Les enfants de Hurin - J. R. R. Tolkien

Posted by with 11 comments
Les enfants de Húrin - J. R. R. Tolkien
Christian Bourgois // 2008 // 297pages

Ayant lu, dans ma folle et lointaine jeunesse, Le Silmarillon ainsi que Les Contes et légendes inachevés, j'étais assez familier de l'histoire de Turin, l'ainé des enfants de Hurin,même s'il faut bien avouer que les détails se sont dilué dans les abîmes du temps.
Pouvoir lire cette histoire mise en forme comme un roman autonome était donc une bonne occasion de me replonger dans la Terre du Milieu et dans son lointain et légendaire passé.
Hélas, le voyage fût loin d'être à la hauteur de mes espérances.

Nous voici donc plusieurs milliers d'année avant le Seigneur des Anneaux, alors que Morgoth, le terrible ennemi, parcours sans entrave ou presque la Terre du Milieu.
Les guerres se sont succédé entre ses sinistres cohortes maléfiques et les vaillant Elfes épaulés par les Hommes qui n'ont pas succombé à l'attrait du mal, et lors d'une des bataille les plus terrible, Nirnaeth Arnoediad, Hurin est fait captif et emmené jusqu’à la forteresse d'Angband, siège du seigneur des ténèbres. Ce dernier va tout faire pour tenter de briser la volonté de l'humain, mais Hurin tient bon, et il n'aura de cesse de défier Morgoth. Pour se venger, l'Ennemi va jeter une malédiction sur la famille de Hurin, les condamnant à l'errance et à apporter le malheur sur leurs proche.

La majeur partie du récit va s'attarder sur Turin donc, le fils aîné de Hurin, qui va très jeune être exilé pour sa sécurité et grandira chez les Elfes loin de sa mère et de sa jeune sœur nouvellement née.
C'est ainsi que se met en route la malédiction, qui va éloigner Turin des siens et assombrir son cœur. Il va en résulter que celui-ci va grandir plein de rancœur, de colère et d'obscurité. Et s'il reste relativement bon, il souffre tout de même d'une arrogance et d'un tempérament qui peine à le rendre agréable au lecteur. 
Bien sûr, c'est là l'effet de la malédiction, mais dans l'ensemble on prend rapidement le personnage en grippe tellement il enchaîne les mauvaises décisions.
Ceci couplé au fait que l'histoire m'était déjà connu et me revenait au fil de ma lecture, mon intérêt c'est malheureusement émoussé à mesure que j’avançais.

Le roman est tout de même bon, le style de Tolkien est toujours aussi riche et agréable, très littéraires, et c'est un délice de le lire. De plus, pour qui n'a jamais eu le courage de se plonger dans le Silmarillon ou bien Les Contes et Légendes Inachevées, c'est un régal de découvrir cette histoire mythique comme un tout. L'ambiance du récit, très sombre, presque oppressante par moment devant l'inéluctable destin de Turin  a un côté fascinant, et le récit offre des instant épique digne des grandes épopées.
Il y a vraiment un parfum mythologique et légendaire qui se dégage du texte et c'est là que l'histoire fonctionne le plus, là et dans sa dimension tragique. Et pour peu que l'on passe outre le côté exaspérant de son personnage principal (un trait malheureusement inévitable étant donné la nature de son destin), Les Enfants de Hurin offre un très bon moment, en un lieu et un temps purement magique.

Les Enfants de Hurin n'est clairement pas destiné aux fans les plus pointus de Tolkien, dans le sens où, il propose une histoire déjà narré à de nombreuse reprise dans différentes œuvres. Mais ce roman permets de rendre accessible sous un format plus standard une épopée des jours anciens, et de replonger avec délectation dans la Terre du Milieu.

11 commentaires:

  1. Je ne supporte pas ce garçon. :) Et j'ai déjà lu son histoire trois fois je crois. Du coup, je renvoie éternellement le troisième tome de L'Histoire de la Terre du Milieu, qui parle de lui. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alys, c'est pas celui en vers en plus le 3e ? J'ai jamais compris comment j'en suis venue à bout xD

      Supprimer
    2. Ho misère, je crois que si maintenant que tu le dis :/

      Supprimer
    3. Haha, je ne sais pas si j'aurais le courage de lire la version en vers ^^
      Je pense que j'ai suffisamment fait le tour du personnage :D

      Supprimer
  2. Mmh, je ne sais plus si j'ai lu ce tome-ci, je connais l'histoire par le Silmarillion et les Contes Inachevés aussi. Tu as lu Tom Bombadil ? Il est dans ma pal !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as déjà lu cette histoire ailleurs, ce n'est pas nécessaire de poursuivre dans ce volume. Il vaut le coup pour la collection grâce aux belles illustrations tout de même ^^
      Tom Bombadil non je n'ai pas lu, je m'y pencherais sûrement un jour :)

      Supprimer
  3. Pour moi aussi ça a un peu été la redite de trop ce roman. J'aime beaucoup ce récit mais y'a pratiquement une version par tome de l'Histoire de la Terre du Milieu, ça fait beaucoup. Mais c'est chouette de permettre à des gens qui ont pas envie de se fader toute la série de lire l'histoire de façon correcte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui voilà, pour ceux qui n'ont pas eu la patience de se taper les autres bouquins, ça doit être agréable sous ce format là :)

      Supprimer
    2. Oups c'est bon à savoir tout ça.

      Supprimer
  4. Je ne connaissais cette histoire que via "Le Silmarillion", et j'ai trouvé cette "version étendue" en tout point excellente. Effectivement le personnage n'est pas des plus aimables, mais cette tragédie à 2000%, j'adore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha oui, le côté tragique m'a aussi bien plu, mais qu'est-ce que j'ai eu envie de lui foutre des baffes à Hurin ! ^^

      Supprimer