Nous sommes tous des féministes - Chimamanda Ngozie Adichie

Posted by with 8 comments
Un peu de non fiction aujourd'hui avec un petit livre de l'autrice nigeriane Chimamanda Ngozie Adichie qui propose dans un premier temps la transcription d'une conférence sur le féminisme qu'elle à donnée lors de TEDxEuston en 2012 et dans une seconde partie une nouvelle intitulé Les Marieuses.

Nous sommes tous des féministes

Dans ce cours essai, qui s'intitule en vo "We shoul all be feminists" (Nous devrions tous être féministe, un titre plus approprié) l'autrice repose et redéfinit le féminisme à l'air d'une part d'exemple issus de son expérience de femme au Nigeria, et d'autre part en élargissant en élargissant son propos avec une analyse plus vaste de la question.

Elle nous montre l'importance des question de genres pour faire évoluer la place des femme dans la société, mais insiste aussi sur le fait que c'est un sujet qui concerne aussi les hommes enfermés dans des carcans et des injonction virilistes.

Son point de vue africain est très intéressant, car si l'on retrouve de nombreux point de convergence avec les problématiques occidentale, on découvre aussi que la société nigériane possède ses propres problèmes, notamment concernant la question du mariage. Celui-ci possède une importance sociale énorme pour les femmes nigériane, au point d'en occulter tout ce qui pourrait faire leur réussite personnelle ou professionnelle.

Les Marieuses

Chinaza vient de quitter Lagos pour New York où elle va vivre avec son mari Ofodile qu'elle connait depuis 15jours. Celui-ci finit son internat et se destine à être médecin, une chance pour Chinaza qui décroche un très bon parti, de toute façon elle n'a pas eu son mot à dire puisque son oncle et sa tante qui veillent sur elle depuis son enfance se sont chargé d'arranger le mariage.

C'est une histoire pleine de tristesse, Chinaza va devoir faire face au choc culturel d'un côté, et à l'indifférence de son mari de l'autre; elle n'a quasiment plus aucun repère puisque celui-ci dans un effort d'intégration, efface tout ce qui pourrait le rattacher au nigéria et faire de lui un étranger. Il a ainsi changé de nom et de prénom, et impose ce choix à sa femme, de même qu'il lui suggère très fortement d'abandonner sa cuisine traditionnelle pour celle américaine et ainsi se fondre dans la masse.

Mais c'est aussi une histoire inspirante, parce que malgré tout ce qui lui arrive, Chinaza va faire preuve de beaucoup de courage, et trouver l'espoir d'une vie meilleure. 
Un très beau texte donc, porté par la très belle plus de l'autrice.

Avec ce petit livre, c'est 2€ franchement bien dépensé, en tout cas plus que pour une quelconque primaire *touss touss*. On a là une très bonne introduction au féminisme qui pourra intéresser aussi les initiés, notamment pour la perspective non occidentale qu'elle apporte, ainsi qu'une belle nouvelle qui éclaire sur un sujet qui parait parfois lointain mais qui ne l'est pas tant que ça.

8 commentaires:

  1. J'ai également adoré ce tout petit livre, tu as du courage de l'avoir chroniqué !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il est très intéressant !
      Beaucoup de courage, d'autant plus que la première version de ma chronique a disparue suite à un bug ! -_-

      Supprimer
  2. A défaut de le lire (pour le moment), j'ai ajouté la fameuse conférence dans mes vidéos à regarder plus tard sur Youtube :)
    Merci pour cette chronique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lol, ajouté aux milliers de vidéos que tu dois voir ? :p

      Supprimer
    2. Tu exagères. Il y a 954 vidéos dans ma liste à regarder plus tard.

      Supprimer
    3. hoooo, seulement, ça va alors ^^

      Supprimer