 - Robert E. Howard
Le Bélial' // 2016 // 192pages

Une fois n'est pas coutume, je vais vous parler de la revue Bifrost et de son numéro 84 consacré au père de Conan, Robert E. Howard.
Je lis rarement celle qui vient de recevoir le prix de la meilleure revue européenne de science-fiction, mais de temps à autre, un numéro m'attire plus que les autres et je le prends.

J'aime beaucoup le personnage de Conan, que j'ai découvert avec le dessin-animé des années 80 avant de lire les comics, de voir le superbe film de Millius puis enfin de le lire, malheureusement uniquement dans les éditions défigurées par Sprague de Camp. Les 3 intégrales collector de Bragelonne qui reprennent enfin les textes originaux trônent sur ma bibliothèque mais je ne m'y suis pas encore attelé.

Bref, tout ça pour dire que je pouvais difficilement passer à côté de ce numéro. Un numéro dont le gros morceau est un dossier très complet et érudit sur l'auteur. Sa biographie, son parcours éditorial compliqué chez nous comme aux USA, ses thèmes de prédilection, sa relation avec Lovecraft, sa comparaison à Tolkien, tout y passe et c'est tout bonnement passionnant.
Si l'on aimait l'auteur avant, on ne peut pas passer à côté, si l'on ne le connaissait pas, on en ressort avec l'envie de dévorer son œuvre.

En plus de ce dossier conséquent, la revue nous offre une interview très intéressante de Mélanie Fazi qui nous éclaire sur son métier de traductrice.
La rubrique scientifiction elle, nous parle de la vie, de l'évolution, et de sa possible origine extraterrestre.

Bifrost c'est aussi à chaque numéro des nouvelles :

De si tendres adieux - Romain Lucazeau
L'auteur du récent diptyque Latium revient ici avec un texte servant de prélude à son roman où il nous parle d'IA, de révolution et de philosophie. C'est érudit, bien écrit et plaisant à lire même sans connaître toutes les références. Il y a tout de même un petit goût d'inachevé à la fin qui doit je pense disparaître à la lecture du roman.
En tout cas, moi qui hésitais beaucoup vis à vis de Latium, un peu effrayé par tout le côté référencé à la philosophie classique, une culture que je ne possède pas, ce texte m'a donné très envie de m'y plonger !

Les hôtes - Christian Léourier
Sur une planète mystérieuse et relativement hostile à l'être humain, on découvre que ces derniers vivent en tribus dans les corps de gigantesques créatures. Ils creusent des galeries dans leurs chairs, s'en nourrissent, et les débarrassent des parasites qui pourraient les blesser, vivant en parfaite symbiose avec leurs hôtes.
Un récit dépaysant, inventif et très distrayant qui donnerait envie de découvrir plus avant cet univers.
En tout cas il m'a donné envie de connaître un peu plus l'auteur dont je n'avais rien lu jusqu'à présent.

Les Eaux en furie - Robert E. Howard
Dans le dernier texte de ce numéro, point de science-fiction mais du Western sombre et violent avec l'histoire d'un homme un peu hors de son temps, dernier vestige des aventuriers de l'ouest sauvage qui se confronte à la violence feutré de la civilisation et du capitalisme.
On retrouve l'un des thème de prédilection d'Howard, l'opposition entre sauvagerie et civilisation, et la conclusion ne manquera pas de surprendre.

Un très bon numéro donc, comme un peu tous ceux que j'ai lu jusqu'à présent d'ailleurs.

7 commentaires:

  1. J'ai trouvé le numéro tout à fait intéressant. Par contre je ne sais pas trop si Howard c'est fait pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha, je ne saurais dire :-/
      Il faut avouer que c'est assez sexiste par moment, mais c'est le fruit de son époque, et à côté de ça, il y a des perles superbement écrites.
      Je dirais que si tu as pu apprécié du David Gemmell, tu peux trouver ton compte chez Conan (qui a ma préférence).

      Supprimer
    2. Jamais lu Gemmel non plus et je me pose la même question que pour Howard :D Je me jetterai à l'eau un jour :p

      Supprimer
  2. Ça m'a donné tellement envie de lire plus de Howard :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui hein !
      Je vais essayer d'attaquer enfin les intégrales de Conan cette année moi :)

      Supprimer