Les Bracelets des larmes - Brandon Sanderson

Posted by with No comments

Les Bracelets des larmes - Brandon Sanderson
Livre de poche (Orbit) // 2018 (2016 VO) // 800p

Quelques mois ont passé depuis le roman précédent et Waxillium se remet douloureusement de la révélation et la perte qu'ont occasionné la chasse au Kandra Paalm. Il est plein de ressentiment envers Harmonie et n'est donc pas le moins du monde intéressé quand le jour de son mariage avec Steris, un kandra vient lui proposer de mettre en quête des bracelets des larmes, les anciens cerveaux métalliques du seigneur maitre qui rendent leurs porteurs doté des pleins pouvoirs allomantiques et ferrochimique. Mais c'était sans compter que cette quête semble mêler le Cercle, son oncle et sa sœur disparue.

Avec l'intrigue de ce nouveau volume, Sanderson plonge plus profondément encore dans la mythologie de Scadrial et ressert une fois de plus les liens avec la première trilogie. Mais il ne se contente pas de jouer sur les souvenirs ou la nostalgie, il continue de développer cette nouvelle époque, que ce soit par les avancé technologique, les explorations magiques, les nouveaux usages magique qu'il développe ou bien l'ouverture vers un monde plus grand.

Si la première trilogie de Fils des Brumes nous dépeignait une révolution brutale, un changement de paradigme radical et cataclysmique, ici c'est la lente et inexorable mutation qui est au cœur de l'histoire. Mutation des mœurs, des croyances, des liens, des personnages, des technologies avec l'implacable avancé du progrès.

Côté personnages, c'est encore une fois un sans faute et Sanderson pousse ses différents protagonistes à évoluer. Que ce soit Wax dont les croyances et la foi ont été ébranlé et qui va finalement réaliser qui il est après une épreuve transformatrice radicale, Wayne qui va s’affranchir, se libérer et s'émanciper un peu de sa relation avec Wax. Côté émancipation, Marasi n'est pas en reste non plus. Vu au début comme un love interest potentiel de Wax, elle a changé, laissant derrière elle cette possibilité, trouvant sa voie, montrant une force, une intelligence et là aussi elle affrontera son épreuve, sa tentation pour en sortir libéré.

Et puis il y a Steris. Si on sentait qu'il y avait avec ce personnage un énorme potentiel, on pouvait regretter qu'il soit trop inexploité. Certes elle prend un peu plus d'ampleur dans Jeux de Masques mais il y avait matière à la mettre un peu plus sur le devant de la scène. Et c'est chose faite ! Et encore une fois avec le talent d'écriture de Sanderson, c'est tout en subtilité qu'il nous montre enfin le vrai visage de Steris, tout ce que l'on présentait s’accomplit. Steris Harms est un personnage atypique (que Sanderson confirme être asperger d'ailleurs) et chacun des moments la mettant en scène est un réel plaisir. C'est un personnage qui fait preuve de beaucoup de courage et de résilience, d'une manière peu valorisé en général et c'est ce qui est agréable avec elle.

Avec cet avant dernier volume de la deuxième époque de Fils des Brumes, Sanderson enfonce le clou des révélations, il bouscule encore les certitudes de son lectorat et offre une aventure épique prenante de bout en bout qui fait avancer ses personnages et offre des perspectives et réflexions intéressante sur la divinité, la politique et le changement. Un roman riche et des plus réussi.

On notera que le livre contient une novella bonus intitulé Fils des Brumes : L'histoire secrète. Ce texte fera l'objet d'un article à part.

D'autres avis : Nathalie, Lianne 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire