Sur l'écran | Quelques animes #1

Posted by with 2 comments
Bon, vu que je n'ai pas été très assidus pour parler des divers visionnages de séries et films ces derniers mois, je vais essayer de rattraper ça en quelques articles. Et je commence avec un peu d'animation japonaise.

Sword Art Online II
2014 // 1 saison // 24 épisodes

Après une saison 1 qui proposait une excellente première partie mais malheureusement un second arc tout moisi plein de fan service malsain et avec une intrigue sans intérêt, je me suis quand lancé, avec quelque appréhension dans cette seconde saison.
Cette dernière est découpée en 3 arc, d’intérêt variable. Le premier qui propose un univers un peu cyberpunk introduit un nouveau personnage très réussi et est très plaisant à suivre. Kirito est au centre de l'histoire et pour le meilleure. on aborde aussi les conséquence du traumatisme qu'a été le fait de resté coincé aussi longtemps dans un univers de réalité virtuel, et c'est plutôt réussi.
Le second arc est heureusement court, car il est il faut dire très anecdotique. On suit l'ensemble de nos héros dans la quête d'une épée magique sur 3 épisodes. Cela permet au moins de voir tout le monde réuni mais ça aurait gagné à être encore raccourcis.

Le 3 arc est assez satisfaisant, il remets enfin Asuna sur le devant de la scène, et vu comme le personnage avait été franchement gâché dans la seconde partie de la saison 1, c'est pas dommage !
Cet arc à comme défaut de démarrer très lentement et de nous donner l'impression de quelque chose de trop classique. Il faut tout de même persévérer car une fois un certain twist dévoilé, le tout prend une autre dimension et c'est très intéressant. c'est juste dommage que certaines pistes qui apparaissent ici ne soient pas plus exploiter.

Au final, une deuxième saison correct, qui rattrape le ratage total du deuxième arc de la saison 1 mais qui ne suffit pas à faire de SAO le classique que la série aurait pu être, et c'est très très dommage. Je garde vraiment l'impression d'un gâchis devant le potentiel sous exploité de cette anime.

Erased
2016 // 1 saison // 12 épisodes
Satoru est mangaka, mais comme il n'arrive pas à faire décoller sa carrière, il bosse comme livreur de pizza. Il a aussi une particularité, parfois, sans qu'il le contrôle, il est renvoyé quelques minutes en arrière dans le temps. cela arrive toujours quand un drame, un accident, quelque chose qu'il peut empêcher va arriver.
Suite à un évènement dramatique le touchant de près, Satoru va se retrouver projeter plus loin que d'habitude et se retrouver embarquer dans une enquête en lien avec des souvenirs d'enfance qu'il à oublier, refouler depuis longtemps.
Une très bonne surprise pour cette adaptation du manga éponyme que je ne connaissais pas du tout. Entre les film de gamin des années 90's (type ET ou Les Goonies) et l'effet papillon, on suit vraiment avec intérêt les péripéties temporelles de Satoru.
On peut éventuellement trouver la confrontation finale un peu facile, mais on à affaire ici à une très bonne série.

Grimgar of Fantasy and Ash
2016 // 1 saison // 12 épisodes
Un groupe de personnage probablement ado, se réveille un beau jour dans un univers de fantasy sans aucun souvenirs. Il n'ont d'autre choix que pour survivre de s'engager auprès d'une guilde qui les formera, leur apprendra un métier pour ensuite combattre les monstres afin de gagner leur croute.
Bon, il faut avouer une chose, graphiquement c'est très beau, y'a pas à dire. Par contre, je ne suis pas allé au-delà du second épisode. très rapidement, on devine, ou suppose en tout cas que nos héros doivent être dans un univers de réalité virtuelle à la Sword Art online, ils utilisent effectivement et sans s'en rendre compte un langage de mmorpg. On peut dire que le concept commence à ne plus être neuf mais après tout peu importe si le traitement est réussi.
Malheureusement, on s’ennuie avec des personnages complètement creux et très stéréotypés et une intrigue qui manque beaucoup d'envergure, et puis surtout c'est surchargé à outrance de fanservice...
Et c'est fatiguant, les poses sexy ridicules dans des tenues toutes plus courtes les unes que les autres s'enchainent pour les personnages féminin, tellement que ça en devient ridicule, et puis surtout gros malaise quand les personnages discutent de manières très sérieuse et premier degré de la taille des seins d'une des femmes de leur groupe... avec au passage du harcèlement sexuel qui est montré comme drôle...
Bref, j'ai tenu deux épisodes...

2 commentaires:

  1. Erased me dit bien, c'est une série terminée ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Erased est très bien, et oui c'est terminé enn12 épisodes, que des bonnes raisons de le voir :)

      Supprimer