[RO] La trilogie des héros de Phlan, tome 1: La Fontaine de lumière

Posted by with 6 comments
La trilogie des héros de Phlan, tome 1: La Fontaine de lumière
James M. Ward et Jane Cooper Hong
Fleuve Noir // 1994 (1989 pour la VO) // 252 pages

Les royaumes oubliés, c'est un de mes premiers amour en fantasy, et cette trilogie, lu quand j'avais 13/14ans est mon premier contact avec ce riche univers de jeux de rôle. Et il faut dire que j'avais adoré cette histoire pleine de héros aventureux et de magie. Je l'ai relu plusieurs fois avec autant de plaisir, mais pas depuis très longtemps et l'envie c'est faite sentir.
La grande question étant, ce livre a-t-il résister au passage du temps et au fait que j'ai grandi ?

C'est un rôdeur, un mage et un prêtre qui entrent dans une taverne...
Il y a une 50aine d'années, la cité de Phlan à été réduite à néant par un raid de dragon qui n'a laissé que ruines fumantes et désolation. Mais les humains étant ce qu'ils sont (à savoir pire que des cafards) ils sont revenus et ont commencés à reconstruire.
Et c'est dans une taverne de la ville que, poussés par le hasard, le destin et des scénaristes en manque d'inspiration, nos héros vont se rencontrer. La magicienne Shal, le prêtre de Tyr Tarl et le multiclassé rodeur-voleur Ren. Ils ont tout 3 des motivations bien différentes et débordant d'originalités, la vengeance, et comme le hasard de leur rencontre n'étaient que la première des étonnantes coïncidences qui les attendent, ils vont finir par se rendre compte d'aventure en aventure que leurs désirs de vengeance respectifs sont en fait lié entre eux, mais aussi au terrible mal qui entrave la reconstruction de Phlan !

Une histoire de Phlan (aux pruneaux)
Bon, ce qu'il faut savoir, c'est qu'à l'origine, ce livre est la novélisation du jeux de rôle informatique Pool of Radiance, première adaptation d'une longue série, de l'univers du jeux de rôle papier des Royaumes Oubliés. Et le problème c'est que ça se sent beaucoup.
Les aventures que traversent nos héros sont linéaires, sans surprises et arrivent de manière assez artificielle. Ils se sont mis à dos un conseiller de la ville qui les manipule et du coup leur assignent leurs missions, du coup on a vraiment l'impression d'avoir affaire à un PNJ qui vous donne votre prochaine tâche.
Dans l'utilisation de leur talents et compétences aussi on sent la patte JDR, on pourrait presque voir les dés rouler par moment. c'est très flagrant lorsque Ren qui était voleur depuis quelques temps dit vouloir redevenir rôdeur. On sent le multiclassage et la prise de niveau.
Heureusement, les personnages principaux sont plutôt attachant, leurs motivations bien que simpliste sont touchantes et la dynamique du groupe fonctionne bien. On à même le droit à une histoire d'amour mais qui a le mérite d'être correctement traité, avec des personnage qui se parlent (putain ça change !) et qui évite la guimauve.

Au final, pour être honnête, c'est une lecture complètement dispensable, pas originale pour un sou, qui présente une fantasy épique plus que classique et qui regorge de stéréotype du genre.
Et pourtant ! J'ai pris quand-même du plaisir avec ce bouquin, ça sentait bon la nostalgie, ça m'a remémoré mes parties de jeux de rôle, papier ou pc, et ça m'a replongé dans cet univers des Royaumes Oubliés que j'ai toujours apprécié, et du coup je continue avec la suite.

Et comme cette lecture à ravivé mon intérêt pour les RO, je me suis mis au MMORPG Neverwinter ! D'ailleurs s'il y a des joueurs dans les parages... ;)



https://bibliosff.wordpress.com/2016/06/20/challenge-summer-short-stories-of-sfff-saison-2-cest-parti/

Participation N°3


6 commentaires:

  1. Ah moi dans cette collection c'était la trilogie de Drizzt que j'aimais bien, mais je suis jamais intéressée au jdr derrière pour le coup ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha Drizzt est super cool comme personnage :)
      D'ailleurs de nouvelles aventures continue de paraitre avec lui régulièrement, il doit y avoir une bonne 30aine de bouquins le concernant maintenant !! ^^
      J'ai fait un peu de jdr dans cet univers, mais c'est surtout avec les jeux vidéos Baldur, Icewind Dale et Neverwinter nights que j'ai parcouru les royaumes :D

      Supprimer
  2. Y avait aussi la trilogie des avatars (enfin il me semble que ça s'appelait comme ça). J'aimais bien aussi. Tu me donnes envie de les relire.
    Je ne crois pas avoir joué à Neverwinter mais il a l'air cool. Ce serait bien qu'ils le ressortent comme ils ont fait avec Baldur's gate. Parce que les MMO : non.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'était bien la trilogie des avatars, qui comme toute trilogie qui se respecte est en fait en 5 volumes XD
      J'ai bien envie de les relire aussi, mais je pense que ça va piquer un peu ^^, c'est très très classique comme fantasy. Mais bon, si la nostalgie fonctionne ça passe :D
      Les deux Neverwinter Nights sont très sympa, même si pas aussi bien que les Baldur. Ce qui était vraiment cool sur le premier Never, c'était le fait qu'il y avait un outils pour créer des modules, qui étaient ensuite jouable en multijoueurs avec un maitre du jeu !
      Pour l'instant le mmo à l'air jouable en solo sans trop de problème car on récupère un compagnon, du coup ça peut le faire ^^

      Supprimer
  3. je n'en ai jamais lu (à moins de compter Le seigneur des anneaux....) J'adore ta critique et le Phlan aux pruneaux aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lol, oui c'est bon le Phlan aux pruneaux :p

      Ce n'est pas le même univers que le seigneur des anneaux, mais je pense que ce dernier à beaucoup influencé les Royaumes Oubliés :)

      Supprimer