[RO] La trilogie des héros de Phlan, tome 3: La Fontaine de Pénombre

Posted by with No comments
La trilogie des héros de Phlan, tome 3: La Fontaine de Pénombre
James M. Ward et Ann K. Brown
Fleuve Noir // 1994 (1993 pour la VO) // 248 pages

Si j'avais un marteau !
22 ans se sont écoulés depuis la victoire de Shal, Tarl, Ren et leurs amis face au sorcier Marcus et aux autres suppôts de Baine. Malheureusement, leur victoire à été de courte durée puisque dans la bataille, le marteau de Tyr, dieu de la justice, à été enlevé par le dieu maléfique. Sans cette relique, et malgré toute la volonté des prêtres de Tyr, la ville à lentement périclité, sombrant dans la décadence. Mais tout n'est pas perdu, car alors que sa mission s'achevait, le paladin mort vivant Miltiades à prédit à nos amis que la puissante relique serait un jour retrouvé par Kern, le fils de Tarl et Shal.
Et le temps semble être enfin venu car ce dernier doit partir en quête afin de parfaire sa formation de paladin. 

Si si, la famille !
Pour clore cette trilogie, les auteurs ont décidé de centrer ce dernier tome sur la notion d'héritage, puisqu'au centre de l'intrigue on retrouve le fils de nos précédents héros. Mais il ne sera pas seul dans sa quête puisqu’une une jeune elfe, apprentie magicienne et élève de Shal va être de la partie ainsi que la fille du rôdeur Ren de la lame. Et pour rester dans le thème on trouvera bien sûr comme antagoniste principal, la fille un brin revancharde du maléfique magicien Marcus. Évidemment, on va aussi avoir le droit à une fontaine maléfique, qui apparait d'ailleurs comme un peu sortie de nulle part, mais il fallait bien. L'intrigue reste ici encore très linéaire et avec peu de surprise. Il va y avoir des morts, des trahisons, mais que des choses que l'on voit venir de très loin.

Fontaine, je ne boirai plu de ton eau !
Ce dernier volume à un côté jeunesse, rendu par la relation entre Kern et Listle, l'apprentie magicienne. Ils passent leur temps à se chamailler et se taquiner, et c'est assez léger. L'humour est encore une fois au rendez-vous, notamment avec Kern qui passe assez souvent pour un gros balourd sans cervelle, la caricature du palouf qui veut jouer au héros. On le sent bien et sans subtilité son alignement loyal bon.
On prend tout de même plaisir à suivre son cheminement, poussé par des maitres providentiels, un vieux paladins sur le déclin et le retour de l'héroique mort vivant Miltiades qu'on retrouve avec joie.
L'aventure est en tout cas au rendez-vous avec combat, magie, dragons et donjons, et c'est un peu ce qu'on attends de ces bouquins, même si c'est parfois plus réussi.

Au final que retenir de cette trilogie, et bien que c'est loin d'être l'oeuvre la plus intéressante des royaumes oubl:iés et qu'a moins d'être jeune ou fan hardcore de l'univers, il y a peu de chance que l'on y trouve son compte. L'ensemble à bien marché pour moi grâce au côté nostalgique, mais je pense que si je l'avait découvert actuellement, je ne serais pas allé plus loin que le premier tome.




https://bibliosff.wordpress.com/2016/06/20/challenge-summer-short-stories-of-sfff-saison-2-cest-parti/

Participation N°5

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire