Sur la télévision - Pierre Bourdieu

Posted by with 6 comments
Sur la télévision - Pierre Bourdieu
Raisons d'agir // 1996 // 95 pages

Petit changement de style aujourd'hui, puisque je m'éloigne des rivages de l'imaginaire avec un ouvrage très ancré dans le réel. Point de fiction, mais la retranscription d'un cours donnée à la télévision en 1996 par le sociologue Pierre Bourdieu.

Mon premier contact avec Bourdieu date d'il y a deux ans et de ma lecture de La Domination Masculine, un ouvrage passionnant qui expose les rouages du patriarcat dans notre société en s'appuyant sur ses travaux, ainsi que sur ceux de nombreuses féministes. Si cet ouvrage est très intéressant par la mise en évidences des mécanismes sociaux qui conditionnent la place des hommes et des femmes dans notre monde actuel, il faut avouer que pour un novice dans le domaine de la sociologie comme je le suis, il peut se révéler parfois relativement hermétique.
Avec Sur la télévision, Bourdieu s'adresse à un public plus ordinaire, et "s'efforce à s'exprimer de manière à être entendu de tous". Cela donne un ouvrage plus accessible, plus simple, mais loin d'être simpliste.
"Je pense en effet que la télévision, à travers les différents mécanismes que je m’efforce de décrire de manière rapide [...], fait courir un danger très grand au différentes sphères de la production culturelle, art, littérature, science, philosophie, droit; je crois même que, contrairement à ce que pense et à ce que disent, sans doute en toute bonne fois, les journalistes les plus conscient de leurs responsabilités, elle fait courir un danger non moins grand à la vie politique et à la démocratie."

Dans une première partie, Bourdieu s'attache à démontrer la censure qui s'exerce dans le milieu de la télévision et comment celle-ci touche petit à petit le reste du milieu journalistique. Il explique comment tout est fait à la télévision pour limiter le discours et la pensée. Le format, la possession des médias par des grands groupes financiers, et bien sûr la course à l'audimat. Il ne s'agit pas ici d'accuser les journalistes, mais de montrer comment tout le milieu est prit dans un système auquel les acteurs sont au final contraint de se soumettre s'ils veulent exister dedans.
Il en résulte naturellement un lissage et une homogénéisation du discours, la course au fait divers que l'on retrouve partout, traité quasi identiquement sans le moindre effort d'analyse, étant la meilleure illustration.
L'autre problème est que l'influence de la télévision s'étend à l'ensemble du "champs journalistique", entrainant la presse papier dans la même course au succès commercial, au détriment du contenu.

Après avoir exposé tout les mécanismes de censure, donc d’appauvrissement de contenu, de soumission à l'audimat, Bourdieu va dans un second temps montrer comment la logique journalistique étend petit à petit son influence sur les autres champs de production culturelle. Que ce soit dans la littérature, dans les sciences ou dans le domaine juridique par exemple, le mode de fonctionnement médiatique impose partout la soumission du contenu aux logiques d'audimat. Il préfigure ici ce que deviennent nos politiciens communicant.

Son discours peu à un moment avoir l'air élitiste, lorsqu'il regrette l'intervention dans les médias des experts autoproclamés,  qui simplifie la plupart des sujets pour les rendre accessibles au plus grand nombre, mais ce serait se méprendre. Ce que dit Bourdieu c'est qu'en gros, à vouloir rendre un discours accessible à tout le monde, on finit par dire des choses qui n'ont plus vraiment de sens ni d'importance et que plutôt que d'aplanir tout il faudrait se servir du media pour tirer les masses vers le haut. Il ne s'agit pas d'un réquisitoire contre la télévision en tant que média mais contre le système télévisuel qui tel qu'il est, enchainé aux exigences commerciales et d'audimat.
J'aurai été curieux de connaitre l'avis de Bourdieu du coup sur internet et l'explosion des chaines/blog de vulgarisation scientifique, d'information indépendantes et autres qui sont débarrassés des contraintes du marché et  de l'audimat. Bien sûr, ce n'est pas le cas pour tout les sites/blogs et autres, certains reproduisant le schéma en se vendant et en cherchant le succès à tout prix, mais internet permet tout de même une réappropriation des moyens de productions et donc de sortir de l'influence de l'économie.

Le sujet de ce livre et son propos sont déjà intéressant, mais l'autre gros point fort de ce livre, c'est qu'en réalité, à travers cette analyse, Bourdieu propose ici un excellent point d'accès à la sociologie. Avec l'étude du journalisme et de la télévision en tant que système, il vulgarise et explique un grand nombre de concept essentiel à la compréhension de sa sociologie, tel que l'habitus, la violence symbolique, les champs. C'est quelques choses d'assez essentiel car tout ces concepts sont ensuite applicables à des tas d'autres systèmes, et sont des outils indispensables pour analyser et comprendre leurs fonctionnement.
Un ouvrage donc passionnant, qui certes avec ces 90 pages et ses simplifications peut paraitre léger au connaisseur mais qui est à mon sens une lecture indispensable pour qui s’intéresse à la sociologie.
"La télévision régie par l'audimat contribue à faire peser sur le consommateur supposé libre et éclairé les contraintes du marché, qui n'ont rien de l'expression démocratique d'une opinion collective éclairée, rationnelle, d'une raison publique, comme veulent le faire croire les démagogues cyniques."

6 commentaires:

  1. Une très bonne vulgarisation de sa théorie en effet dans ce petit livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et plus je lis de ce bonhomme, plus j'apprécie :)

      Supprimer
  2. Il faudrait que je lise cet essai un jour. J'ai La domination masculine à la maison, pas le temps/motivation de le lire pour le moment. Si celui-ci est plus facile, il faudrait peut-être que je tente ça avant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il vaut mieux commencer par celui-ci, car en plus d'être plus abordable, il permet d'être familier de certains concepts utilisés dans la Domination Masculine. :)
      Mais les deux sont passionnants :)

      Supprimer
  3. "J'aurai été curieux de connaitre l'avis de Bourdieu du coup sur internet et l'explosion des chaines/blog de vulgarisation scientifique, d'information indépendantes et autres qui sont débarrassés des contraintes du marché et de l'audimat." mais trop !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui hein ! : )
      Bon du coup, j'espère que tu le liras :D

      Supprimer