La Tour de Babylone - Ted Chiang

Posted by with 6 comments
La Tour de Baylone - Ted Chiang

La tour de Babylone
On pourrait avoir tendance qualifier cette 1ere nouvelle de Fantasy biblique mais au final il s'agit bien de pure SF. Effectivement, celle-ci prend place à l'époque de la construction de la tour de Babel où les hommes tentent d'atteindre le royaume divin. Mais en avançant dans le récit, on découvre un monde sensiblement différent qui présente une cosmogonie originale et au final radicalement étrangère à notre univers.

Comprends
Une histoire sur l'intelligence et les capacités inexploitées du cerveau, un thème récurrent dans la SF comme en témoigne le récent Lucy de Besson mais traité ici avec érudition et intelligence.

Division par Zéro
Comment faire face quand tout ce en quoi on croit s'écroule et qu'on s'est acharné à en faire la démonstration ?
L'histoire de ta vie
Une superbe histoire de 1er contact extraterrestre. Une linguiste va être recruté par le gouvernement pour apprendre et comprendre la langue d'être venus d'ailleurs et plus elle va progresser, plus sa perception du monde va s'en trouver changé. C'est une histoire sensible et touchante, très intelligemment raconté, probablement la meilleure nouvelle du recueil. 

Soixante-douze lettres
Une révision du mythe de golem qui fait une plongé dans l'évolution. Sympathique mais pas le texte qui m'a le plus marqué.

L'évolution de la science humaine
Un texte court et que j'ai trouvé très anecdotique.

L'Enfer, quand Dieu n'est pas présent
Dans un monde où l'existence de dieu est avérée et où les apparitions d'anges sont monnaie courante, l'histoire d'un homme dont la femme a été tué à cause d'une visitation et qui doit faire face à son deuil et trouver un moyen d'aimer dieu malgré lui.
Si j'ai bien aimé le déroulement global de cette histoire et les implications qui sont posées par l'existence d'un tel monde, la fin ne m'a pas plu du tout versant trop dans la morale religieuse je trouve.

Aimer ce que l’on voit, un documentaire
Originale dans le fond et dans la forme, cette dernière nouvelle se présente comme une série d'interview pour parler de la calliagnosie. Il s'agit d'une modification neurologique volontaire ayant pour but de supprimer les considérations d'ordre esthétique lorsque l'on regarde un visage. Le but étant de créer une société où l'on ne serait pas discriminé par un visage ingrat, voir franchement laid ou bien avantagé par sa beauté par exemple. Si le but premier parait louable, les différents intervenants permettent de se faire une idées complète des problématiques rencontrés, des bons ou des mauvais côté et au final n'apporte aucune réponse toute faite et nous laisse nous interroger.

Au final, on a affaire ici à un excellent recueil très varié qui fait la part belle aux interrogations scientifique, qui reste accessible et qui présente Ted Chiang comme un auteur plein d'idées qu'il faudra suivre !
Dommage que le monsieur ne soit pas plus prolixe.

6 commentaires:

  1. J'avais essayé la première nouvelle sans y accrocher et j'avais donc laissé tomber le recueil mais l'avalanche d'avis positifs me fait quand même reconsidérer la question ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je l'ai vraiment trouvé globalement très bon : )
      Mais si il n'y en a qu'une seule à lire, c'est "L'histoire de ta vie". Elle est superbe celle-là.

      Supprimer
  2. Un auteur qui se fait rare mais qui semble vraiment faire dans le qualitatif ! Il faut vraiment que je m'intéresse à ce recueil moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut complètement ! : )
      C'est Mr Scylla qui me l'avait suggéré pour soigner une tite panne de lecture et ça a très bien marché :)

      Supprimer
  3. Et bien du coup je laisse mon petit commentaire. J'ai mon article de la Tour de Babylone dans les brouillon de mon blog et ça devrait sortir chez moi dans la semaine je pense. J'ai beaucoup aimé ce que tu en dis et le fait que tu aies pris l'effort de toutes les commenter ! Personnellement j'ai penché pour la chronique qui parle de toutes les nouvelles de manière générale !
    Mais oui, c'est un recueil assez exaltant quoiqu'un peu compliqué par moment, j'ai beaucoup aimé m'y plonger même si j'avoue que je n'ai pas réussis à terminer "Soixante Douze Lettres" ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! :D
      Je guetterais ton avis ! :)
      J'hésite toujours entre chroniquer le recueil complet ou toutes les nouvelles, j'ai un peu de mal à faire des avis globaux en général.
      Si jamais tu veux lire un autre recueil tout aussi intelligent et passionnant, mais peut-être plus humains dans l'écriture et plus accessible, je te conseille très fortement La Ménagerie de Papier de Ken Liu. Il est disponible chez Le Bélial', et sort en poche chez Folio SF au mois d'octobre :)

      Supprimer